Vous aimez le Japon ? Les mangas ? Bleach ? Vous êtes au bon endroit !
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fatal Labyrinth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lonewolf
Modérateur de la chat box
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 31
Localisation : Darn'Kaig

MessageSujet: Fatal Labyrinth   Lun 18 Juil - 12:25

Allez, aujourd'hui, je vous propose un peu de retrogaming, je vais vous parler de Fatal Labyrinth.

Spoiler:
 

Bon, vu que personne ne le connaît, on va quand même préciser que c'est un Donjon-RPG signé SEGA, sorti en 1991 sur MegaDrive, et qu'on retrouve sur la SEGA MegaDrive Ultimate Collection, sur PS3 et XBox 360. Un des premiers représentants du genre.
Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il porte bien son nom... Le labyrinthe vous sera en effet sans doute fatal.

Commençons par reprendre le scénario, depuis la jaquette.

Citation :
Dragonia s'est réveillé ! Les ténèbres vont détruire le monde si personne n'arrache la coupe sacrée des terribles griffes du Dragon. Vous êtes Trykaar, un courageux chevalier choisi par les villageois pour les sauver de la ruine éternelle.

Bon, au-delà du prétexte griffonné en 2 minutes sur un ticket de métro pour que le joueur ait une raison de grimper les étages de cette foutue tour, il y a un point qui attire l'œil : le nom du héros !

"Vous êtes Trykaar"

Bon, ça fait très fantasy, ok. Mais vous voyez pas une autre orthographe ? Non ? Et tricard, alors ? Bon, voyons ce que le Wiktionnaire nous donne comme définition pour "tricard".

Citation :
Du mot trique avec suffixe -ard. Littéralement : qui mérite la trique (qui mérite d’être puni).

Ok...

Citation :
(Familier) Se dit d’une personne interdite de séjour dans un endroit.

Heu... Oui...

Punaise, mais tu m'étonnes que les villageois aient choisi ce pauvre gars !!
En fait, ils voulaient sa MORT ! Ils l'ont envoyé se faire bouffer par le dragon, c'est tout !
Hop, débarrassés, pas de traces, pas de crime, ni vu ni connu.

Bref, ça démarre fort, cette aventure...
Mais bon, essayons quand même d'aller chercher cet artefact sans se faire bouffer, quitte à se faire expulser après.

Donc, on entre dans la première salle.
Aucune carte, du noir partout. Vous dévoilez le plan de l'étage en avançant dans chaque niveau. Signalons que les étages sont agencés de façon aléatoire à chaque partie, un concept assez sympa qui fait encore recette dans le Donjon-RPG, et qui évite la lassitude. Enfin, qui est censé l'éviter, du moins...

Donc, vous avancez dans l'étage. Vous ramassez des trucs et des machins, vous combattez, vous passez à l'étage supérieur. Et le truc qui frappe, c'est que vous aurez fait le tour du gameplay et du contenu sur ce seul stupide étage pourri !!

Les combats sont sans conteste les plus chiants que j'ai pu voir dans un jeu vidéo. Vous avancez vers l'ennemi. C'est tout. Vous maintenez la direction, si un ennemi est en face, votre personnage frappera.
Vous pouvez faire tout le jeu comme ça avec votre seule main gauche ! Pratique pour les manchots, en tout cas, ils ont là un jeu vidéo très adapté. Dommage qu'il soit nul, et vous saurez en détail pourquoi, ça ne s'arrête pas au système de combat inexistant.

L'équipement que vous ramassez a des effets obscurs, hors des armes et armures... En fait, ça semble même n'avoir aucun effet. On équipe accessoires et sorts magiques au petit bonheur la chance, en espérant que ça fasse un gros "Boum" sur l'ennemi et pas sur soi. Quand ça n'est pas juste un pétard mouillé inutile.
Quant aux armes... Elles sont destructibles, vous ne les garderez pas !!! C'est déjà assez chiant d'avancer, mais quand on vous limite dans votre puissance de frappe... Surtout quand le gain de niveau ne sert à rien et que votre personnage reste un minable qui, avec son arme de base, frappe aussi fort qu'une grand-mère frappée d'arthrose.

Vous récupérerez aussi un peu d'or. Mais il n'y a pas le moindre petit vendeur. Mais ça sert à quoi ? À une sale blague de la part des développeurs... J'y reviendrai.

Donc, on arrive au niveau 2.
Et là, une impression de déjà vu et de déjà entendu vous submerge... Normal. Car, à part l'architecture de l'étage, c'est la MÊME CHOSE !!!! Un copier/coller complet des textures, décors et ennemis.
Enfin, le décor, c'est pas dur... Hors des salles, vous verrez juste du noir. Un peu comme si c'était du vide... Imaginez un bâtiment qui ne serait pas rectangulaire, mais n'aurait pour seule architecture que ses murs dessinés sur les plans... Bah, c'est la tour que vous grimpez là. Et vous voyez la même chose à chaque étage, avec la même musique pourrie, et les mêmes ennemis bien chiants...

Bref, vous êtes coincé dans une boucle spatio-temporelle qui se répète quasiment à l'infini ! Il faut appeler Doc Brown ou les SOS Fantômes en urgence pour régler ça !

Mais si ça s'arrêtait là...
Dans un souci de réalisme et de représenter la fatigue, les développeurs ont eu une idée géniale. Certains diront que c'est une aberration... Comment ça, moi le premier ?

Votre jauge de santé se vide TOUTE SEULE à mesure que vous avancez ! Et vous avez juste à prier pour tomber sur de la nourriture en explorant le donjon avant de passer à l'étage supérieur...
Autant dire que vous allez souvent mourir pour rien. Sans aucun doute une des idées les plus merdiques de l'Histoire du jeu vidéo.

Et c'est là qu'intervient l'or.
Vu que vous allez mourir souvent, autant que les villageois connaissent votre avancée. Donc, plus vous allez avoir d'or... Et plus votre sépulture en cas de Game Over sera imposante.
Non mais, regardez-moi ces rapaces ! D'abord, ils veulent votre mort, et quand c'est fait, ils vous dépouillent ! Et si on avait eu de la famille plus ou moins proche, hein ?
D'accord, la sépulture est belle, mais ils ont sûrement pas tout dépensé dedans...

Et là, j'ai fait le tour.
Si, si. En un étage, vous voyez toute l'étendue du jeu, et vous répétez ça encore, et encore, et encore... Jusqu'au combat final, pour ceux qui auront la patience de le faire.

Bref, un jeu à oublier. Vite. Très vite. À ne jamais relancer après l'obtention du trophée/succès lié pour ceux qui y jouent via la SEGA MegaDrive Ultimate Collection.

2.5/20

Et je suis gentil pour son statut de pionnier.
Puis, bon, c'était sûrement déjà nul à l'époque...

_________________
Feathers Heaven / L'écrivaillon / Les Messagers de la Mort

Au Jeu des Trônes, il faut vaincre ou périr. Il n'y a pas d'autre issue.
George R.R Martin / Le Trône de Fer

- Qui es-tu ? lui demanda le Marcheur.
- Toi. Ton ombre. Tes ténèbres. Choisis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feathersheaven.unblog.fr/
 
Fatal Labyrinth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat Fatal four way
» Danzaisha - Tetragrammaton Labyrinth
» Around The Border [TTT Fatal Team]
» [KoysTeam] Narwhals (IC Fatal Team)
» Expo photo : Fatal Footprint à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I can believe in Japan and in Bleach...  :: Autres loisirs :: Jeux vidéo-
Sauter vers: