Vous aimez le Japon ? Les mangas ? Bleach ? Vous êtes au bon endroit !
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)

Aller en bas 
AuteurMessage
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 14:50

Voilà ma principale fiction de Naruto.

Résumé :
Et
si notre blondinet survolté avait une sœur ? Et si elle avait été
entraîné pendant une année par l'aîné Uchiha ? Et si elle était la
meilleure amie de Sasuke ? Et si l'équipe numéro sept n'était pas
composée de trois genins, mais de quatre ? Venez découvrir ma nouvelle
version de Naruto !

Bon, je préviens avant qu'on me refasse cette
remarque. Je sais que mon héroïne est Mary-Sue, pas besoin de me le
dire... C
'est un de mes défauts et ça s'arrange à partir du chapitre
trois je crois ou deux je ne sais plus.

Si vous trouvez qu'au début mes persos sont pas assez variés lisez la suite, ça s'arrange aussi !

Voilà bonne lecture^^.

Et dites-moi votre avis le plus détaillé possible, please.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:06

Premier chapitre : Souvenirs et présent, ou comment se rappeler des souvenirs à la fois heureux et douloureux.

Une fillette âgée de six printemps recula, terrifiée.
Un ninja portant le bandeau de Konoha lui assena une claque monumentale sur le bras la faisant tomber sur le sol et pendant qu’elle pleurait en tremblant lui lança d’une voix mauvaise.
- Tiens, c’est tout ce que tu mérites, sale gamine, je ne sais pas pourquoi on vous garde en vie, toi et le monstre qui te sert de frère. Le village serait mieux sans vous.
Il se tut et releva sa main, prêt à recommencer ses coups quand soudain, une personne lui attrapa le bras et l’immobilisa.

Un petit garçon se précipita vers l’enfant, il devait avoir une ou quelques années de plus qu’elle. Il lui demanda avec inquiétude si elle allait bien et pendant ce temps, le ninja immobilisé tourna la tête et croisa le regard rouge du jeune homme se trouvant derrière lui. Il pâlit et bredouilla, inquiet.
- Mais... Mais vous êtes... Impossible...
L’inconnu esquissa un sourire dur et rétorqua d’une voix glaciale.
- C’est moi qui parle, compris. Tu devrais avoir honte, un ninja ne s’en prend pas à un enfant, surtout s’il s’agit d’une civile. Et tu prétends être Chûnin ? Laisse-moi rire. Va-t-en.
Il le lâcha et tandis que l’autre fuyait, soupira, secoua la tête et s’approcha lentement des deux enfants.

Le garçon tentait de rassurer la fille qui pleurait en tenant son bras, le jeune homme s’accroupit et murmura gentiment.
- Ça va ? Tu n’es pas blessée ?
Elle secoua la tête et il la releva. Elle avait de grands yeux azur remplis de larmes, des cheveux longs et blonds comme le blé et portait un pull blanc et un pantalon beige. Le petit garçon l’aida à se lever et demanda, intrigué.
- Comment tu t’appelles ? Et tu as quel âge ?
Elle se tourna vers lui et répondit en souriant faiblement.
- Natsu... Natsumi Uzumaki, c’est mon nom et j’ai six ans.
Le jeune homme fronça les sourcils, se demandant comment on pouvait d’en prendre à une enfant si mignonne. Le petit garçon qui avait les yeux noirs avec les cheveux de la même couleur coiffés en pics et portant un T-shirt noir et un pantalon beige sourit et dit joyeusement en souriant.
- Enchantée, Natsu, moi c’est Sasuke Uchiha et lui c’est mon grand frère Itachi. J’ai sept ans et lui en a treize. Tu ne serais pas de la même famille qu’un certain Naruto qui est à l’Académie comme moi ? Vous avez le même nom de famille...
- Ben oui, c’est mon grand frère.
Sasuke hocha la tête et demanda, curieux.
- Je ne t’ai jamais vu auparavant, tu n’es pas à l’Académie ?
Sa nouvelle amie lui répondit que non, car elle devait passer des examens à la fin de la semaine. Les deux frères la raccompagnèrent et apprirent que ce n’était pas la première fois que l’on les traitait de cette façon, elle et son frère.
Et d’ailleurs pour ce dernier, c’était souvent bien pire.

Une fois la jeune Uzumaki chez elle, les deux Uchiha rentrèrent et Sasuke ne dit plus rien, plongé dans ses pensées. Dix minutes plus tard, il leva la tête vers son aîné et demanda timidement.
- Dis, grand frère...
- Oui ?
- Et bien, je me demandais pourquoi on traite Natsumi de cette façon, tu le sais, toi ?
Itachi affirma qu’il n’en savait rien et ils continuèrent leur chemin.

- Hé sœurette, ça va ?!
Une jeune fille tressaillit et rouvrit les yeux, elle se trouvait assise sur un banc, les bras posés sur sa table de travail et la tête reposée sur ces derniers. Elle se rendit compte qu’elle venait de s’endormir et qu’elle avait fait un rêve, non, plutôt revu un ancien souvenir.
Grimaçante, elle se redressa et regarda le blond aux immenses yeux bleus assis à sa droite et qui la regardait avec inquiétude.
- Oui, ça va, ne t’inquiète pas.
Elle soupira et tourna la tête vers un groupe de filles parlant avec animation, deux d’entre elles surtout, une blonde aux yeux bleu gris et une fille aux longs cheveux roses et aux yeux vert émeraude en train de se disputer violemment.
- C’est moi qui sortirais avec Sasuke, gros front !
- Ça m’étonnerait, Ino la truie, Sasuke est pour moi !
La jeune fille esquissa un sourire amusé et secoua la tête, ses deux là n’avaient visiblement pas compris que leur idole, le meilleur élève de la classe et de leur promotion, juste devant elle, ne s’intéressait absolument pas aux filles.

Soudain la porte s’ouvrit et un garçon de leur âge, c’est-à-dire entre onze et treize ans, lui en avait treize, entra, les mains dans les poches. Noiraud, yeux noirs et glacials, T-shirt bleu avec un éventail rouge et blanc dessiné au dos et un pantalon blanc.
Il n’avait absolument pas changé d’apparence depuis ce jour, pensa la jeune Uzumaki avec tristesse, à part qu’autrefois il était heureux et était surtout son meilleur ami.
Sasuke avança dans la pièce, ignorant les regards admiratifs, jaloux, curieux, et triste pour l’un d’eux, posés sur lui.
Pendant une fraction de secondes, il croisa le regard de celle qu’il avait considéré comme sa sœur jusqu’à ce jour maudit. Il détourna la tête, se crispant imperceptiblement, tandis que la fille en question sentait son coeur se déchirer pour la millième fois.
Elle baissa la tête et retint les larmes qui menaçaient de couler.

Au fond de la pièce, un garçon avait vu la scène et devait être le seul à l’avoir vu, il fronça les sourcils et se demanda, comme à plusieurs reprises, ce qui se passait entre ces deux-là. Il bailla, refusa les chips que lui proposait son meilleur ami et se rendormit.

La porte s’ouvrit à nouveau pour laisser entrer un ninja apparemment Chûnin aux yeux bruns et aux cheveux couleur chocolat attachés en queue-de-cheval.
L’homme sourit et demanda à ses élèves de s’asseoir. Puis il se plaça devant son bureau et expliqua calmement.
- Comme vous le savez, l’examen pour devenir Genin est pour vendredi alors nous allons réviser les techniques de base et commencer par le multi clonage
classique. À l’appel de votre nom, vous viendrez près de moi et vous me ferez un clone de vous-même. Bien, Hinata Hyûga.
Une fille super timide descendit les escaliers et Natsumi se pencha pour lui murmurer que tout irait bien. En effet, Hinata créa un clone parfait et son professeur la félicita.

La jeune fille remonta à sa place et adressa un sourire à sa meilleure amie qui leva le pouce. La jeune Hyûga croisa le regard du frère de cette dernière et devint rouge comme un coquelicot. Son amie sourit, amusée et regarda ces camarades passer les uns après les autres.

Puis, quand il ne resta que trois élèves, Sasuke fut appelé.
Le prodige Uchiha créa trois clones parfaits et retourna s’asseoir sous les félicitations de la plupart de ses camarades, exceptés quelques jaloux, dont Naruto qui lança à son rival un regard noir et Kiba Inuzuka qui grimaça.
- Natsumi Uzumaki.
- Oui, Iruka-sensei.
Elle se leva et descendit les marches sous le regard bienveillant de presque toute la classe. Natsu comme l’appelait ses proches, était appréciée par la plupart de ses camarades et était la deuxième meilleure élève après Sasuke.
Réfléchie contrairement à son frère, elle ne fonçait jamais tête baissée et analysait la situation en premier lieu. Iruka lui sourit et lui demanda de créer le même nombre de clones que Sasuke.
Elle s’exécuta et bientôt quatre Natsumi se regardèrent en souriant.
- Très bien, bravo Natsumi. Tu peux retourner t’asseoir.

Puis ce fut au tour de Naruto et sa sœur soupira, triste pour son frère et en même temps agacée par son niveau lamentable. Il n’avait créé qu’un clone, qui ne tenait même pas debout et qui était faible.
Malheureux, il remonta d’un pas rageur sous le regard et les cris moqueurs de ses camarades. Seules quelques personnes ne se moquaient pas.

Natsumi ferma les yeux et après un perdant de trop crier par un garçon à lunettes, elle se leva et commença à crier à ses camarades.
- Taisez-vous ! vous vous croyez plus fort que lui et plus intelligents ?! Se moquer des autres n’est pas sympa ni respectable.
L’un des élèves répliqua qu’elle le protégeait parce qu’il était son frère et qu’elle était un monstre comme lui.
Soudain une main le gifla avec une telle force que sa lèvre commença à saigner. Stupéfait, il tourna la tête vers son camarade et bredouilla.
- Mais ça va pas ?! T’es fou !
Sasuke lui lança un regard glacial et répliqua d’une voix froide et écoeurée.
- Je pourrai te le dire, tu devrais avoir honte de t’en prendre aux autres. Surtout s’ils sont plus jeunes que toi et qu’ils veulent juste défendre leurs proches. Ne t’avise plus à traiter qui ce soit de monstre quand je suis dans les parages, compris ?
Le garçon grogna une réponse positive et s’éloigna.

Natsumi regarda son ancien ami et murmura avec reconnaissance et espoir.
- Merci. Je ne sais pas comment te remercier.
- De rien, rétorqua-t-il froidement. Je ne l’ai pas fait pour toi. J’aurais fait pareil pour n’importe qui d’autre.
Elle baissa la tête tristement et grimaça quand une voix familière et rancunière s’éleva à côté d’elle.
- T’étais pas obligé d’intervenir, je pouvais très bien le faire, alors arrête de jouer au frimeur !
Sasuke se tourna vers Naruto et répliqua avec un sourire moqueur.
- Il fallait bien que quelqu’un intervienne, puisque visiblement tu n’es même pas capable de défendre ta sœur.
Le jinchuriki se figea, se leva et commença à insulter son rival tout en le menaçant.


Natsumi soupira et agacée se leva et sortit de la pièce.
Soudain une personne l’appela et elle se retourna vers le groupe des groupies de Sasuke Uchiha comme elle les appelait qui la regardait avec mauvaise humeur.
- Pourquoi notre Sasuke perd son temps avec toi ?! interrogea la rose d’un air mécontent en tendant un doigt accusateur vers la jeune Uzumaki et approuvée par les autres par des hochements de tête.
La jeune adolescente soupira, agacée et décidée à en finir répliqua en croisant les bras.
- Tout d’abord ce n’est pas votre Sasuke, ni le mien d’ailleurs, ensuite je n’en sais rien. À part qu’on était amis autrefois. Et vous l’avez entendu, il aurait fait pareil pour une autre ou un autre, murmura-t-elle tristement avant de s’éloigner sous les regards stupéfaits des fans.
Au bout de cinq minutes, elle arriva dans une petite clairière remplie de cibles posées un peu partout et se figea, surprise, elle n’avait pas fait attention à sa destination et n’avait pas eu l’intention de venir à cet endroit.
Cet endroit si familier, mais si douloureux. Elle s’assit contre un arbre et regarda les cibles avec nostalgie, se plongeant dans ses souvenirs.

Un jeune homme se tenait au milieu de la même clairière que celle où se trouve notre héroïne dans le présent.
(Nda : si vous n’avez pas compris, ceci est un retour en arrière racontant le passé commun des frères Uchiha et de Natsumi.)
Assis sous un arbre, son petit frère le regardait avec admiration, en effet son frère venait après un saut périlleux de planter des kunais dans des cibles disposées partout dans la zone. Sasuke tressaillit quand un membre des forces spéciales se matérialisa en face de lui, il le regarda avec surprise quand il échangea quelques mots avec Itachi et quand ce dernier s’excusa de devoir partir pour voir leur Hokage. Sasuke rentra chez lui de mauvaise humeur, mais il rencontra la jeune Uzumaki en chemin, oublia ses soucis et s’entraîna avec elle. On était jeudi soir et le lendemain après-midi, elle devrait passer son test d’entrée à l’Académie.

Pendant que les deux jeunes enfants s’amusaient, Itachi se tenait debout dans le bureau du Sandaime, attendant ses ordres. Hiruzen Sarutobi se tenait face à la fenêtre et tournait le dos au jeune ambu, les mains croisées dans le dos. Il soupira, se retourna et s’assit dans un fauteuil derrière son bureau.
Relevant la tête et regardant avec sérieux son ninja, il lui demanda gravement.
- Itachi, as-tu déjà entendu parler de Kyûbi ?
Surpris, l’Uchiha acquiesça et répondit calmement.
- Bien sûr, c’est le démon renard à neuf queues, un des neuf démons de notre monde. Il y a treize ans, il a attaqué Konoha et a fait une foule de victimes jusqu’à ce que le quatrième
Hokage se sacrifie en le tuant avec une technique de rang S, pourquoi ?
Son supérieur soupira et répondit tristement.
- Tout d’abord, tu dois savoir que contrairement à ce que vous, les nouvelles générations, pensez, il n’a pas été détruit, mais scellé dans le corps d’un nourrisson.
Itachi se figea et le regarda, stupéfait.
- Comment ça scellé dans le cops d’un bébé, c’est... C’est horrible, enfin, je sais bien que les réceptacles existent, mais dans un bébé, c’est radical, je trouve.
Le vieil homme soupira et tourna la tête vers un des murs où se trouvait un portrait d’un jeune homme blond aux yeux bleus et souriant, Minato Namikaze, alias le Yondaime.
- Minato n’avait pas le choix, il n’a eu que quelques minutes pour réagir et a utilisé une technique interdite pour le sceller dans un enfant.
- Et qui était cet enfant ? interrogea l’Uchiha, curieux.
- Naruto Uzumaki, murmura Sandaime dans un soupir.
Stupéfait de la coïncidence, Itachi se rappela sa rencontre avec Natsumi Uzumaki, la sœur du jeune garçon.
Suspicieux tout d’un coup, il demanda à l’Hokage s’il avait été convoqué pour cette raison. Sarutobi sourit, puis redevenu sérieux, planta son regard dans celui de son ambu.
- Itachi Uchiha, je te confie la mission spéciale d’entraîner en dehors de tes missions Natsumi Uzumaki qui doit bientôt entrer à l’Académie. Ne me regarde pas comme ça, je sais que ça ne s’est jamais vu auparavant, mais je sais pourquoi je le fais et tu as toute ma confiance. Des questions ?
Le ninja soupira, réfléchit et demanda.
- Pourquoi moi ?
- Parce que tu es l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, de mes ninjas, que j’ai confiance en toi et que je sais que tu peux la comprendre. Malgré son jeune âge, Natsumi est très prometteuse, elle sait déjà utiliser son chakra, se battre avec des armes classiques et peut utiliser son aura et repérer celle des autres. Acceptes-tu cette mission ?
Itachi accepta et pendant une année, il entraîna sa protégée.

Puis, il l’épargna avec Sasuke ce jour-là et déserta après avoir tué tout son clan. Seuls restes de lui, ces souvenirs qu’elle avait et un katana appelé Fureur d’argent et qu’elle utilisait très souvent en combat. À part quand elle utilisait ses armes, elle était très faible au corps à corps et l’arme blanche lui était précieuse.
Sasuke avec qui elle avait été si proche ne lui parlait plus ou en tout cas plus pour lui donner des conseils, la réconforter, la faire rire, ni pour se moquer gentiment d’elle et ce uniquement parce qu’elle avait défendu son frère refusant de croire à ce qu’il avait fait. Sasuke voulait le tuer, elle, elle voulait prouver son innocence.

Car elle était persuadée qu’en devenant une grande ninja, elle pourrait le retrouver et enfin comprendre.
Mais tout d’abord, elle devait passer son examen Genin.... Et le réussir !

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:07

Deuxième chapitre : Examen, nouvelle équipe, réconciliation ou comment être une adolescente et réussir à se faire des amis ou des ennemis

Une semaine passa, une semaine où la classe A de l’Académie travailla dur, enfin pour la plupart car certains pensaient être prêt ou pensaient qu’ils ne pourraient pas être recalés, bref avaient la grosse tête. Même Natsumi et Sasuke s’entraînaient alors qu’ils connaissaient par coeur les techniques qui leur seraient peut-être demandées à l’examen, c’est-à-dire : le multi clonage classique, la métamorphose, la substitution...
La jeune Uzumaki révisait ses notes et notamment celles qu’elle n’avait pas eues grâce à ses professeurs de l’Académie, mais grâce à un professeur particulier et qu’elle considérait comme un frère.
Elle sentit son coeur se serrer, il lui manquait tellement, surtout quand Sasuke la traitait comme il l’avait fait au début de la semaine.

Elle soupira et s’allongea sur son lit, demain ce serait enfin l’examen, elle était prête, elle le sentait. Et bientôt elle espérait faire partie d’une bonne équipe, avoir un bon professeur et faire plein de missions. Elle s’endormit juste après avoir regarder le lit vide de son frère, sans doute en train de s’entraîner quelque part.

Le lendemain matin, tous les élèves passaient les uns après les autres. Natsumi s’était appuyé contre le mur juste à côté de la porte de la salle d’examen afin d’encourager ses camarades. Elle leva la tête et fixa Sasuke qui venait d’arriver, il soupira et avança afin d’ouvrir la porte.
Il fronça les sourcils, mécontent, en voyant sa camarade se mettre devant lui.
- Quoi ? Laisse-moi passer ! marmonna-t-il en lui lançant un regard noir.
- Sasuke, ça ne peut plus durer, on va passer cet examen et tu sais aussi bien que moi qu’on va le réussir. Je ne veux pas rester sur ces années de conflit entre nous. Il faut qu’on parle !
- Laisse tomber, marmonna l’Uchiha, je n’ai pas envie d’en parler et de toute façon, je n’ai pas envie d’être ami avec qui ce soit.
La jeune Uzumaki soupira et s’écarta avant de murmurer.
- Je sais que tu dis ça parce que ça t’arrange, mais au fond de toi, tu aimerais bien te réconcilier avec moi, froussard.
Le jeune homme tressaillit et lui lança derechef un regard glacial, elle ne broncha pas et soutint son regard avant de se remettre à sa place.

L’Uchiha entra, puis quelques minutes plus tard la porte s’ouvrit et Iruka sourit à sa protégée.
- C’est à toi, Natsumi, entre.
La jeune fille se mit en face du bureau où se trouvait Iruka et un autre Chûnin.
Elle effectua un multi clonage parfait et après les félicitations, elle s’approcha des examinateurs.
- Encore bravo et voilà ta récompense, la félicita le ninja en lui tendant un bandeau avec le symbole de la feuille. Natsumi le remercia et mit son bandeau sur le front (nda : comme son frère) et sourit.
Enfin, pensa-elle, enfin je suis une kunoichi, et je te rattraperai un jour, j’en suis sûre...

Elle sortit et retrouva ses amis, bientôt son frère arriva et ils tapèrent dans la main de l’autre en riant, elle croisa le regard de son meilleur ami et lui sourit.
Il la fixa un moment, puis il détourna le regard, elle savait qu’il était content qu’elle ait réussi, même s’il ne l’avouerait jamais.

Juste après, Iruka entra et ils retournèrent s’asseoir, les rares à avoir échoué étaient partis furieux ou en larmes.
Elle regarda quelques-uns de ses camarades, son frère qui avait un sourire jusqu’aux oreilles et qui bizarrement avait mis son bandeau de la même façon que sa sœur, la douce Hinata qui avait mis son bandeau autour de son cou et qui lui sourit. Sakura qui était en train de se disputer à voix basse avec sa rivale, Ino, cette dernière croisa le regard de la jeune Uzumaki et lui lança un regard provocant. Kiba qui caressait son chien, Shino qui était stoïque et qui avait un de ses insectes sur un doigt, Sasuke qui regardait avec attention leur professeur et qui se demandait sans doute avec quels boulets il ferait équipe.
Shikamaru qui dormait et enfin Chôji qui mangeait des chips.

Ces élèves étaient ceux qu’elle préférait dans sa classe et elle était contente qu’ils aient réussi.
- Bon, tout d’abord, bravo à tous, vous avez passé l’examen et je vais maintenant vous répartir dans des équipes. C’est notre Hokage qui a décidé de la répartition, alors équipe numéro trois... Équipe huit, Hinata Hyûga, Kiba Inuzuka et Shino Aburame. Équipe dix, Shikamaru Nara, Ino Yamanaka et enfin Chôji Akimichi,
Natsumi sourit discrètement en voyant protester Ino et Sakura ricaner.
- Et pour finir l’équipe sept, Sakura Haruno, Sasuke Uchiha, Naruto Uzumaki et enfin...
Des cris étonnés fusèrent et Sasuke, surpris et inquiet car il ne restait qu’une élève et craignant de faire partie de son équipe, demanda.
- Mais sensei, je croyais que les équipes étaient composées de trois Genin.
- C’est exact, mais cette année, vous êtes un nombre impossible pour ne faire que des équipes de trois, alors on a décidé de faire une équipe de quatre. Bon, maintenant pour finir votre équipe, Natsumi Uzumaki.
La jeune fille tressaillit, puis regarda ses nouveaux coéquipiers.
Son frère avait l’air stupéfait, mais finit par se ressaisir et leva le pouce dans sa direction, Sakura était en train de regarder Sasuke avec une expression de triomphe mêlée d’admiration, Sasuke, lui, était sous le choc, il tourna la tête et regarda son ancienne amie et nouvelle coéquipière, celle-ci lui sourit et se promit d’avoir une conversation sérieuse avec lui. Iruka les informa qu’ils rencontreraient bientôt leur nouveau professeur et qu’il avait été fier de les entraîner jusqu’ici.

Bientôt les Jônin arrivèrent et emmenèrent leurs nouveaux protégés et il finit par ne rester que l’équipe numéro sept.
Natsumi se leva et s’approcha du survivant Uchiha, ce dernier soupira et la regarda attentivement. Elle avait bien changée en cinq ans, la fillette d’autrefois était devenue une jeune fille assez belle.
Ses cheveux blonds lui arrivaient au milieu du dos et étaient attachés en une tresse épaisse. Ses yeux bleus étaient remplis d’un mélange étonnant de tristesse, de malice, de joie et... De peur.
Ce dernier sentiment l’étonna, elle avait toujours été courageuse, s’entraînant sans cesse, affrontant les dangers sans broncher et surtout elle lui avait toujours obéi sans hésiter. Lui, l’homme qui avait détruit sa vie, lui qui lui avait arraché ses parents et lui qui l’avait poussé à le détester.

Elle, par contre, ne le croyait pas coupable, et ça Sasuke ne le comprenait pas, elle était là quand il avait fait l’impardonnable.
La jeune Uzumaki portait un pantalon bleu foncé, un pull blanc avec un loup noir dessiné dessus, un katana argenté et blanc était attaché à sa ceinture et enfin des sandales blanches.
Elle fronça les sourcils et murmura tristement, mais fermement.
- Je sais que tu m’en veux, Sasuke, je sais que c’est mal de continuer à l’apprécier et à vouloir continuer à prouver son innocence, c’est normal que tu le détestes et que tu veuilles te venger. C’étaient tes parents et ton clan, je... j’adorais Mikoto ainsi que Shisui et j’aimais bien Fugaku, mais je suis incapable de lui en vouloir et il me manque tellement... Alors je suis désolée d’être aussi égoïste, mais tu es mon meilleur ami et je ne peux pas vivre sans ton amitié. Pardonne-moi, je t’en prie, réfléchis-y.
Sasuke la regarda et hocha la tête. Légèrement rassurée, elle sourit et tourna la tête vers la porte en entendant la paisible voix de leur coéquipière.
- Hé, espèce d’idiot, qu’est-ce que tu fais ?!!!
Naruto était en train d’ouvrir la porte coulissante et de bloquer une éponge poussiéreuse de craie dans l’interstice.
Sa sœur soupira, fatiguée par la bêtise et l’idiotisme de son frère et se rapprocha.

Sasuke marmonna un
« que crois-tu faire, un ninja de classe supérieure ne se laisserait jamais avoir par ce genre de piège. » Quelques minutes plus tard, un grincement se fit entendre et la porte s’ouvrit lentement, un ninja aux cheveux gris et masqué apparut et reçut l’éponge droit sur sa tête. Natsumi, Sakura et Sasuke le regardèrent, stupéfaits, tandis que Naruto jubilait.
Non, mais c’est qui ce type, j’arrive pas à croire que c’est un jonin, pensa la jeune fille aux yeux couleur océan.

Naruto se fit crier dessus par Sakura, puis le ninja les emmena sur un balcon et s’accouda au mur.
- Bon, tout d’abord nous allons commencer par les présentations, chacun son tour.
- Ah ouais et que voulez-vous savoir au juste sensei ? s’enquit Sakura, intriguée.
- Votre nom, votre âge, ce que vous aimez, ce que vous détestez, vos hobbys, vos projets d’avenir, ce genre de choses quoi.
- Dites sensei, demanda Naruto, on pourrait commencer par vous, non ? Comme ça, on saurait comment faire.
- Ah ouais, eh bien, je m’appelle Kakashi Hatake, mon âge ne vous regarde pas, ce que j’aime et ce que je déteste ne vous regarde pas non plus, des projets pour l’avenir, je n’en ai pas et mes loisirs sont divers et variés, répondit Kakashi d’une voix ennuyée.
- Super, tout ce qu’on a obtenu de lui, c’est son nom, marmonna Natsumi en levant les yeux au ciel.
- À votre tour maintenant, ordonna le jonin en croisant les bras. Toi, vas-y commence.
- Euh, moi je m’appelle Naruto Uzumaki, j’ai douze ans, ce que j’aime ce sont les nouilles ramen, mais ce que je préfère par-dessus tout ce sont les ramen que m’amène manger Iruka-sensei au restaurant chez Ichiraku et ma sœur. Ce que je déteste, c’est de devoir attendre pendant que les ramen cuisent, mes loisirs se résument à goûter et à comparer toutes les sortes de ramen et mon rêve, mon plus grand rêve, c’est de surpasser les Hokage. Si je deviens un grand maître ninja, le village sera forcé de reconnaître ma valeur et de me respecter.
Intéressant, il a bien grandi, pensa le ninja copieur.
-Bon, au suivant.
- Je m’appelle Sakura Haruno, j’ai douze ans, ce que j’aime c’est... enfin celui que j’aime par-dessus tout... Elle regarda Sasuke en rougissant avant de reprendre. Mes loisirs et mes projets, euh ça dépend tellement de... Ha !
- Très bien, quelque chose que tu détestes ? interrogea Hatake.
- Oui, Naruto, répondit la jeune Haruno d’une voix énervée.
Hum, les filles de son âge sont plus intéressées par l’amour que par le ninjustu.
- Et toi ?
- Mon nom est Sasuke Uchiha, ce que j’aime et ce que je déteste, rien de particulier. Mes loisirs, cela ne vaut pas la peine d’en parler. Quant à mes projets, je dois restaurer l’honneur de ma famille et il y a quelqu’un que je dois éliminer.
Natsumi baissa la tête, attristée, tandis que son frère et Sakura le regardaient, stupéfaits. Kakashi, lui, se contenta de le regarder.

Naruto regarda son coéquipier et espéra qu’il ne parlait pas de lui.
- Bon, à la dernière.
Natsumi releva la tête et murmura fermement.
- Je m’appelle Natsumi Uzumaki, je suis la sœur de Naruto et j’ai onze ans. Ce que j’aime c’est mon frère, mes amis, le village et... Une certaine personne. Ce que je déteste, et bien, rien de spécial, sauf ceux qui nous maltraitent ou qui se moquent de nous, moi et mon frère. Mes loisirs sont m’entraîner, lire et parler avec ma meilleure amie. Mes projets, eh bien, j’aimerais bien devenir ambu et ramener une certaine personne à Konoha.
Kakashi hocha la tête et leur dit en soupirant.
- Bon, ce sera tout pour aujourd’hui, mais essayez de faire connaissance. Demain, je vous veux sur le terrain numéro sept à dix heures avec votre matériel de ninja. Ciao !
Il disparut dans un nuage de fumée sous le regard surpris de ses élèves, Natsumi se leva et se tourna vers Sasuke.
- Tu viens ?
Il soupira, mais la suivit.
Naruto et Sakura, étonnés, rentrèrent chez eux après que Sakura ait collé une raclée au jinchuriki qui voulait faire un tour avec elle.

Natsumi et Sasuke marchèrent un moment en silence, plongés dans leurs pensées.
Un vent frais s’était levé et la jeune fille frissonna en croisant ses bras, le jeune homme soupira, puis enleva la veste noire qu’il avait prise ce matin et qu’il avait mis dans son sac et la posa sur les épaules de son amie qui, surprise, lui lança un regard étonné, puis murmura un merci.
Après quelques minutes d’un silence pesant, Sasuke soupira et tout en continuant à marcher murmura.
- Je suis désolé.
Surprise, son amie s’arrêta et se tourna vers lui. Il s’arrêta à son tour et baissant la tête dit d’une voix triste, mais en même temps colérique.
- Je ne suis qu’un imbécile, c’est toi qui avais raison. Tu n’y étais strictement pour rien, ce qui s’est passé ce jour-là, il en est le seul responsable. C’était vraiment cruel et égoïste de ma part de te traiter de cette façon. Alors si tu veux toujours être mon amie et me pardonner...
Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, elle venait de se jeter dans ses bras et d’éclater en sanglots. Sous l’impact, Sasuke fut obligé de reculer d’un pas, il referma ses bras sur sa meilleure amie et posa son menton sur sa tête.
Il ne pleurerait pas, il n’était plus le petit garçon d’autrefois, mais il comprenait celle qu’il considérait comme sa sœur.

Cinq ans. Cinq années où il l’avait ignorée et traitée comme s’ils étaient ennemis. Cinq ans où elle s’était entraînée seule et sans relâche pour ne pas oublier ce qu’elle avait appris. Elle n’avait rien pu faire pour l’arrêter, n’avait même pas essayé, trop choquée pour réagir. Sasuke savait à quel point elle s’en voulait pour ça et aussi pour les sentiments qu’elle éprouvait encore à son sujet. Lui, le frère de sang de Sasuke, mais surtout le frère de coeur de Natsumi.
Au bout d’un moment, les pleurs diminuèrent et finirent par se taire, la jeune Uzumaki releva alors la tête et murmura en souriant.
- Si tu savais à quel point, j’attendais ce moment. Je... Tu es mon meilleur ami, Sasuke. Je n’oublierai jamais notre rencontre, sans vous, je... je n’aurai jamais été celle que je suis maintenant, alors merci.
Sasuke la regarda un long moment, puis murmura.
- Je t’ai toujours considéré comme ma petite sœur, moi non plus je ne pourrai vivre sans toi, je viens juste de m’en rendre compte.
Ils se sourirent et continuèrent à marcher. Mais cette fois en parlant des cinq années qui s’étaient écoulées, ce qu’ils avaient fait, ce qu’ils avaient appris... Rattraper le temps perdu leur semblait indispensable surtout maintenant qu’ils faisaient partis de la même équipe.

Loin du pays du feu, au pays du son pour être plus précis, un jeune homme marchait en silence dans un couloir obscur. Ce qu’il avait appris était très intéressant et leur serait sûrement utile.
Il pénétra dans une pièce où l’attendaient deux personnes, l’une d’elles était un jeune adolescent aux cheveux blancs et qui portait des habits mauves, il se tenait respectueusement à côté de la deuxième, un homme âgé d’une cinquantaine d’années, aux longs cheveux noirs. Il ressemblait à un serpent et dégageait une aura extrêmement puissante. Celui qui venait d’entrer inclina la tête vers le serpent et s’excusa pour son retard.
Son maître le regarda attentivement, puis demanda d’une voix sifflante.
- Cela ne te ressemble pas d’être en retard, Kabuto, un problème ?
- Non, maître, au contraire je viens juste d’apprendre des choses, disons intéressantes.
Il sortit une photo de sa poche et la tendit à son supérieur qui la prit et la regarda.

Sur la photo, on pouvait voir trois personnes.
Un jeune homme de treize ans, yeux rouges, cheveux noirs et qui portait sur le dos un petit garçon de huit ans lui ressemblant, mais sans les yeux rouges avec trois virgules. La dernière personne était une gamine d’environ six ans aux cheveux blonds, yeux bleu azur et qui riait en marchant à côté du jeune homme.
Le serpent esquissa un sourire, puis éclata d’un rire machiavélique, les deux autres ne bronchèrent pas, ce qui vu la situation était soit de l’impassibilité absolue, soit de la folie.
- Qui sont-ils ? interrogea l’adolescent.
- Itachi et Sasuke Uchiwa, il y a cinq ans. Itachi est un déserteur possédant le surpuissant kaléidoscope hypnotique du sharingan et que j’ai connu autrefois.
Le garçon est son petit frère, il doit avoir à peu près treize ans aujourd’hui. Par contre la fille, je ne sais pas du tout qui sait.
- Natsumi Uzumaki. D’après mes sources, elle aurait été entraînée par Itachi, il y a cinq ans. Elle est aussi la sœur du Kyûbi. Par contre, contrairement à Sasuke, elle ne souhaite pas se venger d’Itachi, mais le retrouver pour comprendre pourquoi et comment il a assassiné son clan. Elle peut nous être vraiment utile, expliqua l’espion en souriant.
- Parfait, murmura le sannin, enfin je vais pouvoir accomplir ma vengeance. Allons-y.

Pendant un mois, l’équipe numéro sept s’entraîna, effectua des missions, après avoir compris et réussi le test des clochettes. Naruto tombant dans tous les pièges tendus par leur professeur, Natsumi et Sasuke s’entraidant et se battant ensemble contre Kakashi, lui donnant du fil à retordre tant ils étaient synchrones et en harmonie. Natsumi avait fini par comprendre le véritable enjeu de cette épreuve et aida son frère, Sasuke et Sakura les avaient soutenus et ils avaient été reçus.

Puis vint une mission dangereuse qui devait tout d’abord être une simple mission de rang C et qui s’était révélé être une mission de rang A.
Ils avaient dû escorter un menuisier du pays des vagues et le protéger contre le cruel Zabuza Momochi et son acolyte Haku.
Pendant cette mission plusieurs choses importantes s’étaient produites.
Tout d’abord, ils avaient découvert que Kakashi Hatake était surnommé le ninja copieur à cause de son sharingan qui avait, selon les rumeurs, copié mille techniques. Or, seuls les membres du clan Uchiha pouvaient obtenir ce dôjustu héréditaire, puis ils avaient découvert que Naruto pouvait être plus fort et plus déterminé qu’ils ne l’avaient cru.

Natsumi avait aussi découvert avec horreur que son frère était en possession d’un pouvoir effrayant et qui bizarrement avait ressemblé au démon renard. Sasuke en effet avait été gravement blessé par Haku et avait révélé une partie de leur terrible secret à lui et Natsumi.
Furieux, fou de rage, colérique, Naruto avait pété un plomb et déployé un chakra maléfique terrifiant. Puis pour finir, Sasuke avait enfin activé son sharingan à sa grande joie et à celle de son amie.
Ils étaient rentrés au village et avaient repris des missions super ennuyantes d’après Naruto.

Pendant ce temps, quelque part dans le pays du feu, deux silhouettes marchaient en direction de Konoha, l’une d’entre elles était très grande, une immense épée était posée sur son dos et il était vêtu d’une cape noire avec des nuages rouges, d’un chapeau de paille qui dissimulait son visage, de sandales de ninja et une bague était enfilée à son doigt.
La deuxième, nettement plus petite, mais qui dégageait une aura puissante était vêtue de la même façon.
Le plus grand homme jeta un coup d’œil à son camarade et remarqua, intrigué.
- Tu n’a rien dit depuis qu’on est parti hier soir, je sais bien que t’es pas bavard, mais là, c’est étrange. Tu es comme ça depuis qu’on a appris qu’on allait chercher Kyûbi. Ne me dis pas que tu es nostalgique à l’idée d’être ici ?
La deuxième silhouette soupira et répondit d’une voix froide et légèrement agacée.
- Non, Kisame. Je ne suis pas du tout nostalgique. Je n’ai plus rien à voir avec ce pays ni avec le village des feuilles. C’est juste que je suis en train de réfléchir à la façon dont nous allons procéder. C’est bientôt l’examen Chûnin et ce ne sera pas facile d’agir pendant le tournoi. Surtout que le réceptacle du démon renard a certainement l’âge et les capacités pour y participer. Non, je crois que le mieux c’est d’attendre qu’il se termine. De toute façon, il nous faudra au minimum trois semaines pour y arriver vues notre allure.
- Ouais, tu as sans doute raison, mais dis-moi, tu ne crois pas qu’Orochimaru pourrait en profiter pour détruire le village ? Enfin, ce n’est pas que ça m’inquiète, mais s’il rencontre Uzumaki et qu’il découvre qui il est, il risque de l’éliminer. Non ?
Son coéquipier soupira et murmura.
- Je ne m’inquiète pas à ce sujet.
Il leva la tête et un oiseau perché sur une branche aperçut une lueur rouge avant de s’envoler, inquiet.

À Konoha, Natsumi se leva en sursaut.
Tremblante, en sueur, elle passa une main sur son front et tourna la tête vers son frère qui dormait profondément. Fermant les yeux, elle pensa avec inquiétude.
Je n’ai pas rêvé du massacre et d’Itachi depuis deux ans, j’ai un très mauvais pressentiment.
Elle se recoucha et se rendormit. Songeuse.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:09

Troisième chapitre : Examen Chûnin, première épreuve ou ennuis en vue...

Le lendemain matin l’équipe numéro sept se retrouva sur un pont rouge afin de partir en mission et comme d’habitude Kakashi était en retard.
Naruto faisait les cent pas devant le regard agacé de ces coéquipiers.
- Arrête grand frère. On a l’habitude maintenant, ça ne sert à rien de t’agiter comme ça.
- Tu ne vas pas le faire arriver plus vite, marmonna Sasuke, et de toute façon, tu devrais être content de ne pas aller en mission.
Le jinchuriki s’arrêta net et lui lança un regard méfiant.
- Ah ouais ?! Et pourquoi ça ?
- Parce que tu es incapable de les réussir... Crétin.
- Quoi ?!
Naruto et Sasuke se fusillèrent du regard et on pouvait sentir l’atmosphère tendue autour d’eux.
Natsumi soupira et agacée leur tapa la tête en disant fermement.
- Ça suffit vous deux ! Qu’a dit Kakashi-sensei au sujet du travail d’équipe ?
Naruto se frotta le crâne et marmonna.
- Qu’il n’y avait rien de plus important...
- Exact, alors arrête de te battre.
Elle tourna la tête vers Sasuke qui affichait un sourire satisfait et lui lança.
- C’est valable pour toi aussi.
- Yo ! Salut les jeunes, désolé pour le retard, mais j’ai dû aider une vielle femme à porter ses courses et...
- Vous êtes en retard ! Crièrent Sakura et Naruto à leur professeur qui venait d’arriver.
Natsumi s’appuya contre la barrière à côté de Sasuke et soupira.

Son ami lui lança un regard surpris et lui demanda avec inquiétude.
- Ça va ? Tu n’as pas l’air en forme ce matin.
- Hein ? Ah non, tout va bien, ne t’inquiète pas, assura Natsumi en souriant.
Son ami la regarda, l’air sceptique, mais n’insista pas. La jeune Uzumaki soupira intérieurement, elle avait menti, bien sûr.
Cela n’allait pas du tout, elle repensait à son cauchemar. Ayant arrêté de le faire depuis bien longtemps, c’était étrange qu’elle l’ait fait cette nuit. Pour elle, c’était clair, cela avait une signification bien particulière. Des ennuis en vue. Elle tourna la tête et regarda Kakashi parler avec son frère, puis fermant les yeux, elle repensa à cette journée où tout avait basculé...

C’était une journée tout à fait comme les autres, du moins pour le moment.
Sept heure du matin, une petite silhouette s’arrêta devant le manoir Uchiha et sonna. Des bruits de voix et de pas se firent entendre et la porte coulissa, laissant apparaître une femme d’une trentaine d’années, avec de longs cheveux noirs, un sourire chaleureux et des yeux couleur aile de corbeau. Mikoto Uchiha sourit à la fillette et lui parla d’une voix douce.
- Bonjour, Natsumi. Comment vas-tu ? Entre.
- Bonjour, Madame. Je vais très bien et vous ? répondit joyeusement la jeune Uzumaki en pénétrant dans la cour.
- Très bien, je vais chercher Sasuke, attends le ici, répondit la jeune femme en s’éloignant afin de chercher son fils cadet.

Natsumi regarda autour d’elle et aperçut son professeur s’approcher avec son père.
Respectueuse et légèrement intimidée comme à chaque fois qu’elle avait à faire avec Fugaku Uchiha, le chef du clan, elle s’inclina et les salua poliment.
- Monsieur, sensei, bonjour.
Itachi lui sourit, mais son père se contenta de la regarder avec attention.
- Bonjour, Natsumi. Je suppose que tu es venue chercher mon fils pour aller à l’Académie ?
- C’est exact, Monsieur.
- Bien, dans ce cas, travaillez bien. Itachi ?
- J’arrive père, attendez-moi dehors, répondit son fils en posant une main sur l’épaule de sa protégée.
Son patriarche acquiesça et lui demanda de ne pas tarder avant de sortir rapidement.

Natsumi jeta un coup d’œil surpris à son ami qui s’était accroupi, soudain il l’attira dans ses bras et la serra très fort.
Surprise, elle se dégagea et lui lança un regard étonné.
- T’es vraiment bizarre ces temps, Tachi.
Il esquissa un sourire triste et la regarda avec affection, elle ne vit pas la lueur de tristesse absolue qui apparut une fraction de secondes dans son regard.
- Je sais, mais j’ai bien le droit de te faire un câlin, non ?
Elle hocha la tête en souriant, il lui ébouriffa amicalement les cheveux avant de sortir. Elle le suivit du regard, remarquant qu’il paraissait plus tendu que d’habitude.

Soudain quelqu’un lui tapota l’épaule et elle sursauta, ne l’ayant pas entendu arriver. Son meilleur ami se tenait derrière elle, un sac sur le dos et un sourire malicieux sur les lèvres.
- Sasuke, dit-elle sur un ton de reproche, tu m’as fait peur ! Ça ne va pas de suspendre les gens comme ça ?!
- Excuse-moi, dit le garçon qui n’avait pas du tout l’air désolé. On y va ?
Ils sortirent et se dirigèrent à l’Académie en discutant de choses et d’autres.
Jusqu’avant d’arriver à l’école, un groupe de garçons accompagné d’une fille se mit devant eux. Ils devaient êtres plus âgés de quelques années et portaient tous le bandeau de la feuille.
L’un d’eux jeta un coup d’œil à Natsumi et souriant méchamment demanda à ses amis.
- Hé, les gars, vous ne croyez pas que pour un monstre, elle est plutôt mignonne ?
Sasuke fronça les sourcils, mécontent, tandis que son amie baissait la tête et que le Genin et sa bande éclataient d’un rire méchant.
Soudain l’un d’entre eux s’approcha et dit avec un sourire méchant et cruel.
- Hé les gars, à votre avis, elle est humaine ou c’est un monstre dissimulé, on va vérifier, dit-il en s’approchant avant de s’arrêter, surpris.
Le jeune Uchiha venait de s’interposer, furieux,
- Tu n’as pas intérêt à la toucher, grosse brute, dit-il en serrant les poings.
L’autre lui lança un regard méprisant avant de l’attraper par le col et de lui grogner dessus.
- Ah ouais ? Et que comptes-tu faire, l’avorton ?
Sasuke lui lança un regard noir et répliqua en lui crachant dessus. Furieux, le garçon le balança contre un mur et Sasuke tomba par terre. L’autre s’approcha et lui balança un coup de poing qui fut arrêté par un katana.
Natsumi s’était interposée et avait dégainé Fureur d’argent très vite. Surpris, le méchant se ressaisit et fit des signes de main, mais grogna de douleur quand un jeune homme vêtu de la tenue des Chûnin et au regard assassin, lui attrapa le bras. Iruka leur ordonna de partir et ils filèrent sans demander une correction. Le professeur s’assura que ses élèves allaient bien, puis ils allèrent étudier.

L’après-midi passa rapidement et bientôt le soir tomba alors que Natsumi et Sasuke s’entraînaient au lancer de shurikens, une certaine personne commettait des assassinats dans son propre clan.
Puis les deux enfants rentrèrent dans le quartier Uchiha, la jeune Uzumaki ayant été invitée à dormir chez son ami. Stupéfaits et effrayés, ils s’arrêtèrent en voyant tout plein de sang par terre, Natsumi recula, mais Sasuke, inquiet pour sa famille et ne voulant pas la laisser seule lui attrapa la main et ils foncèrent chez ce dernier. Appelant ses parents, ils pénètrent dans la villa, fouillant toutes les pièces et soudain la jeune Uzumaki ayant l’oreille fine entendit un cri provenant du bureau de Fugaku, elle en informa son ami et ils foncèrent juste à la porte et l’ouvrirent.

Natsumi cria, horrifiée, deux cadavres étaient allongés sur le sol et une flaque de sang s’étalait autour d’eux. Une silhouette se tenait derrière eux, Itachi, vêtu de sa tenue d’ambu et affichant un visage impassible.
Perspicace, la jeune fille comprit tout de suite et se figea, toute tremblante. Sasuke lui décolla son regard des corps de ses parents et bredouilla, sous le choc.
- Grand frère, papa, maman, que s’est-il passé, pourquoi sont-ils...
Son frère le fixa sans répondre et Natsumi fixa son ami avec compassion. Puis un shuriken les frôla et alla se planter dans la porte, derrière eux.
Sasuke regarda son frère, son modèle, avec incompréhension.
- Pourquoi... Bredouilla-t-il.
Avant que le ninja d’élite ne réponde, Natsumi murmura.
- Parce que c’est à cause de lui qui y a tous ces cadavres, il les a tous tués.
Stupéfait son ami la regarda tandis qu’un micro sourire apparut sur les lèvres du ninja et qu’une lueur de fierté s’alluma dans les yeux de l’assassin pendant une demi-seconde avant de s’effacer.
- Non, bredouilla derechef Sasuke, ce... Ce n’est pas possible, grand frère, dis-lui qu’elle se trompe !
Itachi soupira et répliqua d’une voix froide.
- Non, petit frère, elle a entièrement raison. Ce clan était faible, pitoyable, il ne faisait que me ralentir, alors comme j’avais besoin de me tester et de tester mes capacités, j’en ai fini avec lui.
Natsumi et Sasuke le regardèrent, incrédules.

Puis la peur fit face à la rage et le cadet Uchiha fonça sur son frère en criant.
- Assassin !!! Tu les as tués rien que pour ça ?!
Natsumi, trop choquée, s’en voulant, ne broncha pas. Les yeux dans le vague, elle fixa le sol sans réagir, alors qu’Itachi donnait un coup de poing dans le ventre de son frère et utilisait sa technique d’illusion dévastatrice, les arcanes lunaires. Sasuke hurla et s’effondra, puis mort de peur fit demi-tour, attrapa le bras de son amie et l’entraîna dehors. Itachi les rattrapa et les fixa attentivement. Puis l’Uchiha murmura à son frère les paroles sur le kaléidoscope hypnotique et sur le moyen de l’obtenir, sur le fait de le haïr, puis il s’approcha et si Sasuke recula, effrayé par cet inconnu qu’était devenu son frère, Natsumi, elle, ne bougea pas et le futur déserteur lui murmura à l’oreille.
- Survis, survis, quoi qu’il arrive, ne m’oublie pas et sois heureuse.
Il l’assomma ainsi que son frère, les regarda avec impassibilité, du moins en apparence, puis partit.

On les retrouva et ils furent conduits à l’hôpital, le troisième Hokage leur parla afin de savoir ce qui s’était passé et ils récupèrent, physiquement du moins.
Une semaine plus tard, Natsumi retourna sur les lieux du crime et Sasuke qui l’avait précédée, lui cria dessus et déchargea toute la tristesse, toute la haine et toute la rancoeur qu’il avait sur elle. Cela dura cinq ans. Cinq ans de désespoir pour la jeune fille, privée de deux des trois personnes les plus chères à son coeur.

-... Examen Chûnin alors, qu’en pensez-vous ?
Natsumi revint au temps présent et se tourna vers ses coéquipiers. Sasuke, ayant aperçu une larme apparaître dans son œil, la fixa avec inquiétude et murmura.
- Qu’en penses-tu ?
Elle bredouilla qu’elle n’avait pas suivie alors il lui répéta les paroles du jonin comme quoi, il pensait qu’ils étaient prêts pour l’examen Chûnin.
Surprise, elle se tourna vers leur professeur et demanda, curieuse.
- Vous pensez vraiment qu’on est prêts pour y participer ?
Il hocha la tête et sourit avant de répondre.
- Oui, je le pense. Ton frère a fait des progrès en taijutsu et a une bonne endurance. Sakura est intelligente et sait utiliser le genjutsu et le taijutsu basiques. Sasuke est bon en tout et toi, tu t’y connais en genjutsu et en ninjustu, tu sais utiliser les armes blanches... Bref vous avez le niveau.
Mais c’est à vous de décider au final, car l’examen doit se faire en équipe et je veux que vous décidiez tous les quatre par votre propre choix et pas parce qu’on vous demande d’y participer, c’est clair ?
Ils hochèrent la tête et Kakashi disparut dans un nuage de fumée, Sakura se tourna vers ses camarades et demanda avec inquiétude.
- Vous participez ?
- Bien sûr ! s’exclama Naruto.
- Oui, répondit Sasuke, j’ai besoin d’affronter des adversaires de valeur.
- Je veux bien et s’ils participent alors moi aussi.
Sakura hésita, puis hocha la tête.
- Très bien, alors on y participe en équipe !
L’équipe numéro sept se sépara en deux groupes, Sasuke devait faire quelque chose en solitaire et Naruto, Natsumi et Sakura allèrent se promener.

En chemin, ils rencontrèrent Konohamaru, Moegi et Udon et ils marchèrent avec les trois étudiants, puis Konohamaru accéléra et tourna la tête en arrière en criant à son « grand frère » de le rattraper.
Soudain il rentra dans quelqu’un et retomba par terre, il leva la tête et aperçut un ninja d’une assez grande taille et portant une sorte de combinaison marron avec des oreilles de chat. Couvert de traits de peinture violette, le jeune ninja grogna un « tu m’as fait mal » et alors que le garçon bredouillait des excuses, il l’attrapa par le col et le souleva. La jeune femme qui se tenait derrière lui, une blonde avec deux couettes et portant une sorte d’éventail géant dans le dos soupira et lui demanda d’arrêter de se battre.

Soudain, le ninja se retrouva avec un katana sous la gorge, il baissa la tête et aperçut la jeune Uzumaki qui s’était rapidement, mais sans se faire voir et en silence, approchée et elle ordonna fermement.
- Lâche-le ou je te fais hurler de douleur.
Pas mal, je n'ai même pas senti son aura, pensa Temari en la fixant avec attention.
Son frère afficha un sourire moqueur et répliqua d’une voix ironique.
- Ah ouais et que comptes-tu faire avec ton jouet, c’est plutôt à moi de te faire mal, aïe, grogna-il soudain en lâchant Konohamaru qui tomba sur les fesses en grimaçant. Natsumi l’attrapa et recula rapidement.
Tous les ninjas présents levèrent la tête et aperçurent Sasuke assis sur une branche et jouant avec un caillou.
Il avait l’air furieux et avait blessé le ninja du sable avec un autre caillou, fixant ce dernier avec colère, il tourna la tête vers son amie d’enfance et lui demanda sérieusement.
- Tu n’as rien, Natsu ?
Elle sourit et hocha la tête.
- Non, tout va bien, merci Sasuke.
Il acquiesça et reporta son attention vers Kankûro et lui lança d’une voix méprisante.
- T’avise plus de la menacer, sinon tu auras vraiment mal, c’est clair, vermine ?!
Les ninjas du sable eurent des réactions totalement différentes, Temari trouva Sasuke mignon et intéressant, alors que son frère serra les dents et posa une sorte de pantin recouvert de bandelettes par terre.

Revenant sur terre, sa sœur lança avec inquiétude.
- Tu ne vas quand même pas sortir Karasu, ici et maintenant ?!
- Ils ont besoin d’une leçon, surtout le gamin là-haut, je déteste vraiment les mioches, marmonna-t-il en lançant un regard noir à l’héritier Uchiha qui ne broncha pas.
- Kankûro, arrête, tu fais honte à notre village, ordonna une voix glaciale et grave.
Natsumi et Sasuke tressaillirent et tournèrent la tête vers l’origine de la voix. Un garçon qui devait avoir leur âge, la tête en bas et les pieds fixés grâce à son chakra à l’arbre, les bras croisés, des cheveux rouges, des yeux verts, il avait un tatouage représentant le kanji de l’amour et une jarre était attachée derrière son dos.
Je n’ai pas du tout senti son aura, pourtant, j’arrive normalement toujours à les sentir. Il fait partie d’un niveau supérieur, pensa Natsumi avec angoisse.
Elle croisa le regard du ninja qui la fixa sans bouger, elle soutint son regard et esquissa un sourire.
La jeune fille se doutait que ces trois shinobis participeraient à l’examen Chûnin et les affronter serait instructif. Elle jeta un coup d’œil vers son meilleur ami et vu le regard pétillant et son sourire provocant, il avait dû en venir à la même conclusion.


Le ninja rouquin sauta à terre et se tourna vers les deux autres.
- On y va, dit-il simplement.
Ils commencèrent à avancer, mais Sasuke sauta et atterrit jusqu’à côté de son amie et interpella les inconnus.
- Eh toi, là-bas !
Ils se figèrent et la jeune femme tourna la tête vers lui avec espoir.
- C’est de moi que tu parles ?
- Non, c’est au garçon aux cheveux rouges.
La jeune femme parut déçue, Natsumi se retint de rire devant sa mine et le garçon se tourna vers eux.
- Que me veux-tu ?
- Oh rien de spécial, juste ton nom, répondit Sasuke d’un ton détaché.
L’autre l’observa un moment, puis demanda avec intérêt.
- Et toi, comment tu t’appelles ?
- Sasuke. Sasuke Uchiha,
- Gaara du désert.
Ils s’éloignaient quand Sakura les interpella.
- Hé ! Attendez, vous venez du pays du vent d’après vos bandeaux, alors vous n’avez rien à faire à Konoha, je vais appeler les autorités.
Sakura se tourna vers sa coéquipière qui venait de lui toucher le bras et la fixa, étonnée.
- Laisse, ils sont sûrement là pour l’examen Chûnin alors ils doivent avoir un laissez-passer. Je me trompe ? demanda-t-elle en souriant aux ninjas du sable.
La jeune kunoichi la regarda et secoua la tête avant de partir avec ses camarades.

Une fois les ninjas partis, Sasuke se tourna vers son amie et lui demanda avec intérêt.
- Comment as-tu devinée qu’ils étaient là pour l’examen ?
Elle sourit amusée et demanda en feignant l’étonnement.
- Pourquoi ? Tu ne le savais pas, toi ?
Puis elle rit et répondit.
- Allons, ne fais pas cette tête, je sais bien que tu es aussi observateur que moi. Ce n’était pas très difficile, leurs auras étaient puissantes, des tas de ninjas se promènent au village ces temps, alors...
Elle haussa les épaules et soudain fronça les sourcils en tournant la tête vers une rue adjacente. Sasuke, Naruto, Sakura et les trois étudiants la regardèrent avec surprise. L’Uchiha tourna la tête dans la même direction et lui demanda ne repérant rien de spécial.
- Qu’y a-t-il ?
- Rien, murmura son amie, j’ai cru sentir une aura extrêmement puissante, mais j’ai dû rêver. Allons-y.


Un ninja se tenait caché derrière une barrière et observait le groupe d’enfants en train de marcher. Bientôt deux ninjas du sable apparurent et l’un deux attrapa un gamin et le menaça.
Il se retrouva avec un katana sous la gorge, la blonde avait bougé à une vitesse stupéfiante pour son âge. Le ninja la menaça et reçut une pierre sur le bras de la part du jeune Uchiha. Ce dernier le prévint de ne plus jamais s’en prendre à son amie et enfin un troisième ninja du sable apparut et ils disparurent. Plus tard, alors que le ninja dissimulé avait laissé s’échapper une infime partie de son aura, la jeune Uzumaki l’avait repéré. Il avait re-dissimulé son aura et était resté immobile. Elle en conclut qu’elle avait rêvé et partit avec ses amis.
Il passa sa grande langue sur ses lèvres et se félicita d’avoir choisi cette jeune fille et le frère de son vieil ennemi. Ils étaient vraiment prometteurs. Il s’éloigna, excité pour la suite des événements...

Pendant ce temps, l’équipe numéro sept était arrivée au lieu de l’examen. Ils entrèrent dans la pièce où étaient rassemblés des dizaines de ninja de tous âge et venant de tous les villages ninjas. Natsumi sonda la pièce et sourit, cela promettait d’être intéressant.
- Tiens, regardez qui voilà.
Elle tourna la tête et aperçut l’équipe huit. Kiba était devant ses coéquipiers et souriait d’un air provocant, son chiot Akamaru sur la tête. Le jeune Inuzuka s’approcha et lança à Sasuke d’une voix moqueuse.
- Alors mon petit Sasuke, cette fois tu ne seras pas le premier de la classe. J’ai bien l’intention de te battre.
- Vraiment, dit l’Uchiha en souriant, mais pour ça il faudrait déjà savoir te battre !
- Répète !
Natsumi soupira et s’interposa souplement entre les deux belligérants.
- On se calme les garçons, le plus important c’est de s’en sortir indemne.
- Natsumi a raison Kiba, on vient du même village, on ne devrait pas se battre, intervint timidement Hinata.
Kiba soupira et marmonna un « désolé » avant de tourner la tête. Une blonde venait d’enlacer Sasuke par derrière et de le saluer d’une voix douce.
Natsumi soupira et leva les yeux au ciel alors que Sakura commençait une énième dispute avec Ino Yamanaka.
- Tout ça est d’un ennui, je sens que je vais m’ennuyer ferme, galère.
Shikamaru Nara et Chôji Akimichi, les coéquipiers d’Ino venaient d’arriver, Natsumi leur sourit et regarda son frère s’approcher des autres ninjas.

Ayant un mauvais pressentiment, elle le rattrapa et se figea lorsqu’il brailla en pointant les ninjas du doigt.
- Hé, regardez-moi, je suis Naruto Uzumaki et je vais tous vous écraser !!!!!
Des dizaines de regards furieux et révoltés se posèrent sur lui et sa sœur posa une main sur son visage en pensant avec désespoir.
Non, mais quel idiot. Tout ce que tu as réussi à faire c’est de t’attirer des ennuis...
Elle frappa la tête du blondinet en même temps que Sakura et le pauvre jinchuriki gémit de douleur.
- Ça ne sert à rien de dire ça, vous êtes des novices, alors que pour la plupart des ninjas présents ici c’est au moins la deuxième fois.
Les ninjas de Konoha de cette année se tournèrent vers un jeune homme d’une vingtaine d’années aux cheveux gris attachés en queue-de-cheval et aux yeux noirs. Il portait de petites lunettes rondes et sourit. Il avait l’air sympathique et abhorrait le bandeau de Konoha, mais la jeune Uzumaki se méfiait, il ne lui inspirait pas confiance.
- Qui es-tu ? demanda-t-elle froidement.
Le ninja se tourna vers elle et l’observa pendant quelques secondes puis il sourit et répondit tranquillement.
- Je m’appelle Kabuto Yakushi et je suis un Genin de Konoha comme vous, sauf que contrairement à vous ce n’est pas ma première tentative, mais la trentième.
Tout le monde le regarda d’un air stupéfait et soudain Sasuke remarqua d’une voix agacée.
- Si tu as échoué vingt-neuf fois, je trouve que tu es mal placé pour nous donner des conseils.
Kabuto le regarda puis sourit derechef.
- Peut-être mais je sais absolument tout de cet examen. Et si vous voulez savoir quelque chose, vous n’avez qu’à demander.
- Tous les ninjas qui participent, d’où viennent-ils ? demanda Sakura curieuse.
Natsumi qui voulait poser la même question regarda la jeune fille avec fierté, elle avait passé des heures avec elle, à l’aider pour son entraînement et à lui apprendre les points essentiels pour un ninja.
N’oublie pas, Natsumi, un ninja quel que soit son rang devrait se renseigner sur ses ennemis avant de les combattre. C’est la clé de la réussite...
Son premier professeur le lui avait dit un jour où ils s’entraînaient et depuis Natsumi veillait à obtenir le plus d’informations possible sur ses adversaires.
- De tous les villages cachés. La grande partie vient de Konoha pour le pays du feu, puis de Suna au pays du vent, d’Iwa pour le pays de la terre, de Kumo pour le pays de la foudre et enfin de Kiri pour le pays de l’eau. Et aussi d’Oto le nouveau village du pays du son. Mais ils ne sont que trois ninjas, alors ce n’est pas très important.
- Merci, répondit Sakura, mais comment tu le sais ?
- Grâce à mes cartes d’informations, répondit Kabuto en montrant une série de cartes vierges. Je les complète avec mon chakra et elles me donnent des infos sur l’examen en général, les participants, etc. D’ailleurs j’en ai pour chacun d’entre vous.
- As-tu vraiment tous les participants ? demanda Sasuke, intéressé.
- Oui, pourquoi ? il y en a qui t’intéressent ?
- En effet, Gaara du désert de Suna et aussi Rock Lee de Konoha.
Kabuto répondit rapidement puis Natsumi s’approcha.
- Moi, j’aimerais en savoir plus sur Neji Hyûga.
Hinata tressaillit et regarda son amie. Elle ignorait que son amie d’enfance connaissait son cousin et cela l’intriguait.
- Ah, Neji Hyûga, voyons voir. Il fait équipe avec Rock Lee et Tenten et leur professeur est Gai Maito, il a deux ans de plus que toi (nda : calculez, Natsumi avait six ans lors du massacre, Sasuke huit et Neji pareil.) Il a attendu une année avant de se présenter cette année et il a fait vingt missions de rang D, onze de rang C et aucune de rang A, B ou S. Voilà c’est tout ce que j’ai. À part qu’il est considéré comme étant le meilleur Genin de Konoha actuellement.
Natsumi sourit et répliqua.
- Certes, mais c’est faux.
- Vraiment, s’amusa Kabuto et qui est le meilleur d’après toi ?
Elle haussa les épaule et souriant lâcha d’un ton détaché.
- Sasuke Uchiha, puis moi, pourquoi ?
Sasuke jeta à son amie un regard incrédule, tandis que les ninjas de Konoha présents la regardèrent avec colère, excepté Ino et Sakura, tout à fait d’accord.

Soudain trois ombres apparurent et se révélèrent être trois ninjas. Ils foncèrent sur Kabuto qui surpris ne broncha pas. Natsumi s’interposa et para un coup avec son katana qu’elle avait dégainé rapidement. Elle serra les dents et son arme se transforma bientôt en une lame électrique ce qui fit lâcher le ninja du son.
- Quoi, mais... Ragea Zaku en rangeant son kunai tout en grimaçant.
- Vous devriez avoir honte d’attaquer un participant sans prévenir et avant le début de l’examen, que pensez-vous de ma lame de Foudre ? s’enquit Natsumi en baissant son bras.
Le shinobi qui venait de l’attaquer et sa coéquipière lui lancèrent un regard noir, mais le troisième, très calme, répondit dans un murmure.
- Impressionnant, tu as chargé ton arme d’énergie Raiton pour la renforcer. En plus de ça, tu es très rapide. Mais, à ta place, je ne crierai pas victoire trop vite.
La jeune fille le regarda, puis gémit et tomba par terre en se tenant les oreilles.
- Petite sœur s’inquiéta Naruto en se précipitant suivi de Sasuke.
L’Uchiha écarta son coéquipier et regarda avec étonnement le sang qu’elle crachait et qui sortait de son oreille.
Il ne l’a pas attaqué, du moins pas de face, pensa Sasuke en regardant les ninjas qui s’éloignaient en riant. Mais alors comment...

Soudain une porte s’ouvrit et claqua contre le mur. Plusieurs ninjas apparurent et l’un deux portant un long manteau noir et au visage couvert de cicatrices cria.
- Allez les jeunes en piste ! La première épreuve va commencer.
Natsumi ouvrit les yeux et se redressa en s’appuyant contre son meilleur ami.
- Ne vous inquiétez pas, ça va aller, les rassura-t-elle en remarquant les regards inquiets de son frère et de ses amis.

Ils passèrent la première épreuve avec succès, ayant tous utilisés des moyens divers pour tricher sans se faire prendre afin de réussir l’épreuve écrite. Sasuke utilisa son sharingan, Ino sa transposition et donna ses réponses à ses coéquipiers, Kiba se servit d’Akamaru, Shino de ses insectes, Neji et Hinata activèrent leur byakugan, Natsumi se servit d’une technique ninja pour lire dans l’esprit... À la fin, Naruto cria qu’il n’abandonnerai jamais, qu’il préférait rester Genin que d’abandonner. Au final, les trois équipes « débutantes » de Konoha, l’équipe de Gaara, d’Oto, celle de Kabuto, plus d’autres avaient réussi. La fenêtre explosa et une kunoichi apparut dans la pièce. Grande, un sourire sadique sur les lèvres, des cheveux violets, elle portait un manteau beige et s’exclama.
- Alors voilà ceux qui ont réussi la première épreuve, vu le nombre je crois que tu as été trop gentil Ibiki.
- Ce n’est pas vrai, mais on a de bons éléments cette année, répliqua le jonin avec froideur.
- Hum, je vois, mais de toute façon, on éliminera au moins la moitié avec la deuxième épreuve. Bon rendez-vous demain devant le terrain de la forêt de la mort pour la deuxième épreuve.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:10

Quatrième chapitre : Deuxième épreuve ou rencontre avec Satan

Le lendemain matin, Sasuke et Natsumi se dirigeaient vers le lieu de l’examen, la jeune fille avait quitté son frère après lui avoir expliqué qu’elle avait rendez-vous avec un ami, sans mentionner le nom de ce dernier.
- Ça va ?
Surprise, la jeune Uzumaki se tourna vers le jeune homme et lui demanda avec détachement.
- Bien sûr. Je ne vois pas pourquoi cela n’irait pas...
Il soupira et la regarda avec méfiance.
- Tu ne me feras pas croire que tout va bien. Je te connais depuis suffisamment longtemps pour repérer quand tu es inquiète et là c’est le cas. Ne me mens pas, Natsu, c’est inutile.
Son amie baissa la tête et au bout d’un moment murmura d’une voix tremblante.
- Je... Tu as raison, j’ai peur, Sasuke. J’ai peur de l’examen, de ce qu’on va devoir affronter, de faire des erreurs et de nous faire échouer. J’ai peur de perdre mes proches. Toi, mon frère, Sakura, mais aussi Hinata et les autres. Je sais qu’un ninja ne doit pas avoir peur, mais je ne suis pas parfaite et...
Elle se tut. Son plus ancien ami venait de prendre sa main dans la sienne et de la serrer. Geste simple, mais tellement rassurant.
- Merci.
- Hum.

Plus tard, les ninjas qui avaient réussi la première épreuve se trouvaient face à une grande forêt entourée de grillages. L’examinatrice se tenait appuyée contre le treillis et leur dit d’une voix ferme.
- Bienvenus candidats, derrière moi se trouve la très célèbre forêt de la mort. Si vous vous demandez d’où provient son nom, vous aurez peut-être l’occasion de le découvrir. Votre mission ? Parvenir sain et sauf et en équipe à la tour que vous voyez au centre de la forêt,
- C’est tout ? s’étonna Shikamaru en se grattant la tête, trouvant bizarre que l’épreuve soit aussi facile.
- Oui, mais vous aurez bien sûr à affronter des pièges ainsi qu’à des animaux sauvages et vous avez le droit de vous battre entre vous. Sachez aussi que seul un nombre restreint de candidats aura le droit de passer à la dernière épreuve. En résumé, ceci est une épreuve de survie.
- Galère, je me disais bien que cela paraissait trop simple, marmonna Shikamaru en soupirant, l’air fatigué.
- D’autres questions ? demanda Anko en souriant.
- Oui, vous dites qu’on a le droit de se battre, mais est-ce qui y a des règles pour les combats ? interrogea Neji Hyûga, un Genin de Konoha qui avait toujours l’air indifférent.
- Non, répondit l’examinatrice avec un sourire cruel. Vous vous battez, le perdant est éliminé et pas forcément au sens figuré, c’est tout. Maintenant allez vous placer devant les portes et bonne chance.

Les équipes se dispersèrent, l’équipe sept se plaça devant la porte qui leur était désignée. Naruto brandit le poing en l’air et cria sous les regard agacés de Sasuke et Sakura tandis que sa sœur semblait amusée.
- C’est parti !
- On va réussir, murmura Natsumi d’un air déterminé.
Sakura acquiesça et Sasuke ferma les yeux en souriant secrètement.

L’équipe huit était également en place. Shino avait les mains dans les poches, l’air impassible comme à son habitude, Hinata paraissait inquiète et Kiba ainsi qu’Akamaru semblaient excités.
- Ça va être du gâteau, pas vrai ?
- Ouah !
- Hum.
- Euh, oui, Kiba.

Les deux garçons de l’équipe dix se faisaient crier dessus par la seule fille de l’équipe.
- Mais ce n’est pas vrai ! Vous n’avez donc aucune motivation ?! On va participer à une épreuve de survie, ce n’est ni le moment de dormir ni le moment de s’empiffrer !
- Mais ça me fatigue déjà tout ça, marmonna le jeune Nara en soupirant. Et arrête de crier, tu me casses les oreilles.
- Ouais, et en plus moi j’ai faim, expliqua Chôji en mangeant une énième chips.
Ino détourna la tête et soupira, une main sur son front.
Mais pourquoi j’ai hérité de ces deux boulets, pensa-t-elle avec désespoir.

L’équipe neuf était en train de patienter calmement, enfin... Pour deux d’entre deux.
- Lee, viens t’asseoir !
- Non, Tenten, j’ai la fougue de la jeunesse en moi ! cria un garçon avec une infâme combinaison verte en faisant des pompes. Je dois absolument faire trois cents pompes avant le début de l’épreuve !
La jeune fille soupira et tourna la tête vers son autre coéquipier. Neji Hyûga. Le meilleur Genin de Konoha d’après elle et un bon nombre de ninjas. Le jeune homme était debout et contemplait la forêt, l’air concentré et Byakugan activé.
- Neji ?
- Hum ?
- Qu’est-ce que tu as ? Tu as l’air si concentré...
- Ce ne sera pas si facile, Tenten. Il y a de nombreux ninjas très forts et pas seulement ceux de Konoha. Ceux qui gagneront seront soit les plus forts soit les mieux préparés.
- Donc tu analyse le terrain...
- Exact.
La jeune fille sourit, admirative, elle appréciait son coéquipier malgré sa froideur habituelle. Elle tourna la tête vers le deuxième et soupira, exaspérée.

Trois ninjas du sable se tenaient prêts, la fille aux couettes et le garçon à la combinaison échangèrent un regard inquiet. Le plus jeune qui était devant souriait avec sadisme. Du sang, il y aurait bientôt plein de sang....

Un ninja sourit et remonta ses lunettes d’un geste automatique, il avait repéré le groupe qui l’intéressait et comme prévu ses deux cibles étaient proches. Il tourna la tête et l’inclina avec respect quand un homme passa près de lui. Le ninja le regarda avec un sourire et continua sa route. Bientôt, cela commencerait...

Une sirène retentit et toutes les portes s’ouvrirent, les ninjas s’élancèrent, l’épreuve débutait.

L’équipe sept courait de branche en branche assez rapidement. Sasuke, Sakura et Naruto étaient devant tandis que Natsumi se trouvait légèrement en retrait.
Bientôt ils arrivèrent dans une clairière. Sasuke s’immobilisa sous le regard surpris de deux de ses coéquipiers, le jeune homme se tourna vers Natsumi qui avait l’air concentrée et qui tenait la garde de son katana.
- Tu l’as senti ? demanda l’Uchiha à son amie.
Elle acquiesça et murmura.
- Oui, nous allons avoir de la visite très bientôt.
- Je ne sens rien, moi, marmonna Naruto en s’approchant d’un arbre. Rien du tout.
Sasuke s’apprêtait à se moquer de lui, quand il ressentit une aura puissante.
- Naruto, attention !
- Hein ?
Une bourrasque de vent extrêmement puissante arriva du côté du blondinet qui essaya de se protéger avec ses bras. Mais le vent était trop fort et le jinchuriki fut repoussé sur plusieurs mètres, son corps étant couvert d’égratignures, heureusement sans gravités.

Natsumi dégaina son arme et rejoignit son frère qui se relevait. Sasuke et Sakura se rapprochèrent d’eux rapidement.
- Ça va ? demanda la jeune Uzumaki en regardant son frère.
Il grogna une affirmation et rassurée elle se concentra en fermant les yeux. Elle les rouvrit une poignée de secondes plus tard et dit nerveusement.
- Il arrive. Faites attention, j’ai rarement senti une aura aussi dangereuse.
L’inconnu se montra enfin, bien qu’il soit encore loin. Assez grand, de longs cheveux noirs, un teint blême, mince, il avait l’apparence d’un serpent.
Ce n’est pas un ninja ordinaire, pensa Sasuke.
Qu’est-ce qu’il est moche, pensa Sakura avec dégoût.
Natsumi, elle, se souvint d’un des conseils de son premier professeur.
Ne jamais baisser sa garde ou tourner le dos à son ennemi, pensa-t-elle.
Naruto quant à lui pensait jusqu’au combat qui allait suivre.
- Impressionnant. Vous avez senti mon aura alors que je m’étais donné la peine de la dissimuler, remarqua le ninja avec amusement.
- Qui êtes-vous ? rétorqua Sasuke, je suis sûr que vous ne faites pas partie des candidats à l’examen.
Le ninja se tourna vers lui et le jeune Uchiha frissonna.

Sasuke n’était pas facilement impressionnable, mais son instinct lui disait que cet homme était infiniment dangereux, maléfique même.
- C’est fou comme tu lui ressembles, murmura le serpent en souriant. Du moins physiquement.
Sasuke et Natsumi tressaillirent et échangèrent un regard. Ils n’avaient aucun doute sur l’identité de la personne qu’évoquait leur ennemi.
- Comment le connaissez-vous ?! cria Sasuke avec colère.
L’homme eut un rire malsain et Sakura frissonna, ce type lui fichait la trouille. Soudain le ninja disparut et Natsumi eut juste le temps de l’apercevoir une demi seconde avant d’être propulsé à une dizaine de mètres et de tomber sur le sol.
- Natsumi ! cria Sasuke, inquiet, en voulant avancer. Mais il ne pouvait plus bouger, pareil pour Sakura et Naruto. Le frère de la jeune fille serra les dents et échangea un regard inquiet avec son coéquipier. Ils tentèrent de se libérer, en vain.

Pendant ce temps, la jeune fille se relevait difficilement. Elle grimaça et parvint à se mettre debout, mais son corps tremblait. Elle se tint le bras, il n’était pas cassé, mais il lui faisait un mal de chien.
Bon sang, mais c’est qui ce type ? pensa-t-elle avec angoisse.
Il s’approcha avec lenteur et s’arrêta à environ trois mètres d’elle. La jeune fille voulut reculer, mais elle en fut incapable. Relevant la tête, elle lança un regard noir au shinobi ayant compris que c’était à cause de lui que chacun de ses muscles étaient paralysés.
- Qu’est-ce que vous me voulez ?! demanda-t-elle d’une voix glaciale.
- Te parler, répondit-il en souriant. Tu as un énorme potentiel à développer et tant que tu resteras dans ce village, tu ne pourras pas le libérer. Et à ton niveau actuel, je suis sûr que tu sais que tu ne pourras pas le retrouver ou le sauver, je me trompe, Natsumi ?
Elle tressaillit et le regarda avec méfiance.
- Vous connaissez Itachi ?
- En effet. Disons que nous faisions partie de la même organisation, lui et moi.
- Organisation ? de quoi parlez-vous ?! Et comment savez-vous tout ça sur moi ? Je ne crois pas vous avoir dit mon nom.
- As-tu déjà entendu parler des bijûs, des jinchuriki ou encore de l’Akatsuki ?
Elle se tut un moment, puis tout en tentant de bouger, elle murmura.
- Les bijûs sont des démons qui ont été scellés dans des personnes, les jinchuriki, en tout il existe neuf démons et je n’ai jamais entendu parler de l’Akatsuki.
- Pas mal, tu es bien renseignée, remarqua le sannin avec amusement. Bon, sais-tu qui est le jinchuriki de Kyûbi ?
La jeune fille le regarda avec étonnement, puis tourna la tête vers son frère. Naruto essayait de se dégager, mais tout comme Sasuke, n’y arrivait pas.

Elle sourit tristement, malgré tous ses défauts elle aimait son frère. Reportant de nouveau son attention sur le déserteur, elle dit froidement.
- Peut-être. Cela ne vous regarde pas.
Il sourit, amusé, puis s’avança. Effrayée, elle voulut reculer, toujours en vain.
Il attrapa son menton et la força à le regarder.
- Je sais que ton frère est un jinchuriki et vu le regard que tu lui as lancé, tu le sais aussi. Alors écoute-moi. L’Akatsuki est une organisation secrète dont tous les membres sont classés S dans le Bingo Book. Autrement dit ce sont tous des ninjas de très haut niveau. J’ai fait partie de cette organisation, mais les ai quittés pour des raisons personnelles. Par contre, ton cher Itachi y est toujours. Souriant devant la surprise de la jeune Uzumaki, il reprit. Le but de l’Akatsuki est d’obtenir les neuf démons et de les sceller. Et quand un démon est extrait de son hôte, ce dernier meurt.
Elle tressaillit, puis le ninja l’ayant lâchée, elle murmura.
- Et pourquoi me dites-vous tout ça ? Et d’abord qui êtes-vous à la fin ?
Il la regarda, remarquant la note de défi dans sa voix et le fait qu’elle ne semblait plus avoir peur de lui.
- Je suis un déserteur de ce village. Je m’appelle Orochimaru.

Pendant ce temps, sur la falaise des Hokage et plus précisément sur la tête de la statue du quatrième, se tenait un homme masqué. Il semblait pensif, soudain il tourna la tête et aperçut une sorte de plante carnivore sortir de terre.
- Oui, Zetsu ?
- Excuse-moi de te déranger. Mais visiblement nous ne sommes pas les seuls à nous intéresser à l’examen Chûnin. Orochimaru a envoyé certains de ses ninjas participer à l’examen. Et en ce moment, il est en train de parler à la sœur de Kyûbi.
- Ah, la protégée d’Itachi... Je ne pense pas que ce soit une coïncidence. Bon, notre espion est en place ?
- Oui.
- Très bien. Dis-lui de faire en sorte qu’il n’arrive rien de fâcheux à nos deux protégés et à Kyûbi.
- Bien.
La plante disparut sous terre et l’homme se leva. Il se dirigea vers une falaise et observa le village.
- Montrez-moi de quoi vous êtes capables, murmura-t-il.

Dans son bureau, Sandaime regardait par la fenêtre. Il se demandait comment s’en sortait les différents ninjas participant à l’examen, soudain il se retourna et regarda l’ambu qui venait d’apparaître.
- Oui ?
- Excusez-moi, maître Hokage, mais nous avons trouvé des cadavres, visiblement ceux de candidats pour l’examen.
- Et ?
- D’après Anko Mitarashi, ce serait l’oeuvre d’Orochimaru.
Le Kage se figea, puis ferma les yeux et se retourna.
Alors tu es de retour, pensa le vieil homme avec tristesse. Que mijote-tu mon cher disciple...
- Essayez de le trouver, mais soyez prudents, ordonna-t-il au ninja des forces spéciales.
- Bien !
Le ninja disparut et Sandaime se retrouva seul avec ses pensées et ses souvenirs.

- Orochimaru ?! Vous... Vous êtes un des trois sannin légendaires ?!
- En effet, s’amusa le déserteur en passant sa langue sur ses lèvres.
La jeune fille frissonna, les sannin de Konoha étaient trois ninjas extrêmement forts et célèbres ayant été entraînés par le troisième Hokage en personne et qui avaient pour noms Tsunade, la princesse des limaces. Jiraya l’ermite des crapauds et enfin Orochimaru le serpent. Mais si les deux premiers étaient du côté du bien, le dernier avait déserté, il y a de cela de nombreuses années et était réputé pour sa cruauté. En bref Natsumi n’avait pas beaucoup de chance de le battre, en réalité elle en avait aucune.
- Je ne vais pas me laisser faire sans réagir, murmura-t-elle en serrant ses poings et en relevant la tête.
- Hum ?
La jeune fille se dégagea de l’emprise mentale et fonça sur le sannin en dégainant son katana, elle voulut lui porter un coup, mais un serpent jaillit du sol et s’enroula autour d’elle l’immobilisant.
- Lâchez-moi, protesta la jeune Uzumaki.
Orochimaru éclata de rire, un rire tellement malfaisant que la jeune fille en trembla.
- Pas mal du tout. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ce que tu résistes à ma technique de pétrification, mais tu ne pourras pas te dégager de mon serpent, dit-il tout en s’approchant.
La jeune fille écarquilla les yeux de peur, le déserteur tendit son bras pour la toucher, mais...
- Ne t’avise pas de la toucher !
Sasuke avait réussi à se dégager et fonçait sur le monstre, sharingan activé. Orochimaru esquiva et le jeune homme s’étala par terre après avoir roulé sur le sol. Son amie grimaça, si même Sasuke ne pouvait pas battre le sannin, alors ils n’avaient aucune chance.
- Bon, je crois que j’en ai assez vu. Pour toi en tout cas. Par contre...
Il regarda le jeune Uchiha qui se relevait avec difficulté, mais détermination. Il lança un regard noir à Orochimaru et exécuta une série de sceaux. Natsumi reconnut le sceau du tigre et esquissa un sourire.
- Katon, boule de feu suprême ! cria l’Uchiha en soufflant une énorme boule de feu.
Le renégat se prit l’attaque de plein fouet, mais il réapparut, quasiment indemne.
- Impossible, marmonna Sasuke en serrant les dents avec rage.
Il lança un regard vers sa meilleure amie et croisa son regard effrayé, une bouffée de haine l’envahit, il ne supportait pas de la voir souffrir, ce ninja allait regretter ses actes.

Le combat dura un long moment, Orochimaru jouait avec Sasuke qui malgré sa détermination et ses efforts n’arrivait à rien. Pendant ce temps, Sakura et Naruto avaient réussi à se libérer et à libérer Natsumi. Cette dernière rejoignit Sasuke pendant que son frère et Sakura allaient chercher de l’aide, le jeune jinchuriki aurait voulu affronter le sannin, mais avait dû s’incliner vu l’insistance de sa sœur.
Maintenant Sasuke et Natsumi étaient exténués, mais toujours face à l’ancien ninja de Konoha.
- Pas mal, bon fini de jouer, murmura Orochimaru.
Ils tressaillirent et ne virent pas leur adversaire foncer vers Sasuke. Ce dernier fut projeté contre un arbre et resta à terre. L’inconnu s’approcha et s’accroupissant murmura à son oreille.
- N’oublie pas, si tu veux pouvoir te venger un jour, rejoins-moi. C’est la seule solution pour avoir de la puissance. En attendant voici un cadeau.
Il le mordit et Sasuke poussa un cri de douleur avant de s’évanouir.
- Sasuke ! lança Natsumi avec inquiétude.
- A ton tour, maintenant.
Elle fronça les sourcils et regarda son adversaire, déterminée. Soudain des bruits de voix et de pas rapides se firent entendre, Orochimaru sourit et murmura.
- Je te laisse. Mais ne t’inquiète pas, on se reverra.
Il disparut dans le sol et la jeune fille tomba à genoux, tremblante. Elle s’effondra après avoir jeté un regard vers Sasuke.

Plus tard, Sasuke se réveilla dans un lit d’infirmerie situé dans une salle de petite taille et de forme rectangulaire. Le maigre mobilier était composé de son lit, d’un tabouret et d’un meuble de rangement. Après avoir observé la pièce, il grimaça en se redressant à cause de ses blessures qui le faisaient souffrir.
- Ne force pas trop, conseilla une voix posée et familière provenant de l’entrée.
- Kakashi-sensei, répondit Sasuke en regardant son professeur pénétrer dans la pièce et venir s’appuyer contre la paroi. Que faites-vous là ?
- Sakura et Naruto sont retournés à l’entrée de la forêt et ont informé un garde qui m’a expliqué la situation, alors je suis venu vous aider. Ne t’inquiète donc pas, Natsumi est indemne. Elle n’a que des égratignures sans gravité.
Le jeune Uchiha ne répondit pas, se contentant d’acquiescer, mais au fond de lui il était soulagé, extrêmement soulagé.
- Et l’examen ?! s’inquiéta-il soudain. On n’a pas...
- Vous avez réussi tous les quatre, assura son professeur en souriant.
Après tout, toi et Natsumi avez réussi à tenir tête à un des meilleurs ninjas rénégats du village et Naruto ainsi que Sakura ont affronté des ninjas de Kiri et les ont battus, même si c’est surtout grâce à Naruto.
- Je vois.
- Bon, je te laisse te reposer. Vous allez devoir passer des préliminaires dans une heure alors reprends des forces. Ah, au fait que vous a raconté ce ninja ?
Le jeune homme ne répondit rien, se contentant de s’allonger sur son lit et de regarder le plafond. Soupirant, son professeur n’insista pas et sortit de la pièce. Sasuke serra les dents et donna un coup à son lit. Il n’était pas encore assez fort. S’il n’avait pas pu infliger la moindre blessure à cet Orochimaru, il ne pourrait pas battre son frère, du moins pas à ce niveau.

- Ouais, on a réussi !
La jeune Haruno se tourna vers son coéquipier et répliqua avec colère.
- Chut, enfin ! Tu vas la réveiller.
En effet, elle et le jeune Uzumaki se trouvaient dans la chambre attribuée à Natsumi qui dormait profondément sur un lit de camp. Son frère grimaça et se rassit, l’air agacé.
- Ouais, ouais, c’est bon.
Sakura sourit et regarda son amie. Quand elle, son coéquipier et leur sensei étaient arrivés sur le lieu de l’affrontement, ils avaient eu peur pour Sasuke et Natsumi, mais heureusement ils allaient bien.
- Dis Sakura...
- Oui ? demanda la jeune avec étonnement en regardant son ami qui avait un air sérieux inhabituel.
- Qu’est-ce que tu penses de ce ninja qu’ils ont affronté ?
Sakura tressaillit, elle ne voulait pas en parler, elle n’avait jamais eu aussi peur, elle n’avait pas apprécié l’aura maléfique de ce type et avoir vu Sasuke et Natsumi aussi impuissants avaient renforcé son sentiment d’effroi.
De plus, les paroles de ce serpent et de ses coéquipiers l’avaient intriguée. Elle ne put s’empêcher de s’en rappeler.

*Flash-back* (point de vue de Sakura)
- Qui êtes-vous ? rétorqua Sasuke, je suis sûr que vous ne faites pas partie des candidats de l’examen.
Sakura vit le ninja se tourner vers lui et le jeune Uchiha paraître mal à l’aise.
- C’est fou comme tu lui ressembles, murmura le serpent en souriant. Du moins physiquement.
Elle vit clairement Sasuke et Natsumi tressaillir et échanger un regard comme s’ils comprenaient quelque chose que seuls eux pouvaient comprendre dans les paroles de ce type.
- Comment le connaissez-vous ?! cria Sasuke avec colère.
*Fin du Flash-back*

Elle soupira sous le regard intrigué de son ami. De qui parlait cet inconnu ? D’une personne qui ressemblait à leur coéquipier, certainement un membre de sa famille, mais lequel... La jeune Haruno ne connaissait pas grand-chose de la famille de son camarade, sauf qu’à part lui, ils étaient tous morts. Et si ce n’était pas le cas...
- Sakura ?
- Hein ? Heu, excuse-moi, dit-elle en souriant. Je pense qu’il n’était pas n’importe qui, il m’a fait froid dans le dos. A ton avis, comment vont se passer les préliminaires ? demanda-t-elle pour changer de sujet.
Naruto sourit et dit joyeusement.
- Des combats ! Et avec un peu de chance, je pourrai affronter Sasuke et le battre, marmonna-t-il avec sérieux.
- C’est pas vrai, tu penses qu’à ça, soupira une voix fatiguée.
Natsumi s’était assise et contemplait son frère avec agacement.
- Je ne vois pas le mal à ça, rétorqua son frère. Bon, venez ça va commencer !
Il sortit rapidement en claquant la porte, excité par ce qui allait arriver.

Sakura et Natsumi se regardèrent en souriant et après que la jeune Uzumaki se soit préparée se mirent en route.
Marchant côte à côte, elles discutèrent du jeune blond et de ses nombreux défaut.
Soudain Natsumi s’arrêta et croisa le regard inexpressif d’un jeune homme aux longs cheveux bruns et aux yeux nacrés, portant un pull beige avec des manches trois-quarts, un short brun et des chaussures de ninja bleus classiques.
Sakura se demanda avec étonnement son identité, alors que son amie soupirait tristement.
- Sakura, pars devant. Je te rejoins tout de suite, murmura-t-elle avec une sorte de mélancolie.
- Mais...
- S’il te plaît, si on te demande où je suis, dis que je suis occupée.
La jeune Haruno hésita, puis s’éloigna après avoir lancé un regard curieux au jeune inconnu qui semblait néanmoins plus âgé qu’elles.
- Que veux-tu ?
- Te parler.
Silence, puis le jeune Hyûga la regarda avec attention. Il remarqua ses traits fatigués, le pied tapant le sol avec irritation, sa garde, simple et parfaite. Esquissant un micro sourire en constatant qu’elle n’avait pas changée, il continua.
- Je ne pensais pas que ton équipe passerait les deux premières épreuves aussi facilement.
- Tiens, c’est bizarre, je pensais la même chose de la tienne, répliqua Natsumi. Alors que voulais-tu me dire ?
Il la regarda sans relever la remarque et répondit calmement.
- Juste ça. Malgré ce qui s’est passé entre nous, si jamais on se retrouvait face à face, je n’aurai aucune pitié, Natsumi.
Elle tressaillit et le regarda droit dans les yeux.
- Tu m’en veux toujours, n’est-ce pas ?
Le jeune homme soutint son regard et répondit froidement.
- Oui. Je ne te pardonnerai jamais.
Il s’éloigna sans un mot et ne s’arrêta pas en entendant son ancienne amie crier.
- Sache que moi non plus je n’aurai pas de pitié pour toi, ce que j’ai fait, je ne le regrette pas !
Natsumi passa une main dans ses cheveux et rejoignit son équipe avec un l’air troublé.

Au même moment, mais dehors, un ninja sortait de terre, il s’appuya contre un mur et levant la tête aperçut son subordonné et espion qui semblait l’attendre.
- Alors ? s’enquit ce dernier.
- Tout s’est déroulé à merveille, comme nous le pensions Sasuke déteste ce cher Itachi alors que la sœur de Kyûbi l’adore. Je pense que tout ira bien, par contre elle a encore plus de cran que ce que je pensais, annonça Orochimaru en souriant. Cette petite est très intéressante, je sens que je vais bien m’amuser avec elle.
L’espion se crispa, mais feignant l’indifférence demanda.
- Et Sasuke ?
- Il a développé son sharingan avec talent, je pense qu’il pourra surpasser son frère plus tard, il a un grand potentiel. Mais j’y pense, j’aimerais que tu affrontes la jeune Natsumi si tu en as l’occasion. J’ai hâte de voir de quoi elle sera capable face à toi.
- Bien. Je ferai de mon mieux, maître Orochimaru.
- Parfait, va maintenant, tu vas être en retard.
S’inclinant, Kabuto Yakushi s’éloigna.

La salle des éliminatoires était très grande, elle comportait deux balcons situés verticalement ainsi que deux escaliers permettant d’y accéder. Un tableau noir était fixé à une paroi et une estrade se trouvait jusqu’au-dessous. Les participants restants attendaient devant cette dernière et regardaient le troisième Hokage et autres ninja importants, la plupart étant des jonin et des examinateurs. La jeune Uzumaki se faufila parmi les participants, souriant au passage à Hinata, elle arriva bientôt près de ses coéquipiers et se plaça entre son frère et Sasuke. Ce dernier s’approcha et murmura avec intérêt.
- Je peux savoir où tu étais ? Sakura nous a juste dit que tu étais occupée.
- Ne t’inquiète pas, tout va bien, éluda-t-elle.
Il fronça les sourcils et soudain grimaça en portant sa main à son cou. Il avait mal sans savoir pourquoi, certes le serpent l’avait mordu, mais la morsure n’était plus visible. Il tourna la tête vers l’estrade où Sarutobi commençait son discours.
- Félicitations jeunes gens. Vous êtes vingt-deux à avoir réussi. Vous êtes donc les meilleurs Genin de votre village. Mais vu votre nombre, nous allons devoir éliminer une partie d’entre vous avec l’épreuve qui va suivre. Je laisse la parole à l’examinateur et vous souhaite bonne chance.
Il recula et laissa sa place à un homme aux cheveux gris et aux immenses cernes en plus de son air malade.
- Bonjour à tous, je m’appelle Hayate Gekko et je serais votre examinateur pour cette épreuve. Bon, voilà comment nous allons procéder.
Vous allez vous battre à un contre un, en tout il y aura onze combats. Les règles sont simples. Les combattants seront choisis au hasard par l’écran au-dessus et vous vous battrez jusqu’à ce que votre adversaire soit Ko ou jusqu’à ce qu’il abandonne. Je peux intervenir si je juge que c’est nécessaire et faire cesser le combat. Des questions ?
Silence complet.
- Bien, alors commençons.
Tout le monde se tourna vers le tableau qui afficha bientôt deux noms.

Natsumi sourit et chercha une personne des yeux, une fois celle-ci trouvée, elle lui sourit.
- Le premier combat opposera Uzumaki Natsumi à Yakushi Kabuto. Veuillez vous placer au centre de la salle, je vous prie. Les autres, montez sur les balcons.
Naruto donna une tape amicale à sa sœur, Sakura lui sourit et Sasuke murmura un « sois prudente » avant de grimper. La plupart des ninjas venant de Konoha lui souhaitèrent bonne chance et les autres l’ignorèrent.
Kabuto sourit une fois en face d’elle et la prévint.
- Je n’ai pas l’intention de te ménager, Natsumi, mais bonne chance.
- Pareil pour moi, rétorqua la jeune fille.
Je n’ai pas le droit de perdre, pensa-t-elle. Itachi, où que tu sois, ce combat, je vais le gagner pour toi.
Elle attrapa son katana et fonça sur son adversaire une fois que le signal ait été donné.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:11

Cinquième Chapitre : Préliminaires et révélations en tout genre


La jeune fille porta un coup vertical à son adversaire qui réussit à esquiver et à répliquer d’un coup de pied vers son torse. Natsumi grimaça et recula rapidement. Elle le regarda attentivement, puis rengaina son arme provisoirement et fit une série de mudras.
- Katon, technique secrète du dragon enflammé ! cria-t-elle alors qu’un gigantesque dragon composé de feu semblant vivant fonçait sur le ninja.
Ce dernier cligna des yeux avant d’effectuer une série de pirouettes et de sauts afin d’esquiver.
La jeune fille esquissa un sourire, puis grimaça de douleur et s’effondra. Elle mit sa main sur le haut de son dos et gémit.
- Comment...
Kabuto qui se tenait derrière elle sourit et expliqua avec un air supérieur.
- C’était un clone. Depuis le début, je me cachais sous terre et tu n’as rien remarqué. À vrai dire, tu me déçois, je m’attendais à mieux venant de toi.
- Et toi, tu ferais mieux de surveiller tes arrières au lieu de bavarder, rétorqua la jeune Uzumaki avec un sourire avant de disparaître dans un nuage de fumée.
- Un clone, c’est pas vrai, se maudit le jeune Yakushi avant de sentir quelque chose dans son dos.
- Et ouais, j’ai remarqué depuis longtemps ton petit manège, je ne suis pas une débutante affirma la jeune fille en le menaçant avec un kunai, bien fini de jouer.
Elle se pencha vers son oreille et commença à fredonner une mélodie, bientôt le regard du ninja se troubla et il fut plongé dans un état second.
- Un genjutsu, il a perdu, bailla Shikamaru, les illusions de Natsumi sont quasiment impossibles à briser.
- Ouais, bravo Natsumi ! Crièrent plusieurs genins comme Kiba, Naruto ou encore Ino.
Sasuke se contenta de sourire très discrètement, Neji observa la scène avec impassibilité, enregistrant tout, d’autres l’imitèrent comme les ninjas de Suna ou encore comme les professeurs.
- Je ne pensais pas qu’elle pourrait gagner aussi facilement, murmura Gai, tu l’as bien entraînée Kakashi. Je n’en attendais pas moins de mon éternel rival.
- Hum ? Tu disais ?
Kakashi, décidément tu es très fort, bouilla le jönin sous le regard admiratif de son jeune disciple et celui désespéré de sa coéquipière.
Impressionnant, Kabuto n’a pas donné son maximum, mais je ne pensais pas qu’il serait battu, du moins pas comme ça. Cette fille a un vrai potentiel.
L’homme sourit, puis jeta un regard vers son autre proie qui observait le combat avec attention, appuyé contre la rambarde du balcon.

En bas, Natsumi rangea son kunai et se tourna vers l’arbitre avec un air interrogateur. Il acquiesça, puis en toussant annonça.
- Kabuto Yakushi étant dans l’impossibilité de continuer, je déclare Natsumi Uzumaki vainqueur. Elle accède ainsi à la troisième épreuve.
Souriante, la jeune fille remonta en haut du balcon et s’approcha de ses amis, ignorant Neji au passage.
- Très beau combat sœurette, dit son frère avec entrain, Sakura lui sourit et Kakashi releva la tête de son livre pour lui dire calmement.
- Pas mal, tu t’es bien débrouillée, mais il faudra faire mieux pour la suite.
- Je sais, mais je voulais me réserver pour la troisième épreuve. Je ne tiens pas à montrer à mon futur adversaire l’ensemble de mes capacités.
Son sensei acquiesça et replongea dans sa lecture. Natsumi rejoignit son meilleur ami et murmura.
- Alors ?
- Rien, à part que tu t’es bien débrouillée, mais je ferai mieux.
Levant les yeux au ciel, elle reporta son attention sur Hayate qui annonçait le prochain combat.
- Temari vs Tenten. Veuillez descendre, mesdemoiselles.
Le combat fut court, Temari écrasa littéralement son adversaire grâce à son affinité Futon sous les regards médusés de certains ninjas comme Naruto, Sakura ou encore la jeune Uzumaki.

Le prochain combat fut annoncé et Rock Lee fit face à un autre ninja de Konoha pouvant étirer son corps, Misumi.
Lee utilisa son taijutsu pour esquiver et battre son adversaire facilement, Natsumi fut impressionné par sa vitesse et sa maîtrise du corps à corps.

Puis l’arbitre annonça le quatrième combat.
- Haruno Sakura vs Yamanaka Ino.
Les deux rivale se regardèrent et descendirent sans parler. Au passage, Natsumi lança un « bonne chance » à sa coéquipière.
- Alors gros front, prête à perdre ?
- Ne crie pas victoire trop vite, Ino la truie, répliqua la jeune fille avec provocation.
- Commencez !
Le combat fut court, Ino utilisa sa transposition, mais Sakura réussit à se dégager et un combat au corps à corps s’en suivit et se termina par un match nul.
- Lamentable, murmura le jeune Hyûga.
La jeune Uzumaki lui lança un regard noir et s’approcha de son professeur qui venait de revenir avec la jeune inconsciente.
- Elles se sont bien battues, déclara Asuma.
- En effet.
Natsumi sourit et s’assit à côté de ses deux amis.

Le cinquième combat opposa un des ninjas du son qui utilisait les ultrasons et un ninja du sable, un marionnettiste. Ce dernier l’emporta facilement grâce à une bonne stratégie.

Puis deux noms s’affichèrent sur le tableau et certains ninjas tressaillirent.
- Hinata Hyûga vs Neji Hyûga.
Horrifiée la jeune Uzumaki s’approcha de son amie et lui murmura.
- Abandonne Hinata, il n’aura aucune pitié.
La jeune fille, choquée, ne répondit pas et rejoignit son adversaire.
Les deux cousins se regardèrent avec froideur pour l’un et timidité pour l’autre.
- Je n’aurais jamais cru devoir me battre contre toi, Hinata.
- Grand frère Neji, murmura la jeune fille.
- Grand frère ? s’étonna Sakura sur le balcon s’étant réveillée entre-temps.
- Ces deux-là sont frère et sœur ?!
La jeune Uzumaki se tourna vers son frère et sa coéquipière et expliqua.
- Pas vraiment, en fait ils viennent tous les deux de la famille la plus noble actuellement de Konoha, le clan des Hyûga. Ils ont un lien, mais ne sont pas frère et sœur.
- Alors quel est leur lien ? demanda Sakura.
- Cousins. Mais Hinata descend directement de la famille Hyûga et Neji d’une branche parallèle. La famille principale et la parallèle ont de nombreux différents et Neji a toujours voulu faire partie de la famille principale contrairement à Hinata.
- Et pourquoi ? demanda son frère.
- Je ne connais pas tous détails, mais les familles nobles du village, comme les Uchiha et les Hyûga possèdent des dôjutsu héréditaires. Comme le sharingan de Sasuke, expliqua la jeune Uzumaki.
Ce dernier soupira.
Et pour protéger le secret de leur dôjutsu, les Hyûga ont mis au point de nombreuses règles, favorisant la famille principale.
- Ce combat va se transformer en querelle familiale, murmura Sakura.
Natsumi acquiesça tristement.
- Mais avant de commencer ce combat, j’ai un conseil à te donner, Mademoiselle Hinata. C’est d’abandonner, tu sais bien que tu n’es pas faite pour être un ninja.
- Ha, fit sa cousine, choquée.
- Tu es beaucoup trop gentille, tu essayes d’éviter les conflits et tu as laissé tes coéquipiers t’influencer. Mais surtout, tu n’as aucune confiance en toi, te trouvant toujours inférieure aux autres. Tu n’as aucune envie de participer à cet examen, avoue le !
- N... non, non je... c’est faux, en fait je voulais tellement... je voulais participer à cet examen pour pouvoir changer.
Hinata, pensa Kurenai, tu as fait beaucoup d’efforts pour changer.
- Hinata, dit Neji en plissant les yeux, je sais que le clan Hyûga t’a rejeté.
- Hein, quoi, murmura la jeune fille, toujours choquée.
- Tu es vraiment naïve si tu crois pouvoir changer, un raté reste un raté. Ce n’est pas en le désirant que tu t’amélioreras.
Naruto serra les dents et les poings, commençant à être furieux.
Quelle cruauté, pensa Natsumi, tu n’as pas changé, Neji.
- Si c’était si facile de changer, des mots comme raté ou génie n’existeraient pas. Dès leur naissance, des personnes jugent ou sont jugées par rapport à leur apparence, leur intelligence, leurs capacités physiques ou mentales, ces choses sont immuables. On souffre à cause de nos limites, mais il faut les accepter et vivre avec. De même, le fait que je sois issu de la branche parallèle et toi de la famille principale ne peut être changé.
Mon byakugan a vu de nombreuses choses, je le sais très bien, tu essaies d’être forte, mais au fond de toi tu préférerais être ailleurs, n’est-ce pas ?
- Non ! c’est faux, je veux vraiment changer, insista la victime.
- Byakugan ? demanda Sakura avec incompréhension.
- Le dôjutsu des Hyûga, expliqua Kakashi, ses capacités de vision sont bien supérieures à ceux du sharingan.
Neji ferma les yeux et croisa ses mains en collant ses deux index l’un contre l’autre, activant son dôjutsu. Des nerfs devinrent visibles sur les tempes et le contour autour des pupilles apparut.

Il déstabilisa un peu plus sa cousine, prenant plaisir à la dénigrer. Et au bout d’un moment, il conclut.
- En d’autres mots, tu sais très bien que tu ne pourras jamais changer.
- Elle le peut !!! Pour qui tu prends à cataloguer les gens comme ça ! Allez Hinata, colle lui une raclée !
Naruto cria avec rage en fusillant du regard l’adversaire de son amie.
- Naruto, murmura la jeune fille.
Natsumi esquissa un discret sourire en entendant son frère, Sasuke l’ignora alors que les autres parurent surpris.
- Hinata, pourquoi tu ne lui réponds pas ?! ça me rend fou de rage d’assister à ça !
Naruto, pensa-t-elle derechef.
Il ne peut s’empêcher de la ramener, celui-là, enragea Neji avant d’observer à nouveau son adversaire.
Naruto, merci.
Son regard et son attitude ont changé, s’étonna le Hyûga.
- Tu refuses d’abandonner ? Pourtant je t’avais prévenu.
Plus jamais... je ne peux pas... je ne veux plus fuir, byakugan !
Elle se mit en garde, une jambe en avant, l’autre repliée et la même chose pour les bras.
- Grand frère Neji, battons-nous.
Ce dernier l’imita.
- Bien, tu l’auras voulu.
- Ils utilisent tous les deux le style Hyûga, murmura Natsumi.
Ils commencèrent le combat en fonçant l’un sur l’autre et en échangeant des coups parés ou esquivés à chaque fois.

À un moment, Hinata, sûr d’elle, projeta sa main en direction des côtes de son rival. Ce dernier esquiva avant de se replacer en garde.
- Elle l’a eu ! cria Sakura.
- Tu te trompes, elle l’a juste effleuré, marmonna Naruto.
- Oui, mais ça suffit largement, remarqua Natsumi. Le taijutsu des Hyûga est spécial et se transmet de génération en génération, c’est le Juken.
- Le Juken ? demanda Naruto avec incompréhension.
- Oui, il permet de frapper le système circulatoire du chakra de l’adversaire avec du chakra grâce à des coups précis et de l’empêcher ainsi d’utiliser le sien. Et grâce au Byakugan, ils peuvent voir les méridiens.
- Tu en sais des choses sur ce clan, remarqua Sasuke en regardant son amie.
- Hinata est ma meilleure amie, rétorqua-t-elle calmement.
Il la regarda sans rien dire, il avait remarqué l’attitude de la jeune fille envers Neji et réciproquement, mais ne voulait pas insister.
Le combat continua de plus belle, les coups répétés à grande vitesse sous les regards attentifs des spectateurs.
- Attaquer le système circulatoire du chakra... Cette famille est effrayante, murmura Sakura.
- Euh, c’est quoi au juste le système circulatoire du chakra ? demanda Naruto en se grattant la tête.
Sakura et Natsumi soupirèrent, exaspérés. La jeune Uzumaki lui expliqua patiemment, ayant l’habitude du manque de culture de son frère.
- Le système circulatoire du chakra est similaire au système sanguin. Il permet de distribuer le chakra dans tout le corps et les canaux entourent les organes internes. Donc si on touche le système, on touche les organes.
- Ah ! Mais tu en sais des choses sœurette !
- C’est pas difficile d’en savoir plus que toi, marmonna Sasuke.
- Quoi ?!
Soupirant Natsumi cogna les deux garçons sur la tête et ignora leurs grimaces.
Soudain Neji toucha la poitrine d’Hinata qui cracha du sang.
- Alors c’est tout ce dont est capable l’héritière de la famille principale ?
Elle se dégagea et déterminée voulut frapper son cousin.

Mais celui-ci avec une facilité déconcertante bloqua son bras et le frappa à plusieurs reprises.
Quel talent, pensa Kakashi impressionné, il est peut-être même supérieur à Sasuke et Natsumi.
Le jeune Uchiha plissa les yeux, attentif. Son amie s’inquiétait pour la jeune Hyûga.
Neji remonta la manche de sa cousine et dévoila ainsi des points rouges répartis sur les endroits atteints.
- Tu peux voir les cavités ? bredouilla Hinata.
- Exact. Mon byakugan a atteint ce niveau.
Il la projeta violemment en arrière et elle tomba quelques mètres plus loin.
- Hinata ! cria Natsumi, soucieuse.
- Regarde, Hinata, la différence entre nos talents est incomparable. Voilà le fossé séparant les génies des ratés. Tu n’as jamais eu la moindre chance, reconnais-le. Je te donne un dernier avertissement. Abandonne !
- Je... je... je ne reviendrai pas... sur... une... parole donnée, c’est ça pour moi être un ninja.
Elle leva la tête et regarda Naruto et Natsumi qui la regardaient avec inquiétude.
- Bien dit, Hinata, montre lui, dit la jeune Uzumaki en levant le pouce.
La jeune Hyûga esquissa un sourire.
- Je n’aurais jamais pensé qu’Hinata pouvait être aussi forte, murmura Naruto.
- Elle s’est énormément entraînée, rétorqua Natsumi, et elle t’a souvent regardé. Tu l’inspires beaucoup.
Son frère cligna des yeux, surpris.
- J’attends, dit froidement Neji.
Sa cousine toussa et cracha du sang.
Elle a atteint ses limites, pensa Natsumi, si elle se prend d’autres coups, elle pourrait... pensa la jeune fille aux yeux bleus avec angoisse.
Neji se mit en garde et Kakashi observa.
- Il a frappé ses tenketsu, elle ne peut donc plus utiliser le Juken. Le combat est terminé.

Sakura murmura d’une voix inquiète.
- Il n’a rien à faire dans cet examen, comparé à notre promotion, il est bien trop fort, trop pour des novices.
- Tss. Ce n’est pas un examen pour débutants de toute façon, répliqua Sasuke sans regarder sa coéquipière.
Son amie d’enfance le regarda, puis soupirant observa le combat. Elle était certes d’accord avec lui, mais trouvait sa réplique trop dure.
- Hinata ! N’abandonne pas ! cria Naruto, enragé.
- Crétin, protesta sa sœur, elle ne peut plus se battre, elle...
Hinata fonça sur son adversaire, déterminée et continua le combat, puis Neji arriva à la frapper violemment au menton sous les regards inquiets de certains participants. Mais loin de renoncer, elle continua à foncer vers Neji et il la frappa une nouvelle fois à la poitrine. Cette fois, elle s’effondra et ne bougea plus.
- Hinata ! cria Natsumi, vraiment inquiète pour son amie.
Naruto serra les dents et voulut sauter dans l’arène, mais Sasuke l’arrêta.
- Arrête. L’examinateur n’a pas encore déclaré la fin du match.
Il lui lança un regard noir, mais fut surpris de voir l’Uchiha observer la jeune perdante avec une très légère note d’inquiétude.
- Aucun de tes coups n’a eu d’effet, déclara Neji avec froideur et mépris. C’est terminé pour de bon.
Il désactiva son dôjutsu et tourna les talons.
Hinata, tu en as assez fait, tu as été admirable, pensa Natsumi avec fierté.
Neji s’arrêta soudain et soupira.
- Espèce d’idiote, tu es incapable d’abandonner ?
Sous les yeux stupéfaits de tous, la jeune Hyûga se tenait debout, chancelante et tremblante, mais debout.
Elle a du cran la gamine, pensa Temari avec un léger sourire.
Neji réactiva son byakugan et fonça vers sa cousine, le visage déformé par la rage.
- Le combat est terminé, intervint l’arbitre, Neji vous êtes prié de vous arrêter !
Soudain le Hyûga s’immobilisa, devant lui Natsumi avait dégainé son katana et s’était interposé.

Ses yeux d’habitude bleus étaient violets et un début d’étoile dorée à deux branches était formé dans sa pupille.
Ses yeux, songea Neji, ils ont changé depuis la dernière fois.
- Arrête-toi Neji, ordonna la jeune Uzumaki avec fermeté. Tu as gagné, alors pas besoin de continuer à la persécuter.
- Ôte toi de mon chemin, rétorqua le garçon, tu...
- Neji, ça suffit, intervint Gai, tu es le vainqueur, c’est tout ce qui compte.
Le jeune Hyûga obéit à contrecoeur et désactivant le byakugan commença à s’éloigner.
- Attends !
Il se retourna et croisa le regard redevenu bleu de son ancienne amie.
- Si on se retrouve face à face lors de la dernière épreuve, je te jure que je t’écrase.
- C’est une menace ? s’enquit le jeune homme avec amusement.
- Non, c’est une promesse, affirma Natusmi avec ferveur.
- Hum.
Il s’éloigna pour de bon. La jeune fille soupira et s’approcha de son amie, allongée par terre et entourée de son sensei, de ses coéquipiers et de quelques autres ninjas.
- Elle va s’en sortir ?
- Ne t’inquiète pas, répondit Kiba.
Acquiesçant la jeune fille retourna sur le balcon.

Le prochain combat fut plus court, mais tout aussi intense. Gaara affronta un ninja d’Oto, Zaku et le pulvérisa grâce à son sable. Il faillit le tuer, mais ses coéquipiers l’arrêtèrent juste à temps. Natsumi frissonna, ce genin dégageait quelque chose de similaire à ce qu’elle avait ressenti au pays des vagues quand son frère avait utilisé Kyûbi. Elle se rappela la fois où de retour de mission, Kakashi lui avait raconté la vérité sur son frère après qu’elle l’ait questionné.

*Flash-back*
La jeune fille s’arrêta devant l’appartement de son professeur et toqua.
- Entrez.
Elle ouvrit la porte et pénétra dans la pièce, Kakashi se tenait assis sur une chaise et comme à son habitude lisait un tome des tactiques du batifolage.
- Natsumi ? que se passe-t-il ?
Tapant ses mains sur la table, la jeune Uzumaki demanda avec force.
- Qu’est devenu réellement Kyûbi, il y a onze ans ?!
Surpris, il la regarda et feignit.
- Tu le sais pourtant, Yondaime l’a détruit et...
- Arrêtez de me mentir, sensei, je ne suis pas stupide. Lors de la mission au pays des vagues, Naruto s’est énervé et un chakra différent de celui de d’habitude est sorti de son corps. Il était orange, effrayant, chargé de puissance et avec la forme du renard. Alors maintenant dites-moi, est-ce que mon frère est en possession de Kyûbi ?
Le ninja copieur la regarda avec étonnement.
Elle est aussi perspicace que vous, sensei, pensa-t-il avec nostalgie.
- Oui, tu as raison, admit-il en soupirant. Il y a onze ans, peu après ta naissance et l’anniversaire de la première année de ton frère, Kyûbi a attaqué le village.
Le quatrième Hokage a été obligé de sceller Kyûbi dans ton frère grâce à une technique interdite, faisant de lui un jinchuriki. Natsumi, tu dois me promettre de ne pas le dire à ton frère, pas pour le moment en tout cas, compris ?
D’abord surprise, elle acquiesça quand même
- Oui, sensei.
Si seulement je pouvais te dire la stricte vérité pensa le ninja copieur en regardant son élève, sensei vous pouvez être fier de votre fille...
*Fin du Flash-back*

Elle avait eu du mal à l’accepter, mais avait fini par s’y faire. Et ce Gaara avait une aura similaire... Est-ce que par hasard, il serait...
Elle soupira, ce n’était pas vraiment le moment de se morfondre, elle devait regarder les derniers participants se battre afin d’en apprendre le maximum sur eux.
- Uzumaki Naruto et Inuzuka Kiba.
Surprise, elle cligna des yeux avant de regarder son frère s’exciter imité par son adversaire et son chien.
Ils descendirent dans l’arène et se mirent l’un en face de l’autre. Le jinchuriki commença par se moquer de ses deux opposants, puis se jeta dans la bataille.
Dix minutes plus tard.
- Et prend ça ! La furie de Naruto !
Kiba fut projeté au sol et ne bougea plus, son chien essayant en vain de le réanimer.
- Kiba Inuzuka étant Ko, le vainqueur est Naruto Uzumaki.
- Ouais !!! Ma nouvelle technique déchire !
L’Uchiha soupira.
- Je m’ennuie, j’espère que mon combat ne va pas tarder.
Acquiesçant la jeune Uzumaki regarda les ninjas encore en compétition.
- Voyons voir, Chôji, Shino, Shikamaru, la ninja du Son et enfin le dernier coéquipier de Kabuto. Tu ne devrais pas avoir trop de difficultés à gagner.
- Hum.
L’arbitre attendit que les médecins aient évacué Kiba et Akamaru pour annoncer le prochain combat.
- Shino Aburame vs Chôji Akimichi.
Ce dernier soupira, avala une dernière chips, avant de descendre rejoindre le maître des insectes.
Celui-ci tendit les bras et sans un mot fit sortir ses petites bêtes de ses bras sous le regard dégoûté des kunoichis présentes enfin excepté Natsumi qui se fichait des insectes comme d’une guigne.
- Ils se mangent ? demanda le goinfre avec curiosité.
Sans répondre Shino attaqua. Les scarabées entourèrent le ninja obèse et se collèrent à lui.
Pendant un moment il essaya vainement de se dégager et finit par déclarer forfait, mais Shino s’énerva et l’attaqua derechef.
Heureusement pour Chôji, Sasuke, qui commençait à en avoir marre, menaça de griller les insectes avec un Katon et Shino arrêta son attaque, l’arbitre déclara alors que le jeune Aburame était disqualifié et que Chôji ayant abandonné était également hors course.

L’avant-dernier combat fut ennuyeux et court. Shikamaru se servit de sa tête et battit la fille d’Oto sans problème en faisant qu’elle s’assomme elle-même.
Idiote, pensa Natsumi, son piège était évident pourtant.
Elle tourna ensuite la tête, son meilleur ami souriait. Ils échangèrent un regard, puis le jeune Uchiha grimpa sur la rambarde et sauta agilement dans l’arène alors que son adversaire descendait les escaliers.
Bonne chance, tu en auras besoin pour battre Yoroï, pensa Orochimaru avec amusement.
Vas-y Sasuke, montre leur ce qu’un Uchiha sait faire, pensa Natsumi en souriant
- Commencez ! ordonna l’arbitre.
Sasuke fonça sur son adversaire et activa son sharingan. Mais il poussa un cri et annula son dôjutsu en plaquant une main sur sa nuque. Un symbole noir en forme de trois gouttes venait d’y apparaître et avec elle une grande douleur.
Cette marque, pensa Kakashi, c’est...
Non, c’est pas vrai, s’inquiéta Anko les mains crispées sur la rampe, mais quand...
Sasuke, s’inquiétèrent Sakura et Natsumi.
Enfin, tu en as mis du temps, jubila le sannin.
Le jeune ninja eut juste le temps de parer un coup de pied avant de tomber, il roula sur le sol, se releva et tenta d’utiliser son chakra. En vain. La douleur revint, fulgurante, et enrageant il dut se résoudre à cesser d’utiliser le ninjustu et son sharingan pour n’utiliser que le taijutsu.
Heureusement qu’il était doué pour cela, pensa son amie en songeant qu’à sa place, elle aurait été mal, le corps à corps n’étant vraiment pas son truc.
Sasuke et Yoroï enchaînèrent les coups et les parades jusqu’à ce que le jeune homme se fasse heurter au menton et tombe par terre.

L’homme posa un pied sur sa poitrine pour l’empêcher de se relever et approcha sa main. Du chakra entoura celle-ci et bizarrement Sasuke sentit ses forces l’abandonner. Serrant les dents, il tenta de se dégager, en vain.
- Mais... comment...
- Alors c’est ça l’héritier des Uchiha ? demanda son adversaire sur un ton méchant. Pathétique.
- Sasuke ! Tu vas le laisser t’insulter ?! Et comment comptes-tu battre Itachi, si tu n’es même pas capable de battre ce type ?!
Il se raidit et ferma les yeux, puis profitant de la surprise de Yoroï, il se dégagea et le projeta en l’air. Puis il se retrouva derrière lui, l’attrapa et le fit basculer tête en avant.
- Mais cette technique, s’étonna Lee, c’est la mienne !
Sasuke avait en effet réussi à activer le sharingan et à se servir de la technique copiée. Il grimaça quand la marque s’activa et que des signes étranges se répandirent sur son corps.
Non, pensa-t-il avec rage, laisse-moi tranquille !
La marque se figea et se rétracta sous les regards stupéfaits de ceux qui la connaissaient.
Impossible, s’étonna Anko, il a...
Décidément, tu es impressionnant, Sasuke, pensa Orochimaru, arriver à arrêter la marque avec ta seule volonté. Chapeau.
L’Uchiha termina en utilisant des coups de pieds bien placés qui projetèrent le ninja sur le sol.
- Shishirendan, la fureur du lion !
Souriant Natsumi sauta à terre et s’approcha de son ami, qui se tenait au mur, épuisé.
- Sasuke Uchiha ayant vaincu Yoroï, les préliminaires sont terminés. Vous avez droit à cinq minutes de pause avant la suite du programme, annonça Hayate en rejoignant le groupe des jonin, examinateurs et autres.
La jeune Uzumaki posa une main sur l’épaule de son ami d’enfance.
- Bravo, sacré match, ça va ?
Il acquiesça et soupira.
- Oui. Mais je suis crevé.
- Sasuke.
Ils tournèrent la tête, Kakashi s’approchait, décontracté, du moins en apparence.
- Viens avec moi, je dois te parler et sceller cette marque.
Hésitant, son élève finit par acquiescer et, geste surprenant chez lui, enlaça son amie quelques secondes. Surprise cette dernière lui rendit son étreinte et le regarda s’éloigner. Puis elle tourna la tête et prenant une profonde inspiration rejoignit les autres candidats, se plaçant à côté de son frère.
L’examen n’était pas terminé, bien au contraire.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:12

Sixième chapitre : Rencontres et complots ou comment s’espionner les uns les autres
Pendant ce temps, dans une ruelle sombre, un ninja attendait tranquillement, appuyé contre un mur et avec les bras croisés, un masque circulaire orange dissimulait entièrement son visage et il portait une cape et un pantalon noir. Soudain il tourna la tête et fixa le jeune homme qui s’avançait vers lui. Il lui fit un signe de tête et demanda calmement.
- Alors ?
- Les préliminaires sont terminés. Sasuke Uchiha, Natsumi Uzumaki et l’hôte de Kyûbi, Naruto Uzumaki ont tous les trois réussis. Sasuke a vaincu un de mes coéquipiers grâce au corps à corps et malgré la marque maudite, Natsumi m’a battu en utilisant un clone et une illusion, même si j’avoue ne pas avoir utilisé toute ma puissance et Naruto a battu un Inuzuka en utilisant également le corps à corps. À part eux, il reste un Nara, un Hyûga, un utilisateur du taijutsu s’appelant Rock Lee et trois ninjas de Suna.
- Beau travail, Kabuto, admit son employeur. Qu’est-ce qu’Orochimaru a l’intention de faire ?
Remontant ses lunettes, le ninja médecin expliqua.
- Maintenant qu’il a rencontré Natsumi et Sasuke et qu’il a marqué ce dernier, je crois qu’il veut assassiner l’Hokage. Mais à vrai dire, je pense qu’il se méfie de moi alors il m’a peut-être caché des informations.
- Hum, c’est embêtant. Penses-tu pouvoir poursuivre ton espionnage ?
- Oui. En tout cas pour le moment.
- Très bien. Alors ton objectif est de continuer à le surveiller et surtout de l’empêcher de faire du mal à Sasuke, Natsumi et Naruto, concernant Sasuke si tu estimes qu’il pourrait représenter une menace plus tard tue-le, mais uniquement en cas de grande force majeure. Par contre pour les deux enfants du quatrième Hokage, j’ai absolument besoin d’eux.
- Bien. Et pour Sandaime ?
- Laisse-le tomber. De toute manière, ça m’étonnerait que ton prétendu maître arrive à l’éliminer.
- Entendu. Au fait, ce n’est pas risqué pour toi de venir jusqu’ici ? interrogea le jeune homme en souriant. Après tout, tu es connu de ce village...
L’homme soupira et répondit calmement avec assurance.
- Personne ne peut me repérer, à moins que je le veuille. Ne me sous-estime pas Kabuto, tous ceux qui l’ont fait sont morts à l’heure actuelle. Je t’enverrai Zetsu en cas de problème ou de changements.
- Bien.
L’homme au masque fit un dernier signe de tête et disparut soudainement. L’espion sourit et disparut à son tour dans un nuage de fumée.

- Tout d’abord félicitations pour avoir passer les préliminaires, annonça le Troisième Hokage avec gentillesse, vous êtes les meilleurs ninjas de votre village et vous pourrez participer à la dernière épreuve de l’examen Chûnin qui aura lieu dans un mois.
- Un mois ?! S’étonna Natsumi, pourquoi attendre aussi longtemps ?
- Pour vous permettre de progresser, d’appliquez ce que vous avez appris et surtout vous préparer à affronter votre prochain adversaire. Vous avez tous vu de quoi sont capable les autres participants et vous savez donc que ce ne sera pas facile de les battre.
Il a raison, admit la jeune fille en frissonnant, ce ne sera pas aisé.
Elle jeta un coup d’œil vers Neji, Rock Lee puis vers Shikamaru, son frère et les ninjas du sable.
Et Sasuke n’est même pas là, songea-t-elle, ça fait quatre utilisateurs du corps à corps, un intello qui peut immobiliser son opposant et trois types à la puissance inhumaine... Génial.
Puis elle se morigéna, elle n’avait pas fait tout ce chemin pour abandonner maintenant et après tout elle avait eu de bons professeurs.
- Bien, vous allez tirez au sort une lettre et on vous annoncera ensuite votre adversaire.
Chacun s’exécuta et une feuille fut déroulée par Ibiki Morino.
- Bien, qui a la lettre A ?
Natsumi leva la main en souriant.
- Et la lettre B ?
- C’est moi, annonça une voix froide et familière.
Neji et Natsumi se regardèrent avec défi.
ça promet, pensa Gai.
Ce combat sera intéressant, se réjouit Anko.
Neji, je vais te prouver qu’une fille peut être forte, promit la jeune Uzumaki en pensant à la cousine du Hyûga.
Natsumi, tu vas payer pour avoir défendu mon oncle, pensa avec rage le Hyûga.
- Bien. Combat suivant, Lettres C et D. Qui a la lettre D?
- Moi, lâcha Gaara.
- Très bien, la lettre C est Sasuke.
Le ninja du sable esquissa un sourire, content d’avoir l’Uchiha comme adversaire.
C’est pas vrai, pensa Natsumi avec angoisse, pourquoi toi...
- Très bien. Et la lettre E?
- Moi ! Cria un blondinet survolté.
- Et moi, j’ai la lettre F, se réjouit Lee. J’ai hâte de t’affronter, Naruto.
Ce dernier regarda son adversaire d’un air sceptique.
Une affreuse coupe au bol, d’énormes sourcils, une combinaison verdâtre moulante...
- Mouais, moi aussi, marmonna-t-il.
- Bon. Qui a la lettre G ?
- C’est moi, bailla un jeune à la coupe d’ananas.
- Bon, vous affronterez Kankurô et le vainqueur affrontera Temari. Des questions ?
- Oui, moi j’en ai une, comment choisirez-vous ceux qui parmi nous deviendront Chûnin ? demanda Temari.
- Un jury prendra les décisions par rapport à plusieurs critères, informa l’Hokage. Vos compétences physiques, vos aptitudes, mais aussi votre intelligence, votre stratégie, etc.
- Très bien, je vois. Merci.
- Alors rendez-vous dans un mois. Et en attendant ne relâchez pas vos efforts.
Les ninjas s’éloignèrent, soit seuls soit en groupes.

Natsumi et Naruto partirent ensemble après avoir salué leur professeur.
- Ah ! Pourquoi je dois affronter Gros sourcils ?! C’est pas juste !
- Tu ne devrais pas le sous-estimer, rétorqua sa sœur. Je l’ai observé pendant son combat, sa garde est parfaite et il est bien plus rapide que toi.
- Mouais. Au fait, ça va aller ? Je sais que tu n’aimes pas trop ce type, Neji.
Souriant, sa cadette assura.
- Ne t’inquiète pas. Bon, je vais voir où en est Sasuke. Et toi ?
- Je sais pas, j’ai bien envie d’aller m’entraîner.
Ils se saluèrent et se séparèrent.

La jeune Uzumaki était inquiète, la marque bizarre de son meilleur ami la tracassait et le fait qu’il doive affronter le ninja des sables lui faisait peur.
Bien sûr, elle avait confiance en lui, mais ce type était dangereux, elle le savait. Soudain elle sentit une aura familière et inquiétante, elle accéléra et se cacha derrière un pilier.
Kakashi et Orochimaru se faisaient face et derrière le ninja copieur elle aperçut le jeune Uchiha évanoui.
- Tu penses vraiment pouvoir me vaincre, Kakashi ? S’amusa le serpent. Personne ne m’empêchera de prendre Sasuke.
- Si son frère était là, vous feriez moins le malin, rétorqua la jeune Uzumaki en se montrant.
- Natsumi, va-t’en ! Protesta son professeur.
Cette dernière et son ennemi se fixèrent.
- Vraiment ? S’amusa derechef ce dernier. Sais-tu qui je suis ?
- Oui, rétorqua-t-elle avec ferveur, mais Itachi est mille fois plus fort que vous !
Amusé, le sannin la regarda.
- On dirait que tu préfères son frère que Sasuke lui-même...
- Non... Je... C’est faux ! Protesta Natsumi.
Elle tourna la tête et regarda son ami allongé par terre. Puis elle tressaillit et se retourna, Orochimaru avait essayé de l’attaquer, mais Kakashi avait réussi à l’intercepter et à l’écarter.
- Ne baisse pas ta garde, ce type est sérieux, avertit le jônin. ça va ?
- Oui, répondit son élève. Merci, je ferais attention.
- Tout ça est vraiment amusant, mais malheureusement j’ai à faire. Natsumi, rappelle-toi ce que je t’ai dit. Tu ne pourras pas accomplir tes objectifs en restant dans ce village.
Elle lui lança un regard noir et soupira, soulagée, quand il disparut de leur vue.

Puis elle s’élança et inquiète s’accroupit près de son ami. La jeune Uzumaki entendit des pas et une voix rassurante lui dire.
- Ne t’inquiète pas. Il va bien, il a juste besoin de repos après l’examen et le scellage.
Hochant la tête, elle se releva et croisa le regard de son professeur. Il posa une main sur son épaule et demanda sérieusement.
- Ce n’est pas la première fois que tu évoques Itachi en présence d’Orochimaru, n’est-ce pas ? Que t’a-t-il dit ?
Hésitant pendant quelques secondes, elle finit par avouer.
- Non, en effet. Pendant la seconde épreuve, on en a déjà parlé. D’après lui... Elle déglutit avec difficulté.
- D’après lui, il ferait parti d’une organisation criminelle, Akatsuki, et l’objectif de cette organisation serait la capture des démons à queues.
Un lourd silence suivit la fin de sa phrase, ils pensaient tous les deux au frère de la jeune fille et à Kyûbi.
- Je vois. Natsumi, tu as conscience qu’Itachi n’est plus le ninja que tu as connu autrefois ? C’est un assassin et un criminel et si vous vous revoyez, il...
- Taisez-vous !
Détournant la tête, elle avait crié.
Éclatant en sanglots, elle s’effondra sur le corps de son ami. Le ninja copieur passa sa main dans ses cheveux et soupira. Décidément, il n’arrivait à rien quand il s’agissait de s’occuper de ses élèves...
Il attendit que sa protégée se calme pour amener Sasuke à l’hôpital et après avoir abandonné l’idée de la convaincre de rentrer chez elle pour y passer la nuit, il partit sans un mot.

Le lendemain matin, sur un terrain d’entraînement du village, un jeune ninja se tenait debout yeux fermés. Soudain il les ouvrit et esquiva trois kunais en bougeant à droite. Dans un craquement sourd, trois branches se brisèrent derrière lui, les armes les ayant coupées.
Souriant une jeune fille s’approcha et le félicita.
- Bravo Neji, c’était parfait.
- Pas assez, rétorqua son coéquipier, je n’aurais pas de seconde chance lors de la dernière épreuve. Natsumi est très forte, même si ça me coûte de l’admettre.
Surprise Tenten le regarda, puis lui proposa de reprendre.
Ils travaillèrent d’arrache pied avant de faire une pause.
Au même moment, non loin de Konoha, un jeune ninja se tenait assis sur un rocher. Cheveux rouges, yeux émeraude, il regardait avec un regard impassible deux hommes agoniser dans son sable qui avait pris une couleur vermillon. Il savait qu’il devait continuer pour être prêt à abattre Sasuke Uchiha. Un sourire dément apparut sur ses lèvres et quand il serra son poing, ses victimes poussèrent un dernier cri de souffrance avant de se taire pour toujours.

Le lendemain après-midi, Natsumi décida d’aller voir Sasuke à l’hôpital, d’après une infirmière il ne s’était toujours pas réveillé et elle commençait à s’inquiéter. Soudain elle s’arrêta net et ouvrit la porte rapidement.
Un ninja était penché sur le corps de son ami, un scalpel à la main. Deux membres des forces spéciales étaient allongés par terre, inconscients, elle s’empara d’un shuriken et le projeta vers son ennemi. L’arme frappa son poignet et il lâcha son arme qui tomba par terre avec un bruit métallique.
Soupirant le jeune homme se tourna et affronta le regard furieux de sa rivale.
- Natsumi, quelle surprise.
- Qu’est-ce que ça signifie Kabuto ? demanda-t-elle sèchement.
Pourquoi as-tu tenté d’assassiner Sasuke ?! Réponds !
L’espion la regarda, puis très vite ramassa son scalpel et disparut.
La jeune fille se retourna et para le coup avec Fureur d’argent.
Impossible, pensa le jeune Yasushi, cette vitesse... à moins que...
Il recula et observa les yeux de la jeune Uzumaki en souriant.
- C’est bien ce que je pensais. Aucun Genin n’aurait pu parer cette attaque, aucun sauf toi, Natsumi Uzumaki, la dernière possesseur du kaiscope, le dôjustu améthyste.
Elle fronça les sourcils et demanda sèchement.
- Comment es-tu au courant ? Les personnes connaissant le fait que j’ai le kaiscope sont rares, très rares.
- En effet, mais vois-tu, j’ai mes sources.
Il regarda les yeux violets de la jeune fille et murmura.
- Le kaiscope permet, entre autres, à son utilisateur d’accroître sa vitesse de façon inhumaine et de maîtriser tout ce qui concerne les auras à la perfection. Il a dix phases, même si on en connaît que sept. Et à voir l’étoile du tien, tu en es à la deuxième, je me trompe ?
Sans répondre, elle rengaina son arme, recula, vérifia l’état de santé de son ami et tout ça sans quitter son ennemi des yeux.
- Je croyais que ton maître avait besoin de Sasuke vivant ?
Devant le regard surpris du ninja, elle sourit.
- Je sais que tu es en réalité l’espion d’Orochimaru.
- Félicitation. Mais maintenant que tu connais ma réelle identité, je ne peux pas te laisser en liberté.
Il rangea son scalpel et s’avança. Soudain il sentit une main sur son épaule, jeta un coup d’œil derrière lui et esquiva de justesse le coup de poing qui fusait vers son menton.

Il s’éloigna de la porte et du lit et fixa le ninja copieur avec détachement.
- Tout va bien ?
- Oui, ça va, mais vous êtes arrivés à temps.
Hochant la tête, Kakashi regarda le jeune espion et pensa.
Il est au courant pour le kaiscope, a pu mettre deux ambus Ko, il a évité mon coup de poing, Orochimaru l’a choisi comme bras-droit, bon sang qui est-il vraiment ?
- Le légendaire Kakashi Hatake. Quel honneur.
- Que voulais-tu faire à Sasuke ?
- Votre protégée m’a posé la même question, mais désolé je ne peux pas répondre. Sur ce.
- Tu n’iras nulle part. J’ai encore des questions à te poser.
- Vraiment ?
Kabuto sourit, jeta un regard vers Natsumi qui s’occupait de l’Uchiha, puis recula vers la fenêtre. Kakashi l’attrapa par l’épaule et se figea.
Le corps tomba dans ses bras ou plutôt le cadavre. Profitant des quelques secondes d’inattention du Jônin, un homme à terre se releva, puis sauta par la fenêtre.
- Non !
Kakashi regarda le vide et vit Kabuto tomber en lui souriant, un masque des forces spéciales à la main.
- Sensei ?
Il s’approcha du lit et posa une main affectueuse sur la tête de la jeune adolescente, elle tremblait et regardait son meilleur ami avec angoisse.
- J’ai tellement peur qu’il lui arrive quelque chose...
- Ne t’inquiète pas, il ne lui arrivera rien, assura le ninja copieur en souriant.
Elle acquiesça, puis rapprocha un siège et s’assit, bien déterminée à ne pas quitter son camarade.

Quelques heures plus tard.
- Comment ça vous ne pouvez pas m’entraîner ?! Et comment je vais faire, moi, pour battre Gros sourcils ?! Allez, sensei, je vous en prie.
Ce dernier regarda son élève le plus survolté avec son éternel regard détaché.
- Désolé, Naruto, mais j’ai à faire. Je n’ai pas le temps de m’occuper de toi. Demande à quelqu’un d’autre.
- Ah, je sais, vous préférez vous occuper de Sasuke ! Il y en a toujours que pour lui, marmonna le jeune Uzumaki avec Francoeur.
- Je te signale que Sasuke est encore inconscient et puis ce n’est pas à cause de lui que je suis occupé, je dois faire des recherches et...
- Ah !
Inquiet Naruto se précipita dans le couloir en ignorant les « on ne court pas dans un hôpital » des infirmières et ouvrit la porte à la volée. Sa sœur se tenait appuyée contre un mur, livide et contemplait le lit vide en face d’elle.
- Sœurette, demanda le jinchuriki avec crainte, que se passe-t-il ?
- Il est parti, bredouilla-t-elle, je me suis endormie et je ne l’ai pas entendu s’éloigner, c’est ma faute.
- Mais qui est parti ? demanda Naruto avec incompréhension.
Sa sœur le regarda avec effarement et demanda avec espoir.
- Tu le fais exprès, hein ?
Devant le regard de plus en plus surpris de son aîné, elle rapprocha sa bouche de son oreille et cria avec colère.
- Sasuke, espèce d’idiot !
Grimaçant, il s’écarta et la regarda avec méfiance.
- Hum.
Ils se retournèrent et virent un épouvantail qui se retenait de rire.
- Ne t’inquiète pas, Natsumi, il n’a pas pu aller bien loin et puis tu le connais, il sait se débrouiller.
Elle acquiesça, légèrement rassurée et sortit avec son frère et leur instructeur prévenir une infirmière.

Pendant ce temps, deux silhouettes se dirigeaient vers le village caché. L’une d’elles s’arrêta soudain et leva la tête vers la montagne qui les surplombait. Une esquisse de sourire apparut sur ses lèvres, puis se tournant vers son coéquipier, il lui dit.
- Pars devant, Kisame, j’ai quelque chose à faire. Je te rejoins plus tard.
Le requin regarda l’Uchiha avec étonnement, puis avec un sourire carnassier il acquiesça.
- Très bien, Itachi.
Il s’éloigna pendant que son coéquipier prenait soin de masquer son aura, puis il disparut et réapparut derrière un rocher observant discrètement un jeune garçon lui ressemblant étrangement.
Sasuke, en effet, avait décidé qu’il n’avait pas de temps à perdre à l’hôpital. Il avait appris le nom de son adversaire et savait que pour battre ce Gaara, il devait progresser. Il se figea soudain, tourna la tête vers un rocher non loin de lui, puis fronçant les sourcils se détourna, il avait cru entendre quelque chose, mais devait s’être tromper.

Il s’entraîna pendant des heures, sans se douter qu’il était observé par l’homme qu’il voulait éliminer à tout prix. Puis épuisé, il se laissa glisser par terre et tressaillit en entendant une voix familière.
- Ah te voilà Sasuke.
Il tourna la tête et lança un regard peu amène à son instructeur.
- Comment m’avez-vous trouvé ?
- Grâce à ton aura. Tu devrais mieux la dissimuler, n’importe qui avec un peu d’expérience pourrait te repérer aisément.
Le cadet Uchiha le regarda, puis demanda avec méfiance.
- Vous pensez à Orochimaru ?
- Pas seulement. Natsumi aussi pourrait te trouver et avec facilité.
Sasuke ne répondit pas, il savait que son amie avait toujours été supérieure dans ce domaine, les meilleurs ninjas du village l’avaient remarqué.
Le jeune adolescent se rappela soudain d’une conversation qu’il avait eue autrefois avec son frère. Avant ce soir-là. Il tenta d’oublier, mais les mots défilèrent dans sa tête en un flot impossible à arrêter.

*Flash-back*
- Dis grand frère, à ton avis, qui de moi ou Natsu est le plus fort ?
Itachi ne répondit pas tout de suite, mais il finit par soupirer et par déclarer.
- C’est difficile à dire, petit frère, tu lui es supérieur en corps à corps, mais elle maîtrise mieux son chakra et le genjustu. À vrai dire, vous avez tous les deux vos forces et vos faiblesses.
- Quand j’aurai le sharingan, je la battrais !
L’ainé esquissa un sourire.
- Pas sûr...
- Pourquoi ?! Elle n’aura jamais de dôjustu alors je lui serai toujours supérieur !
- Dis moi, Sasuke, as-tu déjà pu la trouver quand elle ne le voulait vraiment pas ? Et a-t-elle des difficultés à te trouver quand tu veux être seul ?
- Non, marmonna le cadet en croisant les bras et en boudant. Et je n’ai jamais compris pourquoi.
- C’est parce que Natsu sera toujours la meilleure de tout le village voir du monde ninja pour ce qui concerne les auras. Elle contrôlera toujours à la perfection la sienne et pourra toujours repérer celles des autres.
- Mais pourquoi ? S’étonna Sasuke en le regardant avec étonnement.
- Appelons ça un pouvoir héréditaire, éluda Itachi en se levant et en s’éloignant.
- Itachi quand tu dis qu’elle est supérieure à n’importe qui, est-ce que cela veut dire qu’elle est meilleure que toi ?
- Oui. Dans ce domaine en tout cas, répondit son frère avec fierté.
Sasuke esquissa un sourire et se dit que sa meilleure amie était incroyable. Rien que l’idée que son frère ne soit pas le meilleur dans un domaine lui plaisait.
*Fin du Flash-back*

Kakashi regarda son élève avec attention et dit calmement.
- Il n’y a pas qu’eux qui pourraient te retrouver. Itachi aussi connaît parfaitement ton aura.
Sasuke se crispa, se leva et serrant son poing dit sèchement.
- Je le retrouverais avant.
En es-tu sûr petit frère ? pensa avec amusement un ninja caché dans l’ombre.
Kakashi tourna la tête vers le rocher, puis posa une main sur l’épaule de son protégé et dit calmement.
- Attends-moi à la falaise escarpée. Je veux t’apprendre une nouvelle technique.
- Pourquoi là-bas ? S’étonna le jeune homme. Vous pourriez me l’apprendre ici.
- Non. Je veux te l’apprendre là-bas. Ne discute pas.
Sasuke leva les yeux au ciel et s’approchant du bord disparut rapidement.

Kakashi attendit qu’il soit suffisamment éloigné, puis se dirigea vers le rocher, le dépassa et poussa un juron. Des tas de corbeaux volaient dans tous les sens et une voix moqueuse s’éleva.
- Désolé, Kakashi Hatake, ce sera pour une autre fois.
Le ninja copieur soupira, passa une main dans ses cheveux et disparut dans un nuage de fumée.

Une semaine plus tard, Natsumi et son frère se dirigèrent vers les thermes. Le frère avait demandé ou plutôt supplié sa sœur de l’aider.
Elle avait fini par accepter après une grande hésitation, sachant qu’elle devait aussi s’entraîner afin de battre Neji.
- Je ne vois vraiment pas ce que je vais pouvoir apprendre ici, marmonna le jinchuriki en regardant l’étendue d’eau avec méfiance.
Soupirant sa sœur ferma les yeux, puis s’avança vers l’eau. Elle commença ensuite à marcher dessus et sous le regard stupéfait de son frère s’arrêta, bras croisés, en plein milieu du bassin.
- Mais... comment ?
- Tu te rappelles quand on a appris à grimper aux arbres grâce à notre chakra ? Enfin, moi je savais déjà, mais passons. Pour marcher sur l’eau, il faut concentrer son chakra dans ses pieds et le maintenir.
- Ha Ha, c’est du gâteau.
La jeune fille regarda son frère essayer et pensa.
N’en sois pas si sûr...
Plouf.
- Ha ! C’est chaud !
Naruto se précipita sur la berge et lança un regard noir à sa cadette, complètement trempé.
- Tu aurais pu me prévenir, marmonna-t-il.
- Désolé. Mais tu n’avais pas à être si sûr de toi, rétorqua la jeune Uzumaki en souriant. Bon, recommence.
Au bout du quatre-vingtième échec, ils décidèrent de faire une pause.
- Et où tu as appris à faire ça ? Je ne me souviens pas qu’Iruka ou Kakashi sensei nous l’aient enseigné...
Elle se raidit, mais murmura.
- J’ai appris avec un professeur particulier.
- Ah...
Soudain la jeune fille se leva, main droite sur la garde de Fureur d’argent et elle lança sèchement, méfiante.
- Qui va là ? montrez-vous !
- Ha ha ha, je suis celui qui n’a peur de rien, celui qui est connu de l’est, de l’ouest, mais aussi du nord et du sud ! Je suis l’imbattable Jiraya !
Les deux Uzumaki contemplèrent l’homme aux cheveux blancs et à l’air idiot qui venait d’apparaître sur un crapaud.

Naruto le pointa du doigt et s’écria.
- Ne vous moquez pas de nous le vieux !
L’inconnu tomba de sa grenouille et protesta avec virulence.
- D’abord, je ne suis pas si vieux et puis je ne moque pas de vous.
Il se tourna vers Natsumi et s’approcha lentement. La jeune fille le regarda avec méfiance et quand le regard du type s’arrêta sur sa poitrine, elle soupira et voulut lui donner un coup de poing.
Mais avec une facilité déconcertante, il tendit la main et arrêta celle de la jeune fille qui le regarda avec étonnement.
Ce type n’est pas n’importe qui, songea-t-elle.
- Pourquoi as-tu voulu me frapper ? demanda-t-il en souriant.
- Je n’aime pas les pervers, rétorqua-t-elle en croisant les bras. Et encore moins en dessus d’un certain âge.
Il grimaça, puis demanda.
- Comment vous appelez-vous les jeunes ?
- Et vous alors ? répliqua Natsumi.
- J’ai l’impression que tu es têtue, jeune beauté. Bon, je m’appelle Jiraya.
- Jiraya ?! l’un des sannin ? demanda la jeune fille avec étonnement.
- Le seul et l’unique. Bon, alors vos noms ?
- Natsumi. Et lui c’est mon frère, Naruto Uzumaki.
L’homme parut surpris, puis un sourire apparut sur ses lèvres.
- Je vois… Et que faisiez-vous au juste ?
- On s’entraînait, expliqua Naruto avec excitation et d’ailleurs…
Il se dirigea vers le bassin et sous les regards attentifs des ninjas marcha sur l’eau, mais tomba peu de temps après, criant de douleur il ressortit et jurant recommença.
- Tu ne t’entraînes pas avec lui ?
- Oh, je sais déjà le faire, rétorqua Natsumi en croisant les bras. J’ai un meilleur niveau que lui concernant le chakra, le ninjustu et le genjustu.
- Je vois. Et le taijutsu ?
- Ce n’est pas mon fort, admit-elle.
- Hum… Quel âge as-tu, Natsumi ?
- Onze ans. Et mon frère en a treize.
- Et pourquoi vous vous entraînez ?
- Pour l’examen Chûnin. On a passé les deux premières épreuves.
L’homme la regarda avec étonnement, puis esquissa un sourire.
- Bravo, vous devez avoir un beau niveau.
Elle haussa les épaules, puis fronça les sourcils. Elle venait de se souvenir contre qui elle devait se battre, soupirant elle ferma les yeux et se concentra sur son aura sous le regard attentif du sannin.
Impressionnant, pensa ce dernier, certes son aura n’est pas parfaitement dissimulée, mais pour son âge et son grade, c’est déjà bien…

Pendant ce temps dans un village du pays du feu, un jeune homme était assis sur un tabouret devant un bar. Assez grand, il avait des cheveux gris, des yeux violets, un pantalon noir, un pull gris, un pendentif représentant un triangle renversé dans un cercle autour du cou et une faux attachée sur le dos.
Il posa brusquement son verre vide sur la table, s’essuya la bouche avec sa manche et interpella le barman.
- Hé, Yaki, apporte-moi un autre verre de saké, je meurs de soif.
Le dénommé Yaki soupira et s’approcha avec une bouteille beige, il versa un peu de son contenu dans le verre et dit d’une voix agacée.
- Ce n’est pas avec du saké que tu vas te désaltérer, Hidan.
- Fiche-moi la paix, marmonna le dénommé Hidan en vidant derechef son verre.
Il sortit une pièce de sa poche, la jeta sur le comptoir et sortit de la salle. Une fois dehors, il fit craquer sa nuque et passa une main dans ses cheveux couverts de gel.
- Bon, faut que je trouve mon sacrifice du jour, sinon Jashin ne sera pas satisfait.
Le déserteur regarda autour de lui, la rue était déserte à cette heure de la journée. Soupirant, il avança, observant les alentours à la recherche d’une proie. Au bout d’une dizaine de minutes, il finit par apercevoir une jeune femme en train d’arroser des fleurs dans son jardin, Hidan esquissa un sourire. Ils étaient les deux seuls humains présents dans la rue et son instinct lui disait que personne ne se trouvait dans la maison de cette inconnue. S’approchant en adoptant une attitude amicale il remarqua d’une voix cordiale.
- Très belles fleurs, mademoiselle.
La jeune femme âgée d’une vingtaine d’années leva vers lui des yeux noisette étonnés.

Une heure et demie plus tard, Hidan sortit de la maison en affichant un sourire satisfait. Cette idiote avait été facile à piéger, trop facile même.
Ils avaient tout d’abord discuté, puis elle l’avait timidement invité à boire un verre et au bout d’un moment il l’avait assommée, puis une fois la fille attachée et bâillonnée, il avait attendu qu’elle se réveille. La cérémonie avait alors commencé, quelle joie d’entendre ces cris de souffrance quand il s’était mutilé, de sentir cette douleur violente, ce sang qui s’était écoulé… tout ça avait été du pur bonheur. Mais tout le monde n’avait pas la chance d’être immortel et la jeune fleur avait succombé de ses blessures. Hidan avait alors effacé toutes preuves de son délit et était parti.
Maintenant il devait partir de ce village, cela faisait une semaine qu’il s’était installé et on commençait à avoir des soupçons sur l’identité de l’assassin des villageois. Il rentra rapidement à l’auberge de Yuki, monta chercher ses affaires et après avoir donné une excuse valable à l’aubergiste partit du village tout en se disant que cette vie lui plaisait de moins en moins…

Un jeune adolescent se tenait dans un couloir interminable et avançait d’un pas rapide, semblant agité intérieurement. Soudain deux hommes apparurent devant lui, crièrent son nom et foncèrent vers lui, ils n’eurent pas le temps d’aller bien loin. En effet l’adolescent lança deux objets devant lui avec une grande rapidité et sans paraître le moins du monde surpris, objets qui s’agrandirent et explosèrent, tuant les ninjas sur le coup. Le jeune homme s’était reculé juste assez pour ne pas subir de dégâts et après avoir affiché un sourire amusé en regardant les cadavres, il sauta par le trou causé dans le mur et retomba sur un curieux oiseau géant blanc comme l’argile.
- Hum, ce n’est pas en m’envoyant de simples sous-fifres que tu vas réussir à m’arrêter le vieux.
L’oiseau et son passager s’envolèrent, quittant la capitale pour une destination encore inconnue.

- Vos élèves ?
- Oui.
Natsumi et Naruto se tenaient face à l’ermite des grenouilles et le regardaient avec étonnement et suspicion.
- Et pourquoi devrions-nous devenir vos élèves ? demanda Naruto en croisant le bras. Devenir l’élève d’un pervers ne m’intéresse absolument pas.
- Pareil pour moi et puis je ne crois pas avoir besoin d’aide, ajouta sa sœur avec fermeté.
Jiraya soupira.
- Je ne suis pas un pervers, je fais de la recherche pour mes livres.
- Vos livres ? demanda la jeune Uzumaki surprise.
- Oui. En voilà un exemplaire.
L’homme fouilla dans sa poche et en sortit un livre de poche intitulé « La furie du batifolage ».
- Non… murmura Natsumi, consternée, c’est vous qui écrivez ces horreurs ?!
Naruto observa la couverture et s’exclama.
- Hé, on dirait un des bouquins que Kakashi-sensei lit tout le temps. Euh c’est quel genre de livre ?
Un silence pesant suivit sa question, puis Jiraya ouvrit la bouche et la referma devant le regard noir que lui lança la benjamine Uzumaki.
- Du genre qui n’est pas pour nous, dit celle-ci avec fermeté.
Son frère la regarda, puis haussa les épaules et regarda le sannin.
- Bon, de toute façon Kakashi-sensei ne veut pas m’entraîner et je n’y arriverai pas toute seule alors j’accepte.
- Bien et toi ?
La jeune fille soupira, hésita, puis hocha la tête.
- J’accepte, mais à condition que vous arrêtiez d’être pervers.
Le regard du sannin descendit sur sa poitrine ce qui provoqua un cri de colère et quelques bosses pour le jinchuriki, ce dernier ayant rigolé.

Quelques semaines plus tard, les deux Uzumaki avaient progressé de façon impressionnante, particulièrement dans la maîtrise du chakra pour Naruto et en corps à corps pour Natsumi
Jiraya leur avait également montré l’invocation et Naruto, intéressé, avait conclu un pacte avec les crapauds du mont Myoboku. Sa sœur, par contre, avait refusé, expliquant qu’elle comptait passer un pacte, un jour, avec des animaux bien particuliers et qu’elle ne voulait pas utiliser l’invocation pour le moment.
Ils se trouvaient au bord d’une rivière quand le sannin se tournant vers la jeune Namikaze lui demanda de le laisser seul avec son frère, surprise elle s’exécuta et décida de rentre au village.

Au bout de quelques minutes, elle arriva dans le centre ville et décida de rendre visite à sa meilleure amie. Arrivée devant la gigantesque villa des Hyûga, elle sonna et attendit. Un serviteur vint lui ouvrir et la laissa entrer, la jeune Uzumaki ayant une permission de venir ici quand elle le souhaitait.
Il la conduisit jusqu’à une chambre et s’éloigna une fois qu’elle l’eut remercié.
- Hinata ?
- Entre, dit une voix douce assez faiblement.
Poussant la porte, son amie pénétra dans la pièce. Une chambre simple, mais joliment décorée où se trouvait un bureau, une coiffeuse, quelques chaises, une armoire et un grand lit double situé au fond de la chambre. Hinata se tenait allongée dessus, encore convalescente suite à son combat contre son cousin. Pâle, elle sourit néanmoins en voyant sa meilleure amie et se redressa légèrement.
- Comment vas-tu ? S’enquit la jeune Genin en fixant la jeune Hyûga avec inquiétude.
- Je vais bien, ne t’inquiète pas, d’après le médecin de Père je devrai être guérie pour la dernière épreuve.
- C’est une bonne nouvelle, mais es-tu sûre que…
- Je tiens à voir votre combat, la coupa la jeune fille, à toi et à Grand-frère Neji.
- Tu l’appelles encore grand frère après ce qu’il t’a fait ? S’étonna la jeune adolescente en fronçant les sourcils. Il a essayé de te tuer Hinata ! Tu le sais aussi bien que moi.
- Je sais… mais je ne peux pas lui en vouloir… il souffre j’en suis sûr. Il a perdu son père et… sa meilleure amie, tenta la jeune Hyûga d’une voix hésitante.
- Je n’ai jamais été sa meilleure amie, murmura Natsumi en détournant les yeux. On est trop différent lui et moi…
La regardant avec compassion, son amie changea de sujet et les deux copines parlèrent de tout et de rien jusqu’à ce que l’Uzumaki dût rentrer chez elle.
Après tout, le lendemain, la dernière épreuve aurait lieu à quatorze heures précises.

Il y avait foule ce jour-là. Jour de la troisième et dernière épreuve de l’examen Chûnin. Des personnes venant de tous les coins du monde ninja et de tous les niveaux de la société. Du simple civil au seigneur en passant par le ninja et par le Kage. Les gradins de l’arène étaient bondés et les rares retardataires avaient intérêt à se dépêcher de trouver une place.
- Hinata ! Il y a des places ici.
La jeune fille descendit les escaliers et sourit à son coéquipier.
- Bonjour dit Kiba en regardant deux Chûnin, ces places sont-elles libres ?
- Oui, bien entendu, répondit un ninja en souriant.
- Merci.
Le jeune garçon s’assit avec Akamaru sur les genoux tandis que la jeune Hyûga s’asseyait à côté de lui.
- J’espère que Natsu va s’en sortir, murmura le jeune Inuzuka.
- J’en suis sûre, dit Hinata avec fermeté. Mon cousin est peut-être très fort, mais Natsu est la meilleure.
- Oui, tu as raison, pas vrai Akamaru ?
- Ouaf.
Souriant devant la confiance que ces jeunes plaçaient en leur amie, Izumo et Kotetsu commencèrent à parler des candidats.

A l’autre bout du stade, Sakura, Ino et Chôji arrivés ensemble étaient assis et observaient leurs amis et autres candidats debout au centre de l’arène. La jeune Haruno remarqua avec inquiétude que son coéquipier Uchiha n’était pas encore là. Mais elle remarqua aussi que pour une fois Naruto avait l’air sérieux malgré l’immense sourire qu’il affichait. Cela la fit sourire et elle murmura doucement.
- Vous pouvez y arriver… je le sais.

Au centre de l’arène, les ninjas de Suna Temari, Gaara, Kankurô et les ninjas de Konoha Nej, Lee, Shikamaru, Naruto et Natsumi attendaient patiemment le commencement des combats. La blonde de Suna décida d’observer leurs adversaires. L’utilisateur du corps à corps avec ses affreux sourcils semblait impatient de se battre et faisait des étirements alors qu’il passerait en troisième position, le manieur des ombres baillait et semblait ennuyé, le blond excité semblait perplexe et regardait autour de lui anormalement sérieux.
Enfin la jeune fille avait les yeux fermés et l’air concentré, probablement en train de mettre en place une ultime stratégie alors que le jeune Hyûga la regardait discrètement d’un regard froid.
La blonde esquissa un sourire et se dit que cette dernière épreuve allait être intéressante.

Puis un ninja arriva, il était habillé de la tenue habituelle du Jônin, il avait des cheveux bruns et un sembon à la bouche.
Il s’arrêta en face des candidats et d’une voix placide expliqua.
- Bienvenue à la dernière épreuve, candidats. Je m’appelle Gemma Shiranui et je serai votre examinateur. Des questions ?
- Oui, fit Neji en plissant les yeux, qu’est-il arrivé au précédent examinateur ?
- Il est juste indisponible, désolé mais je ne peux pas vous en dire plus. D’autres questions ? Non ? Très bien, dans ce cas continuons, les règles sont les mêmes que pour les éliminatoires, le premier combat opposera Neji Hyûga à Natsumi Uzumaki. Les autres, veuillez monter les marches pour aller sur le balcon qui vous est réservé.

Neji alla se mettre sur la gauche et attendit bras croisés. Naruto s’approcha de sa sœur et la serrant brièvement contre lui murmura.
- Fais attention à toi. Cet imbécile est fort.
Il la regarda, ses yeux azur étant remplis d’inquiétude, puis s’éloigna.
Lee leva le pouce en lâchant un « que la fougue de la jeunesse soit avec toi », Shikamaru bailla et lui souhaita bonne chance et enfin les trois ninjas de Suna passèrent derrière elle.
Les garçons l’ignorèrent, même si le rouquin lui lança un regard impassible, mais la fille lui sourit et lui dit amicalement.
- Bonne chance, tu en auras besoin. J’ai hâte de voir de quoi tu es capable.

La jeune Uzumaki se mit en face de son adversaire et ils se regardèrent en silence.
Ils savaient tous les deux que ce combat serait la meilleure occasion de régler leurs comptes et de, peut-être, se réconcilier songea la jeune fille avec un brin d’espoir, bien décidée à montrer au monde entier qu’elle était capable de réaliser son rêve…

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 3 Juin - 15:13

Septième chapitre : Combat intense où la vérité éclate !

Les deux adversaires se fixèrent un long moment, chacun essayant de repérer les faiblesses de l’autre. Puis au signal de Gemma, Natsumi dégaina son arme, son principal atout contre le corps à corps et attendit en fixant le jeune Hyûga d’un regard indéchiffrable. Le jeune homme se mit en garde style Hyûga et fonça vers elle tentant de lui asséner des coups sur ses tenkestu, mais à chaque fois la jeune Uzumaki parait avec son arme.
Au bout d’un moment, ils reculèrent tous les deux et se regardèrent une nouvelle fois, comprenant qu’ils n’arriveraient à rien en continuant de cette façon.
Elle est bien plus forte qu’avant, songea le jeune Hyûga en repensant à leur première rencontre.

*Flash-back*
Un jeune garçon de dix ans s’entraînait dur sur un terrain d’entraînement. Il enchaînait différentes postures, recommençant à chaque fois qu’il se trompait, un peu plus loin cachée derrière un arbre une fillette l’observait avec curiosité. Soudain le garçon s’arrêta, soupira et se tournant vers l’arbre dit en fronçant les sourcils.
- Je sais que tu es là, montre toi.
Hésitante, elle finit par obéir et s’avança, petite fille blonde aux yeux bleus elle avait un air mélancolique et triste ce qui troubla le jeune garçon. Comment une fille aussi mignonne pouvait être triste ? Rougissant d’avoir pensé ça, il mit ses mains sur ses hanches et demanda d’un ton légèrement énervé.
- Qu’est-ce que tu faisais là ? Tu m’espionnais ?
La fillette tressaillit et secoua la tête projetant ses cheveux blonds autour d’elle.
- Non, je... Je ne t’espionnais pas. C’est juste que j’aime beaucoup tes danses...
- Ce ne sont pas des danses, mais un style de combat, rétorqua le garçon.
Le style des Hyûga.
- Alors tu es...
- Ouais, je m’appelle Neji Hyûga et j’ai dix ans. Et toi ?
- Natsumi Uzumaki et j’ai neuf ans.
Les deux enfants se sourirent timidement, puis Neji jeta un coup d’œil à sa montre et marmonna.
- Mince je vais être en retard... Retrouve-moi demain ici-même, Natsumi !
Et il partit en courant tout en agitant la main.

Les deux enfants furent bientôt très proches, Natsumi était souvent invité chez son ami et s’entendait bien avec Hizashi le père de ce dernier (ndla : dans ma fic, il est mort quand Neji avait onze ans, soit deux ans avant le manga qu’on connaît) quand à la femme de celui-ci, elle était morte en mettant Neji au monde.
Son nouvel ami lui avait même permis de rencontrer Hinata sa cousine en cachette car le père de cette dernière était très strict, ils se retrouvaient parfois tous les trois et étaient très proches. Un an passa tranquillement, mais un jour...
- Dis Nii-san, qu’est-ce qui se passe dehors ? demanda la jeune fille en regardant par la fenêtre de son appartement.
- Je crois que des ninjas de Kumo sont venus pour fêter la paix entre le Pays du feu et le Pays de la Foudre, expliqua Naruto allongé sur son lit et tentant de lire un livre. Où vas-tu ?
- Je sors, j’ai rendez-vous avec Neji. Bye, ajouta-t-elle en ignorant les grognements de son frère qui ne supportait pas le jeune Hyûga.
Elle referma la porte et songea avec nostalgie au fait que le blondinet aurait été encore plus énervé si elle lui avait dit qu’elle retrouvait Sasuke...
Chassant la pensée de son ex-meilleur ami de son esprit elle sortit de l’immeuble et fonça vers le point de rendez-vous. Le soir était tombé, mais les deux amis n’avaient pas peur de sortir la nuit, même si Neji devait le faire en cachette.

Elle le retrouva et ils bavardèrent ensemble un moment avant d’entendre un cri de frayeur. Echangeant un regard inquiet en entendant cette voix familière, ils se précipitèrent dans le quartier Hyûga se trouvant non loin de là et s’arrêtèrent net.
Un ninja de Kumo était allongé par terre, un filet de sang sur la bouche et Hiashi et sa fille Hinata étaient un peu plus loin. L’héritière qui avait le même âge que la jeune Uzumaki semblait choquée, c’était elle qui avait crié.
- Mon oncle ? demanda poliment son cousin, que s’est-il passé ?
- Hiashi ?! Qu’as-tu fait ? demanda une autre voix avec inquiétude en apparaissant derrière les deux Hyûga. Neji, Natsumi, Hinata, rentrez chez vous s’il vous plaît.
- Mais père, voulut protester son fils.
- Neji fais ce que je dis, s’il te plaît, rétorqua son père avec fermeté.
- Bon... Viens Hinata, au revoir Natsu.
Son amie acquiesça et rentra chez elle en frissonnant, elle avait l’intuition qu’elle allait perdre à nouveau son meilleur ami...

*Fin du Flash-back*

Natsumi pensait également à cette nuit-là, la nuit où une de ses intuitions s’était encore réalisée. L’affaire avait dégénérée, Kumo avait nié toute accusation et avait demandé la tête de l’assassin. Mais Hiashi étant le chef du clan, son frère s’était sacrifié pour la protection de son clan et pour enfin prendre une décision de son propre chef.
Neji avait changé suite à ça et surtout il ne lui avait pas pardonné quand elle l’avait empêché de se venger de son oncle en le combattant juste après l’enterrement de son père, ivre de rage il avait foncé sur son oncle, mais Natsumi qui avait été conviée l’avait stoppé.
Et le jeune Hyûga étant dans une classe supérieure qu’elle, elle ne l’avait plus revu, excepté deux rencontres où il l’avait superbement ignorée. Mais ce n’était pas la seule raison pour laquelle le jeune homme la détestait, elle le savait, mais ignorait cette raison... Soupirant, elle tendit son arme devant elle et exécutant des signes de main sans le quitter des yeux s’exclama.
- Katon ! Tourbillon enflammé ! (nda : je sais le nom est nul, mais aucune autre idée...)
Des flammes commencèrent à apparaître autour de son Katana et à tourbillonner, la jeune fille attrapa la garde et bizarrement ne fut pas brûlée, se précipitant vers le ninja elle tenta de lui asséner un coup qui lui aurait gravement brûlé le visage, mais il esquiva sans peine et lui donna un coup de pied dans le ventre. La jeune ninja fut projetée à terre et roula sur elle-même Neji ayant frappé fort, se redressant légèrement elle cracha de la terre et grimaça de douleur.
- C’est tout ce dont tu es capable ? Se moqua son ex-meilleur ami avec un sourire narquois. Tu aurais mieux fait il y a quelques années...
- Tais-toi, tu n’as encore rien vu, rétorqua Natsumi en se relevant et en lui lançant un regard froid. Tu vas voir ma vraie puissance...
C’est risqué, songea-t-elle, mais je n’ai pas vraiment le choix... Il faut tenter le tout pour le tout et vite...
- Qu’est-ce que tu prépares ?
- Un peu de patience, dit-elle en souriant, tu vas très vite le savoir.
Elle ferma les yeux et tendant ses mains devant elle fit le sceau du tigre.
Son adversaire la fixait, certes il avait une chance inespérée de la battre maintenant, mais il ne pouvait s’empêcher de regarder ce qu’elle lui réservait.

Dans les gradins certaines personnes réagirent en voyant la position de la jeune fille et en entendant les paroles de cette dernière.
La première se trouvait dans les gradins, assise au premier rang et à côté d’une fillette ressemblant à Hinata mais avec des cheveux longs et plus foncés.
Impossible, songea Hiashi Hyûga en fronçant les sourcils, elle aurait déjà atteint ce niveau ?! Elle n’a que douze ans...
- Père, qu’il y-a-t-il ? S’enquit Hanabi en regardant son père avec intérêt.
- Rien, Hanabi.
Sa fille n’insista pas et reporta son attention sur le terrain.

La deuxième personne était assise à côté de l’Hokage et observait la jeune Uzumaki avec beaucoup d’intérêt.
Impressionnant... Je comprends mieux pourquoi Itachi s’intéresse à toi jeune fille, le kaiscope n’est déjà pas un dôjustu facile à maîtriser aux deux premiers niveaux, mais au troisième... Voyons voir si tu es vraiment capable de l’utiliser...

Tout en haut de l’arène sur une plate forme située en dessus des gradins accessible par un escalier un homme était en train d’observer le combat.
Vêtu d’une cape noir, capuchon rabattu sur la tête, appuyé contre la balustrade il semblait amusé.
Tu sembles aussi douée que ton père jeune fille... J’ai hâte de voir ton évolution, petite...
Il jeta un coup d’œil vers la loge des Kage et plus particulièrement vers le Kazekage.
Ne crois pas que je vais te les laisser, ces trois-là méritent mieux que toi, oui bien mieux.
Il sourit sous son masque et continua à observer le combat.

De retour sur le terrain, Natsumi ouvrit soudainement les yeux qui étaient devenus subitement violets avec une étoile à trois branches et se mit en garde.
- Ils ont encore changé ?! S’exclama son adversaire, mais qu’est-ce que...
- Le kaiscope. Un dôjustu héréditaire dont je suis la dernière héritière, expliqua la jeune Genin en souriant. Comme le sharingan, il a plusieurs niveaux, phases pour ce dernier et branches pour le kaiscope, en effet plus le niveau augmente et plus les branches de l’étoile sont nombreuses, juste au final de dix.
Comme tu peux le voir, j’en maîtrise trois pour le moment.
- Et à quoi sert il ? demanda Neji, attentif. Et pourquoi dis-tu que tu es son dernier possesseur ?
- Eh bien pour ce dernier point, c’est parce que seuls les personnes de sexe féminin de ma famille développent ce dôjustu et à moins que je finisse par avoir des héritières je serai la dernière. Ensuite...
Elle disparut et réapparut derrière le ninja et le frappa au torse le forçant à le reculer.
- Il me permet d’augmenter ma vitesse, un peu comme l’ouverture des portes célestes, mais sans les effets secondaires de celle-ci. Ensuite elle me permet de maîtriser facilement les auras, ce qui signifie que je peux repérer, analyser, cacher la mienne et celles des autres sans problème.
- C’est tout ? demanda-t-il sceptique.
Esquissant un sourire la jeune fille murmura.
- Pour les deux premières branches, oui. En fait, chaque branche a sa particularité, ce qui veut dire que j’en ai encore une en réserve.
Se crispant Neji se mit en garde, prêt à n’importe laquelle éventualité.
Esquissant des signes de main, elle s’exclama d’une voix ferme.
- Technique de l’apparition des ténèbres !
Elle fit le signe du serpent et le terrain fut enveloppé dans un brouillard noir, annihilant la vue.
- Qu’est-ce que tu as fait ?! S’écria Neji, incapable de voir malgré le Byakugan.
- Cette technique me permet d’activer la troisième branche du kaiscope quand il fait jour. Mais ce n’est pas terminé.
Grimaçant le jeune homme porta une main à sa joue, la jeune fille avait profité du fait qu’il ne voit rien pour le blesser.
- Alors tu peux...
- Oui, je peux voir dans le noir comme en plein jour et ce n’importe quand. Pratique tu ne trouves pas ? Et ton dôjustu ne te servira à rien, Neji, j’ai gagné.
- Je n’ai pas dit mon dernier mot, rétorqua froidement le jeune homme en se remettant en garde et en désactivant son dôjustu.
Il entendit un soupir non loin de lui et un frottement dans l’air, aidé de son instinct il utilisa un Kaiten pour bloquer l’attaque Katon de la jeune fille et fermant les yeux se concentra sur son ouïe. Il entendit des bruits de pas derrière lui et utilisa son poing souple pour la frapper au ventre, mais elle esquissa un sourire et disparut dans un nuage de fumée.
- Un clone ?! C’est pas vrai !
Il sentit une arme se poser sur sa gorge et une voix douce explique avec ironie.
- Tu croyais vraiment m’avoir ? Je savais depuis que j’ai utilisé cette technique que tu allais utiliser ton ouïe alors j’ai préparé un plan de secours... Désolé Neji, mais cette fois j’ai vraiment gagné.
Serrant les dents, il tenta de se dégager, mais elle lui porta un coup à la nuque et il s’effondra.

Aussitôt le noir disparut remplacé par le terrain habituel et la lumière, un silence pesant dura quelques minutes, puis des cris se firent entendre dans tout le stade, les gens hurlaient leurs félicitations sous le regard étonné de la jeune fille qui en tomba par terre.
- Bravo gamine ! C’était génial !
- Ta stratégie était superbe, j’ai l’impression que tu avais tout prévu depuis le début !
- Petite sœur c’était incroyable !
Souriante, elle se releva et s’inclina devant chaque côté de l’arène, puis elle tourna la tête et regarda l’arbitre qui s’approchait de Neji. Il s’accroupit, prit son pouls, puis se releva et levant la main dit avec force.
- Neji Hyûga étant dans l’incapacité de se battre, je déclare Natsumi Uzumaki vainqueur ! Félicitations jeune fille.
- Merci.
Des médecins embarquèrent Neji et l’arbitre tourna la tête vers le balcon des candidats.
- Hé, est-ce que Sasuke Uchiwa est arrivé ?
- Non monsieur, dit Shikamaru en baîllant. Pas encore, d’ailleurs je ne suis pas sûr qu’il vienne...
- Imbécile, rétorqua Naruto en croisant les bras, bien sûr qu’il va venir.
- C’est toi l’imbécile, vu son adversaire, il s’est sûrement défilé...
- Ce n’est pas le genre de Sasuke, répliqua le blond avec obstination. Je te dis qu’il va venir, c’est certain !
Le fainéant le regarda avec étonnement, puis se détourna du jeune Uzumaki et s’appuyant contre la balustrade murmura.
- Si tu le dis.
Au bout d’un moment l’arbitre annonça que le combat de Sasuke était reporté et qu’ils passeraient directement au troisième combat.
Le jinchuriki jubila et regarda Lee qui le regardait aussi, le spécialiste du taijutsu sauta directement sur le terrain alors que le blond préférait descendre par les escaliers. En chemin, il croisa sa sœur qui montait vers les tribunes, ils se sourirent sans s’arrêter et la jeune fille se contenta de dire.
- Bonne chance.
- Merci, bravo pour ton combat.
Ils se dépassèrent et s’éloignèrent chacun de leur côté.

Pendant ce temps...
- Allez, tu peux faire mieux que ça.
- On va être en retard, sensei, rétorqua le jeune homme en se redressant.
- Je sais, mais tu dois encore progresser, tu n’as aucune chance de battre ce gamin de Suna avec ce niveau. Réessaie.
Soupirant son disciple s’exécuta et fonça vers un rocher bras en avant.

- Lee ayant abandonné, Naruto Uzumaki est le vainqueur.
L’arbitre annonça la fin du combat, surpris par le résultat.
Et il n’était pas le seul, dans tout le stade les spectateurs, qu’ils soient ninjas, artisans, seigneurs ou encore Kage, étaient stupéfaits. Le démon renard, celui qu’on disait être un moins que rien, avait battu Rock Lee ?
Certes le garçon n’était pas aussi connu que son coéquipier Neji Hyûga, mais il avait quand même une bonne réputation...
Bravo petit, songea le troisième Hokage en souriant, j’aurai aimé que tes parents te voient maintenant, ils seraient si fiers de toi et de ta sœur... Vous avez la volonté du feu, c’est sûr.
- Bravo, Naruto-kun, murmura Hinata en souriant et en rougissant. Tu t’es super bien battu.
- ça va Hinata ? Tu es toute rouge...
- O... Oui Kiba je vais bien, bredouilla son amie gênée.
- Tant mieux alors.
- Ouaf !

Les deux combats suivants furent vites terminés également, Shikamaru affronta tout d’abord Kankurô, mais ce dernier abandonna pour une raison inconnue après avoir échangé un regard avec sa sœur. Cette dernière affronta le Nara, mais finit par perdre, enfin presque car il finit par abandonner pour manque de chakra.
Tu as bien fait, Shika, songea Natsumi, si tu es vraiment à court de chakra elle aurait pu te battre avant que tu ne le fasses... Un vrai ninja doit savoir s’arrêter au bon moment.
- Shikamaru ! Pourquoi as-tu abandonné ?! Tu allais la battre et... ça fait mal !
- C’est le but, idiot, marmonna sa sœur en levant les yeux au ciel. Il n’avait pas d’autre choix et...
Elle fut interrompue par l’apparition de Kakashi et de Sasuke sur le terrain. Soulagée, la jeune Uzumaki sauta par dessus la rambarde et se précipitant vers son ami lui sauta dessus sous les regards médusés, surpris ou encore amusés de l’assistance. L’Uchiha la repoussa gentiment et la regarda droit dans les yeux.
- Tu as fini ton combat ?
- Oui, répondit-elle en souriant. Et j’ai gagné.
Souriant il acquiesça et jetant un regard vers la tribune des candidats croisant ainsi le regard émeraude du ninja du désert murmura.
- C’est mon tour de gagner à présent.
Sans répondre, Natsumi attrapa sa main et la serra. Elle était inquiète pour son ami, mais elle avait autre chose à faire.
- Excuse-moi, mais je ne peux pas rester te regarder, je suis avec toi Sasuke.
- Nat...
Trop tard, la jeune fille avait disparue, elle était très rapide même sans le kaiscope. Soupirant le jeune homme se résigna à attendre le début de son combat sans son amie d’enfance.

Natsumi marcha pendant une dizaine de minutes, puis s’arrêta devant l’infirmerie de l’examen. Elle entra, s’entretint un moment avec l’infirmière d’accueil, puis s’éloigna dans un couloir et s’arrêta devant une porte.
- Entre, je sais que tu es là, Natsumi, dit froidement l’occupant de la pièce alors que la porte était fermée.
Esquissant un sourire en pensant que l’histoire se répétait, elle ouvrit la porte et pénétra dans une petite salle comportant seulement un lit, une minuscule armoire et une table de nuit. Le ninja qu’elle avait battu se tenait assis sur le matelas et regardait par la fenêtre un nid d’oiseaux rempli d’oisillons. S’appuyant contre le mur, la kunoichi croisa les bras et fixa le glaçon sachant qu’il détestait ça. L’astuce marcha très bien puisqu’au bout d’une minute, le jeune Hyûga tourna la tête vers elle et lui lança un regard noir.
- Qu’est-ce que tu veux ?
- Te parler. Ça a assez duré, j’en ai marre d’être en froid avec mes meilleurs amis. D’abord Sasuke pendant six ans et ensuite toi pendant trois ans, ça suffit maintenant, dis-moi pourquoi tu m’en veux Neji !
Le garçon la regardait avec étonnement, peu habituée à la voir s’énerver, puis fronçant les sourcils rétorqua sèchement.
- Tu veux savoir pourquoi je t’en veux ? Très bien, premièrement tu as défendu mon oncle alors que j’allais pouvoir me venger et puis tu m’as abandonné.
- Pardon ?!!!
Neji grimaça sous le cri qui lui déchira les tympans et regarda la jeune fille avec un regard vide. Natsumi, elle, était stupéfaite, elle secoua sa tête et soupirant se planta devant le lit et mains sur les hanches s’exclama avec colère.
- Tu vas m’écouter Neji Hyûga ! Je t’ai empêché de tuer ton oncle, car un de mes amis est déjà sous l’emprise de la vengeance et je sais à quel point cette dernière peut être dangereuse, crois-moi tu n’obtiendras rien de bon à le tuer, au contraire. Ensuite tu prétends que je t’ai abandonné, mais c’est toi qui m’as demandé de ne plus me mêler de ta vie, toi qui m’as crié que tu n’avais pas besoin d’amis, c’est toi qui m’as abandonné, pas le contraire !
C’était au tour du jeune homme d’être stupéfait, il la regardait avec étonnement, puis quand la jeune Uzumaki fondit en larmes et fit volte-face pour partir, il sentit son cœur se serrer sous la culpabilité et sous un autre sentiment qu’il n’identifia pas. Se levant d’un bond et ignorant les vertiges qui prenaient possession de lui, il la retint par le bras et la retournant l’embrassa.
Ecarquillant les yeux, elle s’écarta et trébuchant tomba par terre. Levant les yeux vers son ancien ami qui semblait tout aussi choqué qu’elle, Natsumi bredouilla.
- Mais qu’est-ce que... qu’est-ce qui t’a pris ?! D’abord tu m’en veux et ensuite tu m’embrasses ?! Ce n’est pas logique...
Ils se regardèrent et sans vraiment savoir pourquoi éclatèrent de rire. Cela faisait du bien après tout ce stress et ces disputes, souriant avec gêne Neji lui tendit la main et la hissa sur ses jambes. Puis il la serra contre lui et murmura dans son oreille.
- Excuse moi, je suis un idiot, je n’ai jamais eu de réelle raison de t’en vouloir, en fait je crois que j’étais juste... jaloux.
- Jaloux ? Mais de qui ?
- De Sasuke Uchiha, tu ne t’en ai peut-être jamais rendu compte, mais tu parlais tout le temps de lui et du fait qu’il te manquait alors j’en ai eu marre...
Rougissant la jeune fille se dégagea et le regardant dans ses yeux murmura.
- Excuse-moi, j’étais... c’est terminé maintenant, on s’est réconcilié, on fait la paix ?
Acquiesçant le jeune homme voulut aborder le sujet de leur baiser, mais la jeune fille l’arrêta et lui demanda d’oublier. Elle sortit ensuite de la pièce et se dirigea vers l’arène quand elle entendit quelque chose d’étrange. Ou plutôt elle n’entendit rien... Le silence complet. Ce n’était pas normal, elle accéléra.

Pendant ce temps, Kakashi, Gai et Gemma faisaient face à Kabuto et Baki sur le terrain alors que dans les gradins des ninjas de Konoha se battaient contre ceux de Oto et de Suna. Le ninja copieur fit un pas en avant devant le sourire arrogant de Kabuto. Soudain celui-ci esquiva le kunai lancé sur lui et retomba un peu plus loin, il tourna la tête vers un côté des gradins et fronça les sourcils.
- Sensei !
Natsumi sauta auprès des trois Jônin et observa les deux ennemis.
- Que se passe-t-il ?
- Où étais-tu passé ? demanda son professeur en la regardant.
- A l’infirmerie. Où est Sasuke ? S’inquiéta soudain la jeune fille en remarquant que son ami avait disparu.
Soupirant, l’homme passa dans une main dans ses cheveux gris ébouriffés et résuma ce qui s’était passé depuis son départ.
- Je vois...
Natsumi jeta un coup d’œil vers le toit de la tribune des Kage et aperçut deux silhouettes en train de s’affronter, elle frissonna en reconnaissant le chakra sombre de l’une d’entre elles. Puis elle pivota vers les deux ennemis et regardant Kabuto demanda froidement.
- Quel est votre but ?
Souriant le ninja remonta ses lunettes et répondit d’un ton moqueur.
- Détruire Konoha évidemment et nous emparer du sharingan.
Le fusillant du regard elle répliqua.
- Vous ne détruirez pas le village et je ne vous laisserai jamais vous emparer de Sasuke ! C’est lâche de s’en prendre à lui seulement parce que vous êtes incapable de vaincre Itachi.
- Tu penses sérieusement qu’une Genin comme toi peut arrêter un Sannin comme maître Orochimaru ? Tu rêves Natsumi, rétorqua le médecin avec froideur.
Puis il disparut dans un nuage de fumée imité par son allié.
- Natsumi, essaie de rattraper ton frère et les autres, ordonna Kakashi en posant une main sur son épaule. Et ne t’inquiète pas pour Sasuke, ce n’est pas un Uchiha pour rien.
Acquiesçant la jeune fille disparut et partit à la poursuite de son équipe et des ninjas de Suna.

Pendant ce temps, sur les murailles du village deux silhouettes observaient le village en train de se faire détruire. La plus grande soupira et remarqua d’un air impassible.
- Je le savais, le serpent a encore frappé. C’est tout lui, détruire sans finesse, ajouta-t-il en ricanant.
- Ne le sous-estime pas Kisame, Orochimaru n’est pas n’importe qui.
Quelle tristesse, murmura l’autre personne en regardant le village avec nostalgie, ce village était au sommet de sa gloire avant qu’il n’arrive...
- Aurais-tu encore de la compassion et de l’amitié pour ton pays natal Itachi ?
- Non, bien sûr que non. Attendons que tout cela se calme avant de chercher Kyûbi.
Soudain la personne se figea et se tourna vers le chemin menant à la forêt en contrebas. Une silhouette l’empruntait en courant rapidement, le visage grave. Le ninja l’observa de loin attirant l’attention de son coéquipier qui remarqua à son tour la Genin.
- Qui est-ce ? Tu la connais ?
- Oui. Mais cela n’a aucune importance, allons nous en.
Ils disparurent sans laisser de trace. Et l’un d’eux ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour son ancienne élève.
Natsumi, j’espère que tu vas te tenir loin de tout ça, songea-t-il avec inquiétude.

Itachi, songea au même moment la jeune Uzumaki sans savoir que son ami était tout près d’elle. Je ne laisserai jamais le serpent s’en prendre à Sasuke, je te le promets. Tenez bon les amis, j’arrive !
Elle accéléra et disparut à travers les arbres.

Quand deux destinées se croisent sans s’entremêler, elles finissent par forcer le destin à les faire se rencontrer un jour ou l’autre...

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
La Kitchi Mania
Modératrice en chef
avatar

Messages : 358
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 27
Localisation : toujours aussi fan de son spiderman et j'ai peut-être la chance de le rencontrer ^^

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 17 Juin - 15:27

Bon bah en faite j'ai eu le temps de lire ton chapitre. Et je dois avouez que ton personnage Natsumi est vraiment très forte mais je pense qu'elle n'a pas encore tout montrée de son potentiel.
Je ne suis absolument pas deçu de ce chapitre et Itachi rentre vraiment enfin dans l'histoire =)
En tout cas, les caractères des personnages sont vraiment très bien retranscrits ( vraiment rien à redire sur ça)

Et bien bonne chance pour la suite la miss
Et je suis pressée de pouvoir la lire XD

_________________
Je suis fan de spiderman et je le resterai pour toujours il fait d'incroyable match
Hugo Lloris mon spiderman attitré XD


Dernière édition par X3KitchiX3 le Ven 17 Juin - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 17 Juin - 15:36

Merci^^.

Si tu trouves qu'Itachi entre vraiment dans l'histoire attends de lire le suivant xD.

Natsumi a encore du pain sur la planche, mais elle se débrouille déjà bien. Son vrai potentiel sera montré plus tard, assez tard en fait.

Merci et la suite est en cours d'écriture^^.


_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 1 Juil - 16:46

Plusieurs choses à expliquer pour ce chapitre, contrairement aux précédents^^.
Tout d’abord certains d’entre vous vont sûrement trouver que je vais trop vite dans l’histoire, mais c’est fait exprès et vous comprendrez plus tard pourquoi.

Deuxièmement j’ai fait quelques changements par rapport au manga, je vais en révéler deux dans ce chapitre : Sasori est humain dans cette fic et Konan et Pain se sont rencontrés à l’arrivée de cette dernière dans l’organisation.
Les paroles en italique sont de la télépathie.

Certains mots sont des mots japonais alors voilà ce que ça veut dire.
- Yoippari veut dire oiseau de nuit.
- Hakama : Pantalon japonais (explication simplifiée, allez voir sur Wikipédia si vous voulez plus d’infos)
- Zori : Sandales japonaises (comme celles présentes dans le manga)
- Taicho veut dire capitaine-
Yumi : Arc Japonais
- Wakizashi : Petit sabre de 30 à 60 centimètres ressemblant aux katana, mais en plus petits.
- Shisho veut dire maître
-----------------

Huitième chapitre : Rencontre inespérée ou comment une seule rencontre peut bouleverser plusieurs existences...


Deux choses s’étaient déroulées après que Natsumi soit sorti du village. Premièrement le troisième Hokage mourut, se sacrifiant pour empêcher Orochimaru d’utiliser ses techniques ninjas, ce dernier put cependant s’enfuir.
Puis Natsumi parvint à rattraper son frère, Sakura et son meilleur ami et laissa le jeune Uzumaki s’occuper de Gaara et de son démon. Elle ne fut pas surprise d’apprendre que le jeune homme était un jinchuriki, après tout elle avait senti qu’il possédait la même aura que son aîné.
La jeune fille s’occupa de soigner comme elle put Sasuke et Sakura car pour la première fois elle avait assez confiance en son frère pour lui laisser la responsabilité de les sauver. L’enterrement de Sandaime avait eu lieu la veille et la jeune Uzumaki avait beaucoup pleuré, l’Hokage avait toujours été très gentil avec elle et elle le respectait beaucoup.

Ce matin elle se trouvait dans sa chambre, se préparant à retrouver le jeune Uchiha et leur professeur au centre ville. Kakashi voulait leur parler, bien qu’il n’ait pas précisé pourquoi. Elle tourna la tête vers le lit vide de son frère, parti s’entraîner bien sûr, lui laissa un mot pour lui dire où elle était et sortit.
Quelques minutes plus tard, sur une route se trouvant près d’un lac, deux personnes marchaient d’un pas décontracté. L’une d’elle finit par demander d’une voix grave.
- Tu es sûr qu’on le trouvera là-bas ?
- Certain, je me suis renseigné, il est fan de ramen et va toujours manger dans ce restaurant.
- Je te fais confiance, tu as toujours su t’occuper de ce genre de choses. Hum ?
Les deux hommes s’arrêtèrent, une personne leur barrait la route, une adolescente qui fixait l’un d’eux avec un mélange de sentiments dont la peur, l’incompréhension, la colère ou encore l’espoir.
L’homme soupira et levant la tête contempla les yeux azur de la jeune fille.
- Tiens tiens. Tu la connais Itachi ? Vu comme elle te regarde, je parie que oui.
- Il s’agit de mon ancienne élève, mais cela n’a aucune importance.
- Ton ancienne élève ? Bizarre, je croyais que tu étais dans les forces spéciales à l’époque. Mais bon, je ferais mieux de me présenter.
Je suis Kisame Hoshigaki, enchanté gamine, dit-il en enlevant son chapeau de paille et en lui faisant un sourire carnassier.
Natsumi le regarda avec indifférence, puis fronça les sourcils.
- Vous êtes un criminel de classe S recherché pour avoir tué le Mizukage et pour avoir participé à un complot.
- Oh, une genin a entendu parler de moi ? Je suis flatté.
Elle lui jeta un regard noir, puis se tourna vers la deuxième silhouette.
- Et si tu arrêtais de te cacher, sensei.
- Tu n’as pas changée Natsumi. Toujours aussi doué pour le sarcasme.
L’homme enleva son chapeau et ouvrit le haut de sa cape révélant son visage. Deux yeux d’un noir d’encre, des cheveux mi-long attachés en queue-de-cheval de la même couleur, des cernes sous les yeux, un bandeau du village de Konoha rayé sur le front.
Natsumi planta ses yeux bleus dans ceux couleur d’encre de son ancien protecteur, puis en une seconde passa derrière le déserteur et tenta de lui donner un coup de poing. Itachi arrêta le geste avec facilité, bloquant le poing de la jeune fille avec sa paume, sourcils froncés il murmura.
- Je te croyais plus intelligente, Nat, tu devrais te douter que le taijutsu de ce niveau n’a aucun effet sur moi.
Comment ai-je pu croire que ça marcherait sur lui ? Enragea la jeune fille en sautant en arrière.
- Tu veux que je m’en occupe ? S’enquit le requin en posant sa lourde épée à terre.
- Non, je m’en charge, tu risques de nous faire repérer avec tes techniques, elles ne sont pas très discrètes... Et ce serait cruel de l’empêcher de m’affronter.
Le géant jeta un coup d’œil à son coéquipier ayant remarqué une pointe de nostalgie dans les paroles de ce dernier.
- Comme tu veux, soupira-t-il en reculant.
- Que faites-vous ici Itachi ? demanda soudain la jeune Uzumaki en les regardant. Tu es culotté de revenir après ce que tu as fait...
- Désolé, mais cela ne te regarde pas, murmura l’Uchiha en la regardant.
- Oh si, ça me regarde, surtout si vous êtes venus chercher Kyûbi !
Tressaillant les deux criminels la regardèrent avec étonnement.
- Comment es-tu au courant ? Murmura l’ancien ambu.
- J’ai mes sources, répliqua simplement la jeune fille en haussant les épaules.
Elle dégaina son katana sous le regard impassible de son ancien protecteur.
- Penses-tu vraiment pouvoir me battre Natsumi ? Tu oublies que c’est moi qui t’ai tout appris, tu n’as aucune chance de pouvoir réussir.
- C’est ce qu’on verra, rétorqua la kunoichi en se précipitant en avant.
Mais quelqu’un lui attrapa le bras, la bloquant dans son élan.
Un ninja venait de s’interposer entre la jeune fille et les deux déserteurs.
- Non Natsumi, tu n’es pas de taille contre deux ninjas de leur niveau.
- Lâchez-moi Sensei, rétorqua la jeune Uzumaki en lançant un regard frustré au Jonin.
Kakashi la lâcha et se tourna vers les deux hommes qui le regardaient.
- Kakashi Hatake... murmura Itachi en plissant les yeux.
- Le ninja copieur ? S’étonna le requin. En voilà un adversaire intéressant, jubila-t-il en attrapant la garde de son épée.
- Non Kisame. Tu n’as aucune chance de le vaincre. Je m’en charge.
L’ex ninja de Kiri lança un regard étonné à son coéquipier, puis esquissant un sourire carnassier recula alors que l’Uchiha s’avançait d’un pas.

Les deux possesseurs de sharingan se fixèrent, puis une volée de kunais fonça sur le ninja copieur qui esquiva sans mal.
- Attention, c’est un piège ! Cria Natsumi qui connaissait bien cette tactique.
Kakashi eut juste le temps d’effectuer une série de sceaux avant que des jets d’eau ne fonce sur lui, une barrière d’eau apparut pour le protéger.
Classique, songea Natsumi en regardant son ancien professeur, tu as toujours utilisé cette tactique en début de match...
- Je n’ai pas de temps à perdre, autant en finir vite, murmura le traître en fermant les yeux.
Natsumi et Kakashi tressaillirent alors que Kisame parut inquiet.
- Itachi, arrête, tu sais bien que c’est trop dangereux pour toi...
- Ne t’inquiète pas, je sais ce que je fais. Technique du kaléidoscope hypnotique, arcanes lunaires, dit-il en rouvrant les yeux.
Mais il désactiva aussitôt sa technique sous les yeux surpris des deux ninjas et de son camarade.
- Itachi, ça suffit, repliez-vous maintenant que vous vous êtes faits prendre, ne te fais pas de souci, tu reverras ton ancienne élève plus tôt que tu le penses. Maintenant allez-vous en.
- Entendu... Kisame on s’en va.
- Hein ?! Euh très bien, rectifia ce dernier en croisant le regard sombre de l’ancien membre des forces spéciales.
- Attendez ! Cria la jeune adolescente en faisant un pas en avant. Itachi, ne pars pas, je t’en prie, bredouilla-t-elle, je... j’ai besoin de toi et Sasuke aussi même s’il ne l’admettra jamais, s’il te plaît Tachi, bredouilla Natsumi les larmes aux yeux et terrifiée à l’idée de perdre à nouveau son protecteur.
- Natsumi, protesta son supérieur en la retenant de force, c’est un criminel, après ce qu’il a fait, il ne peut plus revenir. Excepté pour être jeté en prison ou même pire. Et tu ne plus pas avoir de sentiments pour un traître et un assassin qui plus est.
- Je reconnais bien là l’élite du village, murmura Itachi, réfléchissez à ceci Hatake. Qui sont les véritables criminels de ce monde ? Moi et les autres déserteurs ou ceux qui utilisent les autres pour leurs propres intérêts ?
- Que veux-tu dire ? demanda le fils de Croc-blanc en fronçant les sourcils.
- Rien de plus que ce je vous ai dit. Natsumi, je suis désolé, mais je ne peux pas revenir. Et ça m’étonnerait que Sasuke me pardonne un jour... Ne t’inquiète pas, on se reverra, murmura le déserteur en fixant sa protégée avec un regard brillant.
Lui et Kisame disparurent avant que le ninja copieur ne puisse les arrêter. Natsumi tomba à genoux et fixa le sol sans bouger.

La porte s’ouvrit à la volée et les jonin présents levèrent la tête, Kakashi se planta devant ses élèves qui semblaient agités.
- Que s’est-il passé ?! Cria le blond en attrapant la veste de son mentor avant de le lâcher et de se précipiter vers le seul lit de la pièce où sa sœur se trouvait.
Recroquevillée en boule, ses yeux fixant le mur sans vraiment le voir, la jeune fille semblait très loin d’eux...
Sasuke s’approcha plus lentement et regarda sa meilleure amie avant de se tourner vers les ninjas d’élite.
- Dites-nous ce qui s’est passé, on a le droit de savoir.
Gai jeta un coup d’œil vers son ami qui semblait avoir pris trente ans en une journée, puis soupirant murmura.
- Il est revenu.
Le jeune Genin tressaillit et ferma les yeux. Ses poings étaient serrés et sa mâchoire crispée, il prit une profonde inspiration et interrogea son mentor d’une voix curieusement faible.
- Elle... elle le sait ?
Kakashi leva la tête et regardant son élève acquiesça d’un air morose. Le jeune Uchiha poussa un juron et frappa le mur de toutes ses forces sous le regard stupéfait de Naruto et ceux compatissants des Jonin, sauf celui de Kakashi qui était inquiet.
- Bon sang, ragea le prodige, j’aurais dû... c’est moi qui aurais dû le rencontrer, pas elle. Sois maudit Itachi !
Naruto, complètement perdu, demanda à son camarade.
- Euh, que se passe-t-il ? Qui est cet Itachi ? Tu le connais ?
Sasuke hésita quelques secondes, observa son amie, puis pivotant vers le garçon raconta.
- Oui, je le connais. Itachi Uchiha est mon frère aîné... Il y a quelques années, il s’est chargé de l’entraînement de Natsu pendant une année, mais une nuit...
Le visage du noiraud s’assombrit, il détestait se souvenir de cette période, mais il pensait que son ami avait le droit de savoir alors il reprit.
- Une nuit, il a perdu la tête et a massacré tout mon clan, excepté moi. Natsumi se trouvait avec moi et depuis ce jour je rêve de me venger, de venger les Uchiha qui ont été lâchement éliminés, mais ta sœur a encore des sentiments pour lui et ça... je ne le supporte pas.
- Tu es jaloux ?
Sasuke sursauta et protesta alors que ses joues se coloraient légèrement de rouge.
- Bien sûr que non, qu’est-ce que tu racontes Naruto ?! Pourquoi serais-je jaloux de mon frère ?
Souriant le jeune jinchuriki haussa les épaules.
- J’en sais rien, à moins que tu sois amou...
Il partit en courant dans le couloir en riant avant de recevoir un vase sur la tête qui tomba indemne sur le tapis. L’apollon leva les yeux au ciel et ignorant les regards amusés des shinobis alla s’asseoir sur le lit de la déprimée.
- Natsumi, je... je suis désolé. J’aurais dû être là et le combattre à ta place...
- Et à quoi cela aurait servi que tu te battes contre lui ? Tu crois que je me serais sentie mieux en vous regardant vous entretuer ? Ne dis pas ça Sasuke... Tu comptes autant que lui à mes yeux, peut-être plus.
Etonné, il cligna des yeux et embrassa la tête de sa coéquipière. Puis il quitta la pièce. Les Jonin partirent à leur tour, après s’être assuré que la jeune fille pouvait rester seule.
Sasuke ne voulait pas rester, car il sentait qu’il avait besoin de faire le point et d’être seul... Natsumi, elle, au contraire, avait besoin de compagnie...

Au même moment, au sommet de la plus haute tour du village caché de la Pluie, un homme se tenait assis face au vide ignorant les gouttes d’eau qui lui tombaient dessus par dizaines. De ses yeux violets, il observait les rues quasiment désertes en contrebas, cet inconnu avait des cheveux roux coiffés en pics, des piercings et était vêtu d’une cape noire avec des nuages rouges, d’un pantalon sombre et de sandales de ninjas blanches et mauves. Soudain il ferma les yeux et s’enquit d’une voix froide.
- Qu’il y a-t-il Konan ? Je croyais avoir précisé que je ne voulais pas être dérangé.
- Excuse-moi Pain, mais il est arrivé et veut te parler.
Le dénommé Pain soupira, se leva, fit volte-face et marchant d’un pas rapide, mais noble se dirigea vers l’entrée d’un couloir sombre. Après environ deux minutes de marche, il arriva devant une porte et entra sans frapper.
Dos à l’entrée, l’individu qui parlait avec Kabuto quelques jours plus tôt regardait un tableau représentant les neuf démons, deux d’entre eux étaient entourés d’encre noire.
Le renégat tourna la tête et s’assit sur le bord d’une table. La pièce était en effet meublée d’une table en acajou, d’un secrétaire en bois de chêne soigneusement fermé, d’une bibliothèque, d’une chaise, d’un voltaire et d’un tapis rouge étendu par terre.
- Konan m’a dit que vous aviez capturé un deuxième jinchuriki depuis ma dernière visite, remarqua le leader d’un ton satisfait.
- Oui. C’est Kakuzu qui l’a attrapé, mais pendant la capture, Filius a eu la mauvaise idée d’intervenir alors il s’est fait tué.
L’homme soupira et d’un ton agacé, mais en même temps amusé déclara.
- Si ça continue, Kakuzu va finir par rester seul. Cela devient de plus en plus dur de recruter des membres. Au fait Madara, que veux-tu ? Cela fait depuis l’arrivée de Konan, cinq ans auparavant, que je ne t’ai pas eu directement en face de moi.
- J’ai pensé que t’envoyer toujours Zetsu pour donner mes instructions ou obtenir tes rapports était une mauvaise idée. Alors je suis venu te voir personnellement… Je suis allé à Konoha.
- Ah ? Et pourquoi ça ? demanda son acolyte, intrigué.
- Pour observer l’examen Chunin et aussi pour obtenir le rapport de Kabuto.
- L’examen Chunin… les candidats t’intéressent ?
- Oui. Trois d’entre eux en fait, Kyûbi, sa sœur et le frère d’Itachi.
Le rouquin hocha la tête et dit calmement.
- Itachi et Kisame y sont en ce moment-même, j’ai ordonné à ton protégé de se concentrer sur Kyûbi.
- Se concentrer ? Il s’apprêtait à faire quelque chose d’autre ?
- Oui, à affronter Hatake Kakashi.
- Ah ? Intéressant, j’aurais bien aimé savoir lequel aurait gagné... Mais tu as eu raison, on ne peut pas se permettre de prendre du retard.
- Pourquoi t’intéresse-tu à la sœur du démon renard ? Pour le frère d’Itachi, je veux bien, c’est un Uchiha après tout, mais cette gamine... Elle n’a rien de spécial.
- Détrompe toi, Pain. Nous aurions torts de sous-estimer cette fille, elle a hérité du dôjustu de sa mère, c’est la fille du Yondaime, elle a été entraînée par Itachi et puis elle pourrait nous servir d’appât ou de moyen de pression. Et pas seulement pour Kyûbi.
- Je te reconnais bien là, Madara. Toujours aussi manipulateur.
- En effet, mais parlons d’autre chose. J’ai une idée pour le nouveau coéquipier de Kakuzu, regarde.
Il sortit une feuille roulée de sa cape et la tendit à son subordonné qui l’ouvrit et la regarda.
- Tu es sûr ?
- Certain. Il est immortel et il pourra avoir tout le sang qu’il veut en nous rejoignant. Envoie Kakuzu et Sasori le trouver, d’après mes sources il est au pays du feu. D’ailleurs ça me fait penser qu’on doit également trouver un coéquipier à Sasori... Je m’en chargerai plus tard.
- Plus tard ?
- Oui, je dois m’occuper de quelque chose. Occupez-vous des autres démons, à bientôt.
- Au revoir.
L’homme au masque disparut et Dieu passa une main dans ses cheveux.
- Toujours aussi autoritaire...

Quelques jours plus tard, à Konoha.
- Oui oui j’arrive, une minute.
La jeune fille se dirigea vers sa porte d’entrée car on venait de toquer. Elle ouvrit et sourit à son meilleur ami, elle s’écarta pour le laisser entrer et referma la porte.
- Bonsoir, merci d’être venu, dit-elle avec un sourire timide car c’était la première fois qu’ils se voyaient depuis sa « crise ». Depuis elle s’était reprise, elle avait parlé avec son frère et ce dernier l’avait bien aidé. Mais elle avait besoin de voir son ami d’enfance avant de faire ce qu’elle avait prévu d’exécuter...
Il la regarda de ses yeux de charbon et sans prévenir l’attira contre lui et la serra fort. Surprise, elle cligna des yeux et s’écarta, regardant le jeune homme avec
étonnement.
- Qu’est-ce tu as ?
- Il t’a fait du mal et par ma faute, marmonna le jeune homme en détournant la tête.
La kunoichi tressaillit et protesta avec ferveur.
- Sasuke, ce n’est pas ta faute si Itachi est revenu ! De toute façon, tu n’aurais rien pu faire et je ne veux pas que mes deux meilleurs amis se battent... Vous êtes frères, ce ne serait pas bien.
- Après ce qu’il a fait, il ne mérite plus d’être un Uchiha, rétorqua le jeune homme en la regardant. Mais ce n’est pas sa seule faute, on lui faisait confiance, aussi bien toi, que moi ou le reste de mon clan et il nous a trahis... Il nous a abandonné !
- Je suis sûre qu’il avait une bonne raison de le faire, j’en suis même persuadée.
Et s’il le faut, je le prouverai, songea-t-elle avec tristesse.
Soudain le jeune homme l’attira contre lui et la serra fort.
Sasuke sentait que quelque chose n’allait pas, mais il n’avait aucune certitude, seul son instinct lui disait qu’il risquait de ne plus voir son amie avant longtemps...
Natsumi, elle, savait qu’elle ne resterait pas éternellement au village... Et que son ami ne serait pas le seul à en souffrir.
Le visage de son frère apparut dans l’esprit de la jeune fille, mais l’Uchiha interrompit ses pensées.
- Nat, je...
- Je sais, dit-elle en souriant. Sasuke, ne crois pas qu’Itachi est plus important que toi à mes yeux, c’est juste que...
- Chut, murmura-t-il doucement, je n’en ai jamais douté.
Ils restèrent collés l’un à l’autre quelques minutes, comprenant enfin qu’ils ne pourraient pas vivre l’un sans l’autre, du moins l’un d’eux le comprit.

Sur une colline, un homme faisait face à deux individus louches. L’un d’eux avait les cheveux roux, les yeux noisette, portait une cape noire avec des nuages rouges, de taille moyenne il était très beau. Le deuxième avait des yeux verts et portait la même tenue que le rouquin excepté un masque qui lui cachait le bas du visage. Leur opposant avait les cheveux gris, les yeux mauves et portait des habits assez classiques, mais poussiéreux. Il tenait sa faux dans sa main droite et semblait mécontent.
- Et pourquoi devrais-je rejoindre l’Akatsuki ?! Je n’ai aucun intérêt à le faire, alors lâchez-moi !
Il se retourna et commença à partir, mais soudain il leva sa faux bloquant un poing.
Bon sang, c’est quoi cette force ? Se demanda-t-il en serrant les dents.
Il recula de plusieurs mètres et contempla son adversaire avec méfiance.
- Tu as encore beaucoup de choses à apprendre, une des premières règles d’un combattant digne de ce nom est de ne jamais tourner le dos à son adversaire.
Ne l’oublie pas.
- Tais-toi ! Je n’ai pas de leçons à recevoir de vous !
Soupirant le rouquin qui se tenait à l’écart passa une main dans ses cheveux et murmura.
- Bonne chance Kakuzu, j’ai rarement vu une personne aussi butée...
- Ne t’en mêle pas Sasori, c’est à moi de régler ça.
- Je n’avais pas l’intention d’intervenir, rassure-toi.
Le combat reprit aussitôt, Hidan n’ayant pas la patience d’attendre, il fit tournoyer son arme, puis frappa le torse du déserteur qui ne broncha pas.
Il attrapa le manche et tira d’un coup sec entraînant le jeune homme avec, il lui donna ensuite un puissant uppercut et le bombarda de coups de pieds.

Dix minutes plus tard, le croyant se tenait à quatre pattes essayant de reprendre son souffle. Egratigné de partout, il avait mal au ventre, aux côtes et à la tête.
Il releva la tête et fixa son adversaire avec haine, ce dernier se contenta de poser sur lui un regard impassible et de demander froidement.
- Alors ?
Hésitant un moment, le déserteur se releva et marmonna sachant bien qu’il n’avait pas trop le choix.
- C’est bon, j’accepte.
Satisfait son nouveau coéquipier acquiesça et rejoignit le rouquin. Ils échangèrent quelques mots, puis le marionnettiste se mordit le doigt et procéda à une invocation. Une marionnette en forme d’oiseau assez grande apparut, le déserteur s’accrocha à des sortes de sangles et fit s’envoler l’oiseau l’entraînant avec lui. Hidan observa la scène d’un air médusé.
- Sasori vient de Suna, c’est un ninja marionnettiste. Sa chouette articulée est l’un de ses chefs-d’œuvre, elle s’appelle Yoippari.
- Euh d’accord. Mais toi, tu t’appelles comment ?
- Kakuzu. Viens, on s’en va.
Pas très bavard, songea le nouveau membre en soupirant avant de rejoindre son aîné.

La nuit même, vers deux heures, la jeune Uzumaki se trouvait dans sa chambre couchée sur son lit.
Elle réfléchissait à la manière de procéder, car oui, Natsumi avait décidé de déserter. Elle savait que c’était la seule solution pour retrouver Itachi et avoir des explications sur ses actes, elle se doutait aussi qu’en restant à Konoha elle ne pourrait pas progresser comme elle le voulait. Cela lui coutait de devoir abandonner le village, son frère, son meilleur ami et tous les autres habitants à commencer par son sensei, sa coéquipière et son deuxième meilleur ami. Mais plus elle retarderait ce moment, plus elle aurait du mal à partir. Se redressant elle fronça les sourcils, ce serait dur mais elle partirait ce soir... Il ne lui restait à peine quelques heures avant le lever du soleil, se levant elle se dirigea vers son armoire, l’ouvrit en silence afin de ne pas réveiller son frère, attrapa un sac à dos, le posa sur son lit et le remplit de quelques habits, d’une trousse de premiers soins, d’une couverture, de vivres et de quelques autres choses dont la photo de l’équipe numéro sept. Satisfaite, elle ferma le sac, attrapa une feuille de papier et une plume, puis écrivit une courte lettre qu’elle posa soigneusement sur son bureau. Regardant son frère en retenant en vain ses larmes, elle songea.
Excuse moi frérot, mais je n’ai pas d’autre choix... Je dois le retrouver. Prends soin de toi...
Elle sortit de l’appartement et ferma la porte sans faire de bruit.

Quelques minutes plus tard, elle endormit les gardes grâce à un somnifère répandu dans les airs, elle l’avait piqué à l’hôpital. En effet cela faisait quelques jours qu’elle préparait son départ, mais elle avait le courage de le faire que cette nuit.
Soudain elle tressaillit en entendant une voix familière retentir dans son dos.
- Je peux savoir où tu vas ?
Natsumi se retourna lentement et aperçut la personne qu’elle souhaitait le moins rencontrer ce soir quelques mètres derrière elle. Sasuke se tenait appuyé contre un poteau, bras croisés et les sourcils froncés. Il portait un pantalon noir, un T-Shirt bleu et une mèche de ses cheveux lui couvrait un œil.
- Ce n’est pas une coïncidence, devina la jeune fille.
- Non, effectivement. Tu crois que je n’ai pas remarqué ton comportement étrange ? Tu n’as jamais été aussi nerveuse, aussi empressée. Je savais que tu allais partir, je t’ai vu voler ce somnifère, préparer des vivres non périssables. Natsumi, où comptes-tu aller ? Tu sais pourtant ce que tu risques et...
- Je sais très bien ce qui va se passer si je déserte, le coupa son amie, je vais être traitée comme déserteur et pourchassée. Mais ça m’est égal, je suis déterminée et je ne laisserai personne me retenir, Sasuke.
- Tu vas le rejoindre, pas vrai ?
Baissant la tête, elle murmura.
- Oui, du moins je vais essayer... Je ne peux plus vivre sans lui.
- Tu l’aimes ?
Tressaillant elle redressa la tête et fixa son ami avec stupeur. Sasuke Uchiha, celui qu’on surnommait le glaçon ou Ice-man avait les joues rouges et les mâchoires serrées.
- Non, ne me dis pas que tu es jaloux... Tu crois vraiment que je suis amoureuse d’Itachi ? Ton frère est juste mon meilleur ami et un frère de cœur. Comme toi.
- Vraiment ?
- Vraiment. Mais ce n’est pas pour ça que je vais rester, désolé. Et si tu veux me retenir, il faudra te battre.
Soupirant le jeune homme se pencha sur sa gauche et attrapa un objet que la jeune Uzumaki n’avait pas remarqué juste là étant caché par l’obscurité.
- Premièrement, je ne pourrai pas t’arrêter, je te connais. Ensuite, il est hors de question que tu partes seule, alors je viens avec toi.
Poussant un cri de joie mêlé de stupeur, elle se jeta sur lui et il dut la bâillonner afin d’éviter de réveiller tout le village. Puis il mit son sac sur son épaule et entraîna son amie dehors, ils sortirent sans mal et se dirigèrent vers les collines.

Non loin de là, sur les murailles, une silhouette les contemplait tristement. Cheveux gris au vent, le professeur regardait partir ses élèves, espérant qu’ils s’en sortiraient sans mal.
En bas, des cris se firent entendre, indiquant que les gardes endormis avaient été trouvés et qu’on avait aperçu les fugitifs. La silhouette soupira, passa une main dans ses cheveux et sauta au milieu de la cour devant les ninjas. Ces derniers sursautèrent, puis se rassérènent en voyant le célèbre ninja, mais déjantèrent rapidement quand celui-ci leur demanda de laisser partir les deux Genin et qu’une fois qu’ils eurent refusés les combattit. Mais quelqu’un d’autre observait les deux adolescents quitter le village, caché dans un arbre, une silhouette qui esquissa un sourire et disparut aussitôt.

Trois ans plus tard, loin du pays du Feu, un jeune garçon contemplait son village de ses yeux couleur émeraude.
Après avoir réalisé qu’il s’était trompé toute sa vie, il avait décidé de changer... Pour lui, pour sa sœur et son frère, pour son village et pour...
Un visage souriant apparut dans son esprit, tout ça c’était grâce à lui, Naruto Uzumaki. Il lui avait ouvert les yeux, lui avait permis de voir ses erreurs et de les corriger. C’était décidé, Gaara avait bien l’intention de changer et de montrer qu’il n’était pas qu’un simple jinchuriki. Mais bel et bien un ninja de Suna.
D’ailleurs le village commençait à lui faire confiance ou du moins à ne plus le considérer comme un monstre puisqu’il avait été nommé Kazekage quelques mois auparavant.
- Gaara ?
Il tourna la tête et aperçut son aînée qui le regardait avec un sourire.
- Oui ?
- On va partir bientôt, dans quelques minutes.
- Entendu.
Le cadet s’écarta de la rambarde et passant devant sa sœur murmura.
- Je prouverai que j’ai changé, alors ne pleure pas Temari.
Essuyant ses yeux, la kunoichi sourit et posa une main sur l’épaule de son petit frère. Elle savait que Suna avait une dette envers Konoha et envers Naruto Uzumaki, à eux de leur rendre la pareille...

- Comment ça aucune trace ?! Ils n’ont pas pu se volatiliser quand même !
- Naruto, calme toi et laisse les parler, rétorqua une voix sèche et féminine.
Le jeune homme grogna et alla se rasseoir l’air contrarié. Depuis la désertion de sa sœur, le blond avait bien changé, il était devenu plus colérique, plus sombre, mais aussi plus réfléchi. Il se faisait un sang d’encre pour sa cadette, mais aussi pour son crétin d’ex coéquipier. Il jeta un coup d’œil à la nouvelle Hokage, cela faisait un an qu’elle avait été nommée au poste, deux semaines après la désertion exactement après qu’elle soit rentrée au village. Tsunade avait le visage fermé, elle n’avait jamais rencontré les deux adolescents, mais en avaient entendu parler après son retour. Sasuke Uchiha, un des fils du célèbre Fugaku Uchiha dirigeant de l’ancienne police militaire, et Natsumi Uzumaki la fille de...
Un visage jeune et souriant apparut dans l’esprit de la femme.
Non, la fille de Minato ne pouvait pas avoir désertée, c’était impossible, il fallait les retrouver et vite. Regardant l’équipe des forces spéciales chargée de l’enquête elle les encouragea à parler d’un mouvement de tête.
- Nous sommes allés dans les pays du feu, du vent et du son, avons fouillé tous les villages et les villages cachés, en vain maître. Aucune trace des fugitifs.
- Ils s’appellent Natsumi et Sasuke, grogna le jinchuriki.
- Pardon ?
- Leurs noms sont Natsumi Uzumaki et Sasuke Uchiha ! Et pas les fugitifs ! Cria le blond en se levant et en faisant jaillir son chakra sombre.
- Naruto ! Cria Tsunade en se levant d’un bond, calme-toi immédiatement et sors de ce bureau.
Elle reçut pour seule réponse un regard noir et un claquement de porte. Soupirant, elle posa quelques questions à ses subordonnés, puis les congédia leur ordonnant de se reposer quelques jours avant de reprendre les recherches.
- Ce gamin va finir par me tuer, marmonna-t-elle en ouvrant brusquement un tiroir et en sortant une bouteille.
- Tu ne devrais pas boire, ce n’est pas bon pour la peau, railla une voix familière.
- Tu as vu ?
- Oui, murmura l’ermite en soupirant. Rarement vu Naruto aussi énervé... La petite lui manque vraiment, mais ce n’est sûrement pas tout.
Qu’est-ce qui t’a pris de mettre Kakashi en prison ?!
Soupirant d’un air las, la dirigeante murmura.
- J’avais la moitié du conseil sur le dos et je te rappelle qu’il les a quand même laissé partir en plus de s’être attaqué à ses congénères.
- Tu aurais au moins pu lui laisser le temps de s’expliquer, rétorqua le sannin.
Son amie ne répondit pas, car elle savait qu’il avait raison.
Kakashi Hatake se trouvait enfermé dans la section « criminels de Rang A et S » de la prison de Konoha, l’endroit le plus sécurisé, le plus sombre, le plus dangereux du pays du feu... Dedans était emprisonné les plus grands criminels, les traîtres ou encore les personnes représentant un danger pour le village et le pays.
Le Jonin ne méritait pas d’y séjourner, lui qui avait loyalement servi son village, son pays et ses Hokage.
- Heureusement que Minato n’est plus là pour voir son élève traité de la sorte, murmura le vieil homme en soupirant. Pareil pour Obito, Rin et Sakumo.
- Jiraya ! Protesta son amie en tapant du poing sur la table. Tu crois que je l’ai fait de bonté de cœur ?! Je n’avais pas le choix à la fin ! Maintenant va-t’en, j’ai du travail.
- Entendu, mais laisse-moi te poser une question. Où est-passé la princesse Tsunade, celle qui avait confiance dans son village et ses habitants ? Où es passé la fière sannin prête à se battre pour ses opinions et ses idéaux ?
L’ancienne Tsunade n’aurait jamais été le robot du conseil !
Sur ces derniers mots, l’ermite des crapauds partit sans se retourner. Restée seule, la princesse des limaces se sentit soudain vieille et inutile, fronçant les sourcils elle but une gorgée de saké et se promit de réfléchir aux paroles de son ami.

- Rattrapez la !
Esquivant plusieurs passants voulant l’attraper avec agilité, la jeune fille finit par stopper net. Un géant lui barrait la route bras étendus, il portait des habits luxueux, une épée a la ceinture et paraissait sûr de lui, baissant les yeux sur ses pieds l’adolescente les remonta petit à petit observant son adversaire.
Un géant prétentieux, riche mais sans cervelle, jugea la jeune fille avec amusement. Voyons voir s’il est rapide.
Elle reprit sa course et esquiva sans mal la tentative pour l’attraper, puis passant derrière lui elle dégaina son katana et posa la lame sur la gorge du colosse qui se figea.
- Que les choses soient bien claires, murmura l’adolescente aux yeux azurs, ce n’est pas parce que je suis une fille que je ne sais pas me défendre et que vous pouvez faire ce que vous voulez de moi. Etre votre objet ? Très peu pour moi, vous êtes laids, méprisables, prétentieux, avares, j’en passe et...
- Natsumi, cela suffit. On s’en va, rétorqua une voix ferme dans son dos, on en a fini.
- Oh mon chou, tu étais là ? demanda la jeune fille en souriant et en tournant la tête pour regarder un adolescent qui soupira d’un air irrité. La brute voulut asséner un coup de poing à sa proie profitant de son inattention, mais avant d’avoir pu l’atteindre il se figea un filet de sang coulant de sa gorge.
- Tu la touches et tu perds ta tête, au sens propre, prévint une voix glaciale à en faire s’évanouir un sannin.
Le bourgeois déglutit et leva les yeux afin d’apercevoir le jeune homme qui le menaçait. Regard ténébreux, chevelure de jais, traits fins, un corps mince, mais musclé, l’inconnu portait un kimono blanc, un hakama beige et des zori.
- Sasu, je m’amusais bien, se plaignit la blonde en soupirant. Vous n’étiez pas obligés d’intervenir...
- Nous ne sommes pas là pour nous amuser, rétorqua son ami en fronçant les sourcils, nous sommes venus pour récolter des informations et maintenant que c’est fait nous devons partir avant de nous faire repérer par les forces spéciales.
- Ouais, ouais je sais. Bon allons-y.
Les trois inconnus se rapprochèrent des uns des autres et disparurent en même temps.
- Taicho, vous allez bien ?!
Le géant se releva et fixa l’horizon, puis il interdit à ses subordonnés de chercher les fugitifs et repartit à la recherche de nouvelles proies.

Un peu plus loin, dans une forêt, nos trois fugitifs sautaient de branches en branches assez rapidement. La fille était la plus petite et la plus jeune, menue, elle avait des cheveux couleur or attachés en queue-de-cheval et portait un short blanc, un pull rose et des zori en cuir, son katana se trouvait suspendu à son épaule et ses yeux bleus brillaient d’espoir. Le premier garçon était le plus grand des trois et le plus âgé, il avait des cheveux mauves courts sauf deux mèches qui retombaient de chaque côté des yeux vers l’extérieur. Ces derniers, couleur de la glace, reflétaient son sérieux.
Enfin, il portait un pantalon bleu marine, mais son torse et ses pieds étaient nus.
Contrairement à ses coéquipiers, il ne portait pas de katana, mais deux wakizashi à sa ceinture et un Yumi sur le dos. Soudain il s’arrêta imité par les deux autres.
- Que se passe-t-il? Pourquoi tu t’arrêtes Mura ?
- On est arrivé.
- Hein ? Mais il n’y a rien ici... Attention !
Les trois ninjas esquivèrent les shurikens qui fonçaient sur eux et dégainèrent leurs armes. Sasuke activa le sharingan et Natsumi le kaiscope s’attirant un regard admiratif de leur ami qui se plaça derrière eux arc tendu.
- Ils sont trois, murmura la jeune Uzumaki après s’être concentrés un moment. Des ninjas de Konoha à mon avis.
Son camarade acquiesça et encochant une flèche tira dans la direction que lui avait indiqué la jeune fille. On entendit un cri de douleur et une chute.
Deux ninjas apparurent, d’après leur uniforme ils s’agissaient de membres des forces spéciales du village caché de la feuille. L’un d’eux prit la parole d’une voix autoritaire.
- Sasuke Uchiha, Natsumi Uzumaki du village de Konoha et Murasaki Aoki du village de Kiri, vous êtes en état d’arrestation, veuillez nous suivre.
- Vous croyez franchement qu’on a déserté et fais tous ces efforts pour nous rendre maintenant ? demanda l’Uchiha en esquissant un sourire ironique.
Les deux ninjas se tendirent.
- Très bien, dit sèchement l’autre. Dans ce cas, on va devoir employer la force.
Il claqua des doigts et des ombres jaillirent des alentours tout autour d’eux.
- Génial, murmura Murasaki en soupirant. Il ne manquait plus que ça. Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne pourrais jamais vaincre une trentaine de ninjas d’élite...
Echangeant un regard ses deux coéquipiers rengainèrent leurs armes et reculèrent. Ils savaient que malgré leur niveau, ils n’avaient pas la moindre chance face à trente membres des forces spéciales.
- Rendez-vous !
Serrant les dents, les trois adolescents essayaient de trouver une solution quand...
- Répulsion céleste.
Les ninjas qui les encerclaient furent repoussés avec une violence inouïe et invisible. Sasuke poussa son amie d’enfance derrière lui et se tendit imité par les deux autres, une aura extrêmement puissante venait de se faire sentir.

Un homme apparut de derrière un arbre.
Il devait être là depuis un moment déjà, songea l’Uchiha. Mais je ne l’ai même pas senti jusqu’à présent et...
Il jeta un coup d’œil vers Natsumi qui semblait tout aussi surprise que lui.
Elle non plus, mais qui est cet inconnu ? Se demanda-t-il.
- Eh toi, comment oses-tu ?!
Un shinobi se releva et fonça sur l’inconnu qui posa sur lui deux yeux mauves remplis de froideur et d’une promesse de mort. Levant le bras, il murmura quelque chose, attira à lui le condamné et le transperça d’une lance noire jaillie de sa manche. L’homme, atteint au cœur, s’effondra. Natsumi détourna le regard, tremblant légèrement, puis elle s’élança ignorant le cri de ses amis et se planta devant l’inconnu. Ce dernier baissa la tête et rencontra les yeux bleus étincelants de fureur de la jeune fille.
- Vous n’étiez pas obligés de les tuer ! On ne vous a jamais appris la valeur d’une vie humaine ?!
- Ils voulaient pourtant vous ramener de force au village des feuilles, alors pourquoi voudrais-tu qu’ils vivent ? Parle, cela m’intéresse.
- C’est vrai, ils étaient là pour se battre et nous faire du tort, mais cela n’empêchait pas qu’ils étaient humains comme nous et que les vies humaines sont fragiles et précieuses, murmura la jeune fille avec ferveur. Je ne souhaite à personne de mourir, même à mes ennemis.
- Ton raisonnement est étrange et saugrenu, mais cela n’empêche pas que tu as du cran, gamine.
- Qui êtes-vous ? Interrogea Sasuke en s’avançant imité par leur compagnon.
L’inconnu tourna la tête et fixa le frère cadet d’Itachi pendant un moment avant d’esquisser un sourire.
- Vous n’êtes pas capables de le deviner par vous-même ?
Pour la première fois, les trois amis observèrent vraiment leur adversaire et tressaillirent. Il portait une cape noire ornementée de nuages rouges, avait des cheveux roux hérissés, des yeux mauves et un tas de piercings.
- L’Akatsuki, murmura Natsumi en reculant d’un pas.
- Je vous l’avais bien dit, je savais que leur repaire n’était pas loin, jubila le jeune Aoki.
- Ce n’est pas encore gagné, rétorqua l’adolescente. Comment saviez-vous que nous étions là ? demanda-t-elle ensuite au criminel, suspicieuse.
- Disons que le meneur de l’organisation vous surveille depuis votre désertion et même depuis avant. Un de nos espions vous a vus entrer dans cette zone et nous a avertis. Vous avez encore des progrès à faire en discrétion.
Serrant les dents devant le ton supérieur de leur aîné, Natsumi lui lança un regard noir s’apprêtant à répliquer, mais une main ferme se posa sur son épaule. Tournant la tête elle croisa le regard de son meilleur ami qui secoua la tête avant de prendre la parole.
- Votre meneur nous surveille ? Et pourquoi ça ?
- Il vous l’expliquera lui-même. Il nous attend à la base. Vous vouliez nous voir n’est-ce pas ? C’est l’occasion.
- Et si c’est un piège ? Rétorqua l’aîné du groupe en passant une main dans ses cheveux violets. On n’est pas si naïfs. Sasuke ? Qu’est-ce que tu décides ?
- On y va. De toute façon, il a raison, nous sommes venus pour ça. Et puis s’il avait voulu nous piéger ou nous combattre il l’aurait fait depuis longtemps.
- Je suis d’accord, murmura Natsumi, on n’a pas fait tout ce chemin pour abandonner maintenant. Mais Mura, t’es pas obligé de nous suivre, tu n’es pas dans la même situation que nous...
- Tu plaisantes j’espère, Nat. Je m’amuse trop avec vous pour vous abandonner, fit le garçon en faisant un clin d’œil à la jeune fille. Et puis même si on n’est pas dans la même situation, je suis aussi un déserteur alors je préfère vous suivre que de retourner dans mon village ou d’être à nouveau seul.
La jeune fille sourit tandis que Sasuke paraissait satisfait. Il dépassa la benjamine du trio et fixant leur opposant déclara fermement.
- Nous vous suivons.
- Bien. On en a pour cinq minutes de marche rapide environ.
Les ninjas disparurent en un éclair.

Marchant dans les rues de Konoha, tête baissée, mains dans les poches, un jeune homme semblait anéanti. Chevelure blonde assez longue, yeux bleu azur autrefois pétillants, mais aujourd’hui vides, il portait un T-shirt noir et un pantalon blanc. Soudain il tourna la tête car on venait de l’interpeller.
Il tourna la tête et aperçut une personne qu’il n’avait pas envie de voir en ce moment. Il détourna le regard et continua sa marche en accélérant, mais il fut bientôt rattrapé et la personne posa une main assurée sur sa tête.
- Attends Naruto, je dois te parler.
- Je n’ai rien à vous dire Jiraya-sama, rétorqua le blond en se dégageant brusquement. Surtout si c’est pour aborder le sujet de ma sœur et Sasuke...
- Ne t’inquiète pas, on les retrouvera.
- Je n’en suis pas si sûr, ils ont choisi de leur propre initiative de partir et on les cherche depuis trois ans sans succès...
- Naruto, aie confiance dans le village et ses habitants, on les retrouvera, crois-moi. Tes amis t’aideront également.
Baissant la tête le jinchuriki se mit à réfléchir à toute vitesse. Trois ans plus tôt, dès le lendemain de la désertion, il avait été mis au courant et avait cru que sa vie se brisait. Sa sœur, celle qu’il aimait par dessus-tout, était partie ?! Emmenant celui, il l’avait enfin admis, qu’il considérait comme son meilleur ami malgré leur rivalité...
Naruto avait changé petit à petit depuis ce matin, il était devenu plus mûr, plus déterminé, mais également plus sombre et malheureux. Il s’était écarté de ses amis qui avaient finis par quasiment tous lui tourner le dos.
Relevant la tête, il dit fermement.
- Vous avez raison Shisho, ce sont mes amis. C’est pour ça que je vais les sauver et demander à ceux qui sont restés de m’aider.
Tu serais fier de lui Minato, songea Jiraya en regardant le ciel. Natsumi où es-tu donc ?

- Nous y sommes.
Levant la tête les trois adolescents aperçurent une paroi rocheuse tout à fait normale. Mais Pain, il leur avait donné son nom un peu plus tôt, posa bientôt sa main sur la pierre et une ouverture apparut alors.
- Une barrière, devina Sasuke en plissant les yeux.
- Exact. Suivez-moi.
Ils s’enfoncèrent dans les ténèbres...

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 11:30

J'espère pouvoir bientôt connaitre la suite. Very Happy

Manoncamille a écrit:
Merci^^.

Mais pourrais-tu me dire plus précisément ce que tu as aimée, ce que tu as moins aimée, ce que tu penses de l'histoire etc. ?

D'accord, alors pour éviter le flood ici. Je mets tout ça là. Very Happy

D'abord je voudrais éviter de perturber ton histoire car elle est bien comme elle est et que je voudrais connaitre la suite. J'ai peur que quoi que je dise tu risque de faire autrement de ce qu'aurais pus faire si j'avais dis si ou ça.
Mais puisque c'est toi qui nous le demande alors j'y vais.

J'ai aimée que Sasuke reste dans l'histoire contrairement à l'original.
J'adore qu'Itachi donne l'impression qu'il y a un espoir de pouvoir revenir un jour grâce à elle, notre héroïne. :o

Je n'ai pas aimée que Kakashi soit en danger là où il se trouve en dernière nouvelle.

Question, même si je sais que c'est pour que tu puisse les sortir du village...
- Comment est ce "Kakashi" dans ton histoire ?
Parce qu'il ne s'est pas comporté comme le "Kakashi" de l'original.
Du type fidèle à ses élèves. Voir même trop fidèle pour les laisser tous seuls.
Quoi qu'il arrive ne le change pas, il est bien comme ça. Il faut bien qu'il n'y est pas tous les personnages qui soient comme dans l'original. C'est bien quand-même. Smile Même si c'est pile-poile sur mon préféré...
C'est sûrement parce que je le connais par coeur. lol!
C'est lui que j'ai trouvée le plus différent.

En fait le mieux, ce serais plutôt.
C'est quoi leurs biographies ?
Cette autre question, c'est pour tous les personnages que tu as mis jusque là, avec leur différences et leur ressemblances aux originaux.
(Caractères, préférences etc).
Et par la suite aussi avec les autres. Comme ça, même si ta version est facile à comprendre on peut aussi apprendre à connaitre tes personnages. Après tout, ça peut-être bien d'autre personnages qui soient dans un monde parallèle à l'original. En résumé, c'est un autre monde que celui que l'on connais. Et dans les autres mondes ce n'est pas forcément là même chose. lol!

Et puis, il ne faut pas que des événements que l'on aime.
Donc c'est bien. Mais, rassure moi... Il ne va pas rester là dedans ?


Dernière édition par Chloé le Jeu 14 Juil - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 13:08

Merci^^.

mais pourrais-tu me dire plus précisément ce que tu as aimé, ce que tu as moins aimé, ce que tu penses de l'histoire etc. ?


_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Misise tiger
Animatrice
avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 13:20

c'est trop bien !LA SUITE LA SUITE ! LOL

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 13:30

Merci la puce^^.

Si possible, détaillez à l'avenir, mais sinon c'est pas grave.

La suite est en cours d'écriture.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Misise tiger
Animatrice
avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 13:31

cool!

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 18:46

Lisa > Merci^^.

Chloé > Bah c'est un commentaire comme je les aime^^.

Donc je vais répondre à tes remarques et questions dans l'ordre:

- Merci pour l'évitage de Flood et le commentaire tout d'abord.

- J'ai compris, mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas changer mon histoire à cause des remarques des fans, non le but d'un commentaire comme le tien c'est de m'aider à voir mes erreurs, savoir ce que je pourrais améliorer etc.
Et c'est moi qui décide si je veux faire ceci cela ou pas^^.

- Ma fic est centrée sur les frères Uchiha et Natsumi et comme je déteste le fait que les frères sont méchants etc. J'ai changé un peu^^. Contente que ça te plaise.

- Lol, moi non plus je n'aime pas ce que j'ai fait à Kakashi, mais c'est obligatoire pour la suite et il ne va pas rester longtemps ne t'inquiète pas^^. Kakashi n'est pas si différent dans ma fic, juste un peu, s'il les a laissé partir c'est parce qu'il savait qu'ils n'étaient pas heureux au village et qu'il leur fait confiance, mais il va pas changer plus que ça.

- Pour les biographies, c'est une bonne idée, je vais tâcher de les écrire et de les poster avec les prochains chapitres, mais faut encore que je sache moi-même si les persos sont différentes de ceux du manga
lol!

- Non, lol, c'est pas un autre monde, mais j'ai juste adapté l'histoire à mon goût^^.

Alors voilà, si tu as d'autres questions n'hésites pas et encore merci !

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 20:34

Manoncamille a écrit:
- Lol, moi non plus je n'aime pas ce que j'ai fait à Kakashi, mais c'est obligatoire pour la suite et il ne va pas rester longtemps ne t'inquiète pas^^. Kakashi n'est pas si différent dans ma fic, juste un peu, s'il les a laissé partir c'est parce qu'il savait qu'ils n'étaient pas heureux au village et qu'il leur fait confiance, mais il va pas changer plus que ça.

J'ai pensée à ça aussi, mais je le trouve bien différents.

Manoncamille a écrit:
- Non, lol, c'est pas un autre monde, mais j'ai juste adapté l'histoire à mon goût^^.

Si parce que celui là c'est ton monde et l'autre celui de Maître Masashi.
(Arg ! Il me faut vraiment que j'apprenne à écrire son prénom sans l'aide de l'un de ces mangas... Rolling Eyes
J'arrive mieux avec Kakashi et d'autre personnages.
Mais lui non, je ne sais toujours pas. lol)

Pour les autres questions je vais y réfléchir... Mmh ?!
Ah oui j'ai 100 questions... Non, je plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 20:47

Il est peut-être un peu différent... Je vais tâcher de changer cela^^.

Ah, vu comme ça c'est sûr que c'est un autre monde^^.

C'est Masashi Kishimoto x)


_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Jeu 14 Juil - 22:08

Je le trouve aussi sympa lui. Smile

Je te propose de mettre aussi des images des personnages en présentent leur biographies. Smile


Dernière édition par Chloé le Mar 26 Juil - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Ven 15 Juil - 9:56

Ok pour les images^^.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Dim 28 Aoû - 14:35

Bonjour ou bonsoir, avec un peu de retard, voici le neuvième chapitre.
Au programme, beaucoup de révélations et de dialogues, pas beaucoup d’actions, je m’en excuse d’avant, mais cela viendra.

Sinon, vous trouverez une biographie des personnages avec les changements par rapport à la fic et illustrations et tout et tout dans le même endroit que cette fanfiction.

Bonne lecture et laissez-moi un avis détaillé Wink.
------------------------
Neuvième chapitre : Les ténèbres contre la lumière ou choisir entre le bien et le mal


La petite équipe suivait son guide à travers les profondeurs de la terre, la base étant creusée dans la roche et descendant ensuite sous terre. Il y faisait sombre, mais le chemin était éclairé par des torches enflammées suspendues aux murs.
Natsumi demanda à leur aîné tout en observant les alentours.
- A quoi sert cet endroit ?
- Cette base nous sert principalement de point de rendez-vous, elle est l’endroit le plus utilisé pour les rencontres entre membres après notre QG. Mais elle sert aussi de refuge pour notre chef, autrement dit c’est ici qu’il habite la majeure partie du temps.
- Je vois, merci.
- Et pouvons-nous savoir qui est ce mystérieux leader ? demanda Sasuke d’un ton nonchalant, bien qu’intérieurement il rêvait de savoir.
Pain jeta un coup d’œil au jeune Uchiha, puis regardant à nouveau devant lui murmura.
- Je vous l’ai dit, vous le saurez bien assez tôt.
Déçu, Sasuke ne répondit pas. Il fronça les sourcils et observa plutôt la salle dans laquelle ils venaient de pénétrer. Grande, circulaire, elle était plus éclairée que le couloir d’entrée et contenait deux canapés, un fauteuil, une table basse et une télévision. Deux personnes étaient assises sur les meubles, une sur un canapé, les jambes croisées, confortablement installé, regardant un film et ignorant les nouveaux arrivants. L’autre, assis sur le fauteuil, un livre à la main les fixait au contraire d’un regard gris brillant de curiosité. L’autre leva la tête et soupirant daigna enfin accorder de l’intérêt aux arrivants, il se leva souplement et se planta devant son supérieur.
- Il avait donc raison, tu nous présentes nos invités ?
- Patience, Sasori. Vous ferez connaissance bien assez vite. Où est-il ?
- Dans son bureau. Il vous attend, ajouta le marionnettiste en jetant un coup d’œil vers les trois adolescents.
- Très bien, on y va de suite. Suivez-moi, dit-il en regardant Sasuke qui acquiesça.
Ils s’engagèrent dans un couloir sous les regards impassibles des deux membres.
- Il ressemble vraiment à Itachi, tu ne trouves pas ? demanda le blond à son coéquipier.
- Hum, tu as raison, aussi bavard que son frère.
Deidara éclata de rire et s’étira.
- Je ne sais pas pour toi, mais j’ai hâte de voir ce qu’il sait faire, pareil pour les deux autres. Ils doivent être forts si le chef s’intéresse à eux.
- Sûrement. Bon, allons-y, tu as encore des progrès à faire.
Son cadet grimaça, sachant que son camarade ne l’épargnerait pas...

Sasuke, Natsumi et Murasaki fixaient la porte qu’il leur faisait face. Leur accompagnateur s’approcha et posant la main sur la poignée dit calmement.
- J’amène nos invités, pouvons-nous entrer ?
- Bien sûr.
Ouvrant la porte, Pain s’écarta ensuite pour laisser entrer le dirigeant et les deux autres membres de la petite troupe. Natsumi qui se trouvait juste derrière son meilleur ami observa le fameux chef de l’Akatsuki. Ce dernier était assis sur une chaise derrière un bureau et portait une cape entièrement noire et un masque de forme circulaire. La jeune fille frissonna, une aura encore plus intense que celle de Pain se dégageait de cet homme, il avait l’air tellement sûr de lui et malgré son apparence décontractée, sa garde était parfaite. Une certitude absolue éclata dans l’esprit de la jeune Uzumaki. Personne ne pouvait battre cet homme, absolument personne. Ni Sasuke, ni son frère, ni même Itachi ou Orochimaru. Personne.
Murasaki jeta un coup d’œil à son amie, surpris, il avait remarqué son infime tremblement et la goutte de sueur qui venait de couler sur son front.
L’homme se leva et dépassa son bureau, une main posée dessus.
- Bienvenue, dit-il amicalement. Je vous félicite pour avoir trouvé notre territoire aussi facilement et également pour votre désertion, ajouta-t-il avec amusement.
- Pourquoi ne pas enlever votre masque ? Rétorqua Sasuke calmement. Je déteste ne pas savoir à qui j’ai affaire.
Pain, appuyé contre un mur, fronça les sourcils et regarda le jeune Uchiha avec désapprobation. Natsumi grimaça, elle était d’accord avec son ami, mais trouvait qu’il prenait des risques. Le jeune Kirien se contenta d’esquisser un sourire, amusé par l’audace de son camarade, et puis il mourrait de curiosité.
- Très bien, je vois que tu n’as pas froid aux yeux Sasuke. Tu me rappelles ton frère à son arrivée dans mon organisation, il m’a dit quasiment la même chose. Bien, je vais l’enlever, mais vous devez me promettre que vous n’en parlerez à personne compris ? Excepté Pain, un autre membre et ton frère, Sasuke, personne n’a vu mon visage depuis... un certain temps.
- Et si on ne respecte pas cet accord ? demanda Murasaki avec un sourire impertinent, vous allez faire quoi ?
Le leader tourna la tête vers l’aîné du groupe et fit jaillir son aura.
Natsumi poussa aussitôt un gémissement et dut s’appuyer sur l’épaule du cadet Uchiha pour ne pas tomber sous la pression incroyable de l’aura de leur ennemi.
Mura grimaça, lui aussi incommodé par cette dernière, mais moins que son amie. Seuls Sasuke et Pain ne bronchèrent pas, l’un étant suffisamment résistant pour soutenir la pression et l’autre étant habitué depuis longtemps à celle-ci.
- Nous vous tuerons, dit simplement le chef d’une voix détachée.
C’est qui ce type, songea Natsumi en frissonnant derechef, il parle de nous tuer comme s’il parlait d’aller à une fête. Et cette aura... Je n’en ai jamais ressentie d’aussi puissante.
- Oubliez, j’ai rien dit, marmonna le jeune Aoki.
- Fort bien, j’étais sûr que vous seriez d’accord.
L’homme retira son masque et le posa sur le bureau révélant un visage fin, de courts cheveux noirs, des yeux sombres et une étrange ressemblance avec les frères Uchiha. Sasuke fronça les sourcils tandis qu’une conversation entre lui et son frère retentissait dans son esprit.

Flash-back
- Les seuls survivants ? Tu te trompes petit frère, toi et moi ne sommes pas les derniers survivants du clan, il reste un autre Uchiha. Et il nous surpasse largement en terme de puissance et d’expérience, crois-moi...
- Un autre Uchiha ? Mais tu as massacré tout le clan !
- Tous ceux du village, Sasuke. Mais cet homme se trouve à l’extérieur depuis longtemps.
- Et comment s’appelle-t-il ?
- Uchiha... Madara.
Fin du Flash-back

- J’ai fondé l’Akatsuki et j’en suis le dirigeant, je m’appelle Uchiha Madara.
Natsumi et Murasaki écarquillèrent les yeux, Sasuke se contenta de soupirer, guère surpris.
- Tu ne sembles pas surpris, Sasuke. Itachi t’aurait-il déjà parlé de moi ?
- Un peu effectivement, avant de déserter.
Se tournant vers son amie, il expliqua en la regardant.
- Tu étais évanouie, c’est normal que tu ne t’en souviennes pas. Comment avez-vous fait pour survivre aussi longtemps ? Ajouta-t-il en regardant à nouveau le dirigeant, je croyais que vous étiez mort lors de votre combat contre Shodaime.
- Disons que ce cher Shodaime m’a légèrement sous-estimé, sourit l’homme. Bien, passons à autre chose. Pourquoi avez-vous déserté et surtout pourquoi vouloir nous rejoindre ? Vous connaissez notre objectif et deux de vos proches font parti des jinchurikis. Alors ?
Sasuke et les deux autres échangèrent un regard, puis Natsumi prit la parole s’attirant l’attention du leader.
- Premièrement, nous avons déserté pour plusieurs raisons. En ce qui me concerne je veux savoir la vérité sur ce qui s’est passé il y a huit ans. En plus de vouloir revoir Itachi et de devenir plus forte.
- Moi aussi je veux savoir la vérité, ajouta le cadet Uchiha fermement, et je veux également obtenir d’avantage de puissance. Je n’arrive pas à faire évoluer mon sharingan et qui d’autre à part un Uchiha pourrait m’aider...
- En ce qui me concerne, je ne tiens pas à rejoindre votre organisation, mais je me suis attaché à ces deux-là et puis je suis également intéressé par plus de pouvoir, ajouta Murasaki. Et puis je suis curieux de nature et comme on m’a beaucoup parlé de certains de vos membres, ce serait intéressant de les rencontrer.
- Je vois... Bien, voilà ce que je vous propose. Une période d’essai de quelques mois. Vous serez sous les ordres de membres et ils vous testeront de différentes façons jusqu’à la réunion annuelle de l’organisation qui a lieu dans un mois à Ame. Si à cette réunion, ils disent être satisfait de votre niveau, de votre fidélité et de quelques autres points, vous serez acceptés. Qu’en dites-vous ?
- Qui seront nos supérieurs ? demanda Sasuke en plissant les yeux.
- Hum... Une idée, Pain ?
- Konan et moi pouvons un prendre un, tu peux en prendre un autre et pour le dernier, Sasori et Deidara feront l’affaire. Sasori a suffisamment d’expérience et Deidara apprend de plus en plus vite.
- Effectivement, tu as raison. Bien, Sasuke viendra avec moi, Murasaki avec toi et Natsumi avec les deux autres. Objection ?
- Ca me va, répondit l’Uchiha sachant bien que seul un autre Uchiha pourrait répondre à ses attentes.
- Pareil, répondit le Kirien en souriant.
- Pas d’objections, termina l’Uzumaki en souriant timidement.
Elle repensa aux deux membres qu’ils avaient vus en arrivant. Le blond avait l’air sympathique et le rouquin paraissait fort.
- Parfait, on partira demain matin. Je vais demander à quelqu’un de vous montrer votre chambre temporaire, j’espère que cela ne vous dérange pas de dormir ensemble cette nuit. On n’a qu’une chambre inoccupée dans cette base.
- Euh, il y a des lits séparés ? demanda le violet avec inquiétude.
- Un lit simple et un lit double, s’amusa Madara.
- C’est bon Murasaki, Natsumi et moi on prend le lit double.
La fille acquiesça, elle et Sasuke se connaissaient depuis si longtemps qu’ils étaient plus frère et sœur qu’amis. Dormir avec le noiraud ne la dérangeait aucunement.
Leur ami parut soulagé.
- Pain, amène les aux garçons et demande leur de les conduire à la chambre. Ensuite, préviens Konan et préparez vos affaires pour demain.
- Très bien, suivez-moi.
Ils sortirent après avoir salué leur supérieur.

Ils rejoignirent le salon qu’ils avaient aperçu en arrivant. Les deux membres étaient en train de discuter tranquillement, le blond sourit en les voyant.
- Alors, vous restez ou pas ? S’enquit-il.
- T’es trop curieux Dei, soupira son coéquipier. C’est dangereux.
- Période d’essai, répondit Pain, mais Sasori a raison, Deidara. Vous prendrez Natsumi avec vous demain.
- Procédure habituelle ? demanda le rouquin avec nonchalance.
- Oui. Montrez leur la chambre des invités et ensuite vous avez tous quartier libre, mais préparez vos affaires pour le départ.
Le rouquin s’éloigna rapidement.
- Il a l’air pressé, murmura Sasuke.
- Normal, rétorqua le blond en pouffant, il va rejoindre sa copine.
Murasaki s’esclaffa tandis que Natsumi paraissait surprise.
- On peut sortir avec d’autres membres ?
- En principe oui, mais vu que Konan est la seule fille du groupe... Enfin était, plaisanta le blond en lui faisant un clin d’œil.
Les trois adolescents se demandèrent brièvement comment un gars aussi gentil pouvait faire partie de l’Akatsuki, mais furent coupés dans leurs pensées.
- Au fait, je m’appelle Deidara et voici Sasori, se présenta le blond. Et vous ?
- Sasuke Uchiha.
- Tu es le frère d’Itachi pas vrai ? demanda le Sunanien.
- Oui, effectivement.
- T’es aussi fort que lui ?
- Je me débrouille, dit le cadet en fronçant les sourcils.
- Je vois, sourit le marionnettiste.
- Natsumi Uzumaki, l’ex élève d’Itachi.
- Murasaki Aoki et le seul à ne pas venir de Konoha.
- Enchanté les jeune. Alors comme ça, on va voyager avec toi ? demanda Deidara en souriant à la seule fille.
Cette dernière lui rendit son sourire et acquiesça.
- Oui, je me réjouis de progresser à vos côtés.
- Si tu as été entraîné par Itachi, on n’aura pas grand-chose à faire, rétorqua Sasori en se levant. Bon, je te laisse te charger d’eux Dei, je vais préparer nos affaires et me coucher.
- Ok, sempai. Suivez-moi les jeunes, vaut mieux pas traîner.
Ils acquiescèrent et emboîtèrent le pas à leur aîné qui se dirigeait vers un autre couloir.

- Et un de moins.
Le cadavre tomba par terre, déjà mort. L’épéiste posa sa lourde épée sanguinolente sur son épaule et regarda les ninjas qui lui faisaient face.
- A qui le tour ? demanda le requin avec un sourire carnassier.
Un chunin attrapa un kunai et ignorant les cris de ses camarades fonça sur le Kirien qui esquiva et lui donna un coup avec son arme.
Au bout de cinq minutes, la clairière était jonchée de cadavres, le déserteur se tenait assis sur l’herbe, son épée à côté de lui. Il tourna la tête, mais ne broncha pas quand une plante carnivore sortit du sol et lui parla.
- Dix morts ? Seulement ? demanda la partie blanche.
- Oh c’est bon, ce n’est pas ma faute s’ils ne sont pas venus avec plus de membres.
- On peut les manger ? demanda la partie noire.
- Je vous en prie, mais attendez que je sois parti. Au fait Zetsu, que me vaut ta visite ?
- Itachi n’est pas avec toi ? C’est à lui qu’on doit parler.
- Il est parti en ville voir notre informateur, il ne devrait pas tarder à arriver, tiens qu’est-ce que je disais, le voilà.
En effet l’Uchiha marchait dans leur direction, il s’arrêta devant eux et salua la plante d’un signe de tête.
- Zetsu, c’est Pain qui t’envoie ?
- Non, c’est le boss suprême.
Les deux membres parurent surpris.
- Ca, c’est rare, murmura Kisame. Et qu’est-ce qu’il dit ?
- Le recrutement de trois nouveaux membres. Enfin, ils doivent encore passer la période d’essai, mais il n’a pas beaucoup de doutes sur leur réussite.
- Et qui sont-ils ? demanda l’Uchiha.
- Tu en connais deux particulièrement bien. Uchiha Sasuke et Uzumaki Natsumi, le troisième est un Kirien, Aoki Murasaki.
Itachi soupira, il avait appris depuis longtemps la désertion de son frère et de son ancienne élève, mais il n’aurait jamais pensé qu’ils souhaiteraient rejoindre l’organisation.
- Tiens tiens, sourit Kisame. Intéressant tout ça, j’ai hâte de voir ce qu’ils valent. Ton frère est fort, pas vrai Itachi ?
- Je pense, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu, mais je suppose qu’il a fait beaucoup de progrès.
- Il a le sharingan, indiqua Zetsu blanc.
- Pas trop tôt, murmura Itachi.
- La réunion tient toujours ? demanda le requin.
- Oui, même endroit même jour. C’est là que l’on décidera de leur intégration ou non.
- Qui s’occupent d’eux ? demanda le frère aîné avec curiosité.
- Sasori et Deidara pour ton ex élève, Madara pour ton frère et Pain et Konan pour le dernier.
- Je vois...
Itachi sourit discrètement, il ne doutait pas qu’avec l’aide du leader de l’Akatsuki, Sasuke progresserait vite, pareil pour Natsumi.
- Bon, j’y vais, je devais juste te prévenir. A bientôt.
- Bye Zetsu, dit Kisame en le saluant d’un hochement de tête.
La créature disparut dans le sol. Le Kirien interrogea son coéquipier du regard.
- Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
- On repart, on en a bien pour un mois pour aller jusqu’à Ame et je ne veux pas être en retard.
- Très bien. Allons-y alors.

Le lendemain matin, Natsumi se leva vers dix-heures. Elle regarda la place à côté de sa position, puis le lit simple situé en face du lit double et soupira. Les garçons étaient déjà levés et peut-être même déjà partis. Soudain une voix retentit derrière la porte de la chambre.
- Natsumi ? Tu es levée ? On part bientôt.
- J’arrive dans cinq minutes, répondit la kunoichi.
- Entendu, on t’attend à l’entrée, tu mangeras en chemin.
- D’accord, merci sempai.
Elle attrapa ses habits, des neufs, que Deidara lui avait apportés la veille. Un pantalon blanc, un T-shirt noir et une cape rouge. Elle s’habilla, se coiffa et attrapant son sac elle regarda la chambre afin de vérifier qu’elle n’avait rien oublié. C’est là qu’elle aperçut un mot écrit à la main posé sur la table de nuit. Elle s’approcha et l’attrapant le lut.

Natsumi,
Murasaki et moi nous partons devant.
J’espère que tout se passera bien pour toi.
Entraîne-toi dur et donne-toi à fond, car il est hors de question qu’un d’entre nous réussisse et que les autres échouent. On rejoindra l’Akatsuki ensemble.
On te dit au revoir.
Sasuke
P.S Sois prudente, ta vie est plus importante que tout.

Souriant, elle leva les yeux au ciel et sortit de la pièce en refermant la porte, ses deux nouveaux coéquipiers l’attendaient à l’entrée du passage souterrain. Deidara, assis par terre, regardait un collier de cuir au bout duquel était suspendu un pendentif d’argile blanche en forme de dragon qu’il venait de créer alors que Sasori se tenait debout et semblait perdu dans ses pensées. Le blond leva la tête et se levant fourra la figurine dans la main de l’adolescente.
- Cadeau, dit-il en souriant. En fait, il sert de détecteur de position. Si on est séparés, on saura où te trouver. Petite précaution, on ne sait jamais.
- Merci, murmura Natsumi en mettant le collier.
- Tu as faim ?
- Euh oui, avoua-t-elle.
- Tiens, j’espère que tu aimes. Konan nous en a préparés. Ton copain t’en a gardé un, répondit Deidara en lui tendant un sandwich emballé de papier alu.
- Sasuke est comme un frère pour moi, rétorqua la fille en rougissant.
- Mais oui, la taquina le blond.
- Si vous avez fini avec gamineries, on peut se mettre en route, soupira l’aîné du groupe. Et arrête de l’embêter, Deidara.
- Oh ça va, ce n’est pas méchant. Et puis ça me change, à part Hidan aucun membre ne se laisse faire. Pour une fois que quelqu’un réagit à mes remarques...
Rougissant, la fille du groupe partit devant, elle fut vite rattrapée par ses aînés qui continuaient à se disputer.

De l’obscurité, de la moisissure, des rats, du froid, des gardes, de l’immobilité, voilà à quoi ressemblait la section des grands criminels de la prison de Konoha. Enfermé dans une cellule de grande surveillance, un homme se tenait assis sur un lit miteux. Les cheveux gris, un visage fatigué et vieilli, des vêtements sales, Kakashi Hatake était méconnaissable. Puis, des bruits de pas se firent attendre, des pas rapides, des pas féminins, une voix retentit ordonnant quelque chose, mais il n’entendit pas les mots prononcés. Une silhouette apparut devant sa cellule, une silhouette familière.
- Laissez-nous, ordonna la femme avec autorité. Je veux lui parler seul à seul.
- Mais maître Hokage, ce n’est pas prudent, tenta un garde. Oubliez, j’ai rien dit, bredouilla-t-il en faisant signe à ses camarades de sortir devant le regard sombre du Godaime.
- Je préfère ça. Dis-moi, Kakashi, tu n’as pas l’air en forme, murmura Tsunade en regardant son ninja.
Le shinobi leva la tête et posa un regard vide sur elle, puis il soupira et parla d’une voix rauque, il n’avait pas beaucoup parlé depuis son emprisonnement.
- Que voulez-vous, les prisonniers de cette partie de la prison ne sont jamais bien traités, vous devriez le savoir en tant qu’Hokage.
Tsunade tressaillit imperceptiblement. Elle avait senti le reproche informulé, mais c’était surtout le manque de vie contenu dans ces paroles qui lui faisait froid dans le dos. On aurait dit que le fils de Croc-blanc était déjà mort...
- J’ai une question à te poser, se ressaisit-elle.
Pourquoi as-tu laissé Uchiha Sasuke et Uzumaki Natsumi déserter ?
Fermant les yeux, l’homme plongea dans ses pensées, il se rappelait très bien ce soir où sa vie avait basculé.

Il se leva et alla se planter devant les barreaux de sa prison personnelle, ouvrant les yeux il planta son regard dans celui de la femme et dit fermement, avec conviction, des paroles d’espoir.
- Parce que j’ai confiance en eux, maître Hokage, tout simplement. Je connais bien mes élèves vous savez, que ce soit ceux qui sont restés ou ceux qui sont partis. Sasuke et Natsumi ont une idée derrière la tête, je le sais, je n’aurais pas pu arrêter Sasuke et si j’avais arrêté simplement Natsumi, on les aurait perdus à jamais. Car il n’y a qu’elle pour arrêter le désir de vengeance de Sasuke et lui ne laissera jamais personne lui faire du mal. Vous comprenez ? Ils ont besoin l’un de l’autre, sans Sasuke Natsumi ne peut pas survivre et sans Natsumi Sasuke ne peut pas vivre.
C’est aussi simple que ça. Je sais que mes élèves n’auraient jamais déserté juste pour retrouver Itachi ou nous trahir, non ce n’est pas leur genre. Et pour les aider, je suis prête à tout, Tsunade, même à mourir.
- Et as-tu pensé à Naruto et Sakura ? Rétorqua la femme en fronçant les sourcils. Tu as laissé partir une sœur, un frère et des amis.
- Naruto est loin d’être stupide, rétorqua le prisonnier. C’est le fils de Minato Namikaze. Je suis sûr qu’il a compris la même chose que moi et qu’il s’inquiète de ce qu’ils peuvent faire. Mais il a également confiance en eux. Natsumi porte l’héritage de ses parents après tout.
- Que veux-tu dire ? Je sais qu’elle a hérité du kaiscope de Kushina, mais...
La femme se tut, elle recula d’un pas et murmura avec stupeur.
- Non, ce n’est pas... Il n’a pas fait ça ?!
Soupirant, le ninja copieur passa une main dans ses cheveux.
- Oui, il l’a fait. Mais il n’avait pas le choix, vu les circonstances.
Ils se regardèrent, tous deux savaient que la désertion de Natsumi était quitte ou double. Soit ça passait, soit ça cassait.
- Tu crois vraiment que Sasuke suffira pour la protéger ? demanda l’Hokage, sceptique.
- Il est bien plus fort que tu ne le penses, surtout quand il s’agit de la protéger, rétorqua son interlocuteur. Et il n’est pas seul. Itachi non plus ne laissera personne lui faire du mal, j’en suis sûr.
- Tu es libre.
- Pardon ?
- Tu es libre, Hatake Kakashi. Je vais avoir besoin de toi pour les prochains temps et puis j’ai compris à présent que tu n’avais pas le choix.
- Le conseil ne va pas aimer ça, remarqua l’épouvantail.
- Certains membres, en effet, ne vont pas aimer ça, mais c’est encore moi l’Hokage de ce village. Garde !
- Oui, maître ?
- Faites-le sortir d’ici.
- Mais...
- Exécution !
- Tout de suite !
Le garde s’approcha et ouvrit la cellule avec l’aide d’une clé. Le ninja sortit après un instant d’hésitation.
- Merci, murmura-t-il en s’arrêtant à la hauteur de son chef.
- Ne me remercie pas, rétorqua la blonde, remercie plutôt Jiraya, c’est lui qui est venu me sermonner. Et remercie ton maître aussi, c’est également grâce aux dettes que je lui dois et à son amitié.
Kakashi la regarda partir et passa une main sur son visage.
Merci Minato-sensei, songea-t-il, pour tout. Je vous promets de mieux veiller sur vos enfants à présent.

Quelques jours plus tard, dans le bureau de Tsunade.
Six personnes se faisaient face, trois de chaque côté.
- Bienvenue à Konoha, murmura l’Hokage en fixant ses trois invités.
- Merci, maître Hokage, répondit le rouquin. Je suis désolé de venir vous voir dans une telle situation... Mais nous sommes prêts à vous aider, au nom de l’alliance entre nos villages et au nom de mon amitié avec Naruto Uzumaki.
- Je vous remercie, maître Kazekage. Votre aide ne sera pas de trop, mais pour le moment, je dois vous parler de certaines choses importantes. Mais uniquement si je peux avoir confiance en vous trois, dit-elle fermement. Ces informations ne sont connues d’une poignée de personnes, toutes originaires du village. Je ne peux pas les révéler à n’importe qui.
- Vous pouvez me faire confiance, assura Gaara gravement. Et je me porte garant de Temari et Kankurô.
- Entendu. Shizune, sors s’il te plaît.
- Quoi ? Mais...
- Shizune, n’insiste pas, rétorqua sa supérieure, sérieusement, sans regarder son assistante.
- Entendu, maître.
La noiraude sortit en refermant la porte, Tsunade ferma les yeux et murmura.
- Kakashi.
- Oui.
Le jonin exécuta quelques signes et posa une main sur un mur. On entendit des grésillements, puis plus rien. La Sunanienne sourit.
- Une barrière, n’est-ce pas ? Ingénieux.
- Oui, plus personne ne peut nous écouter ou nous espionner sans mon accord, expliqua le ninja copieur. Vous pouvez y aller, maître.
- Bien, je suppose que vous connaissez l’histoire de Kyûbi, Gaara ?
- Effectivement. Et je sais aussi que Naruto Uzumaki en est le jinchuriki comme moi je suis celui de Ichibi, répondit l’adolescent. Et je sais aussi que c’est le quatrième Hokage qui a scellé Kyûbi en Naruto. Je me trompe ?
- Non, c’est exact. Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres choses à savoir dans cette histoire. Avez-vous entendu parler de Uchiha Madara ?
Les trois étrangers parurent surpris, ce fut finalement le marionnettiste qui répondit.
- Oui, c’était le fondateur du clan Uchiha, on ne sait pas grand-chose sur lui à part qu’il est mort lors d’un combat contre le Shodaime Hokage.
- Hélas, murmura la femme, ce n’est pas vrai.
- Que voulez-vous dire ? demanda Gaara en fronçant les sourcils.
- Il y a seize ans, c’est lui qui a fait attaquer le village par le démon renard, lâcha l’Hokage. Mais ce n’est pas tout, c’est lui qui a tué Minato.
Tressaillant, les trois ninjas la fixèrent avec des yeux ronds.
- Mais, bredouilla Temari, c’est impossible, le Yondaime Hokage est mort en scellant Kyûbi !
- Ca, c’est la version officielle, répondit Kakashi calmement. Nous vous l’avons dit, une poignée de personnes sont au courant de ce qu’on vous révèle là. Il s’agissait des sannins, du Sandaime Hokage, de moi, de Fugaku Uchiha, de Minato, d’Uzumaki Kushina et de Madara. Comme le Sandaime, Fugaku, Minato et Kushina sont morts, il ne reste que les sannins, moi et Madara. Fugaku a sûrement révélé la vérité à son fils aîné, Itachi, mais ce n’est pas sûr.
- Racontez-nous tout, s’il vous plaît, demanda Gaara.
- Vous êtes sûrs ? Cela peut être dangereux de le savoir.
- Dans ce cas... Temari, Kankurô, sortez.
- Pas question, protesta sa sœur, nous...
Elle se tut en voyant le regard de son petit frère.
- Je suis le Kazekage, c’est mon devoir de le savoir. Mais je refuse de vous mêler à ça si c’est dangereux. Pas en tant que supérieur, mais en tant que frère.
- Gaara...
- Allez, viens, dit Kankurô en attrapant la main de son aînée. Et ne vous inquiétez pas, on ne dira rien, ajouta-t-il en regardant les deux ninjas de Konoha.
Ils sortirent en refermant la porte.
- Allez-y, je suis prêt.
- Très bien, soupira Tsunade, comme vous voulez.
Mais au fond, elle respectait son cadet. Elle avait compris qu’il souhaitait tout savoir pour pouvoir défendre les siens à l’avenir.
Elle en était sûre à présent, malgré son âge Gaara no Sabaku était digne d’être Kazekage.
-------------
Le prochain chapitre viendra bientôt et vous ferez la connaissance de nouveaux personnages, du manga et de mon imagination, d'ailleurs il sera largement consacré à d'autres personnes que les ninjas de Konoha ou l'Akatsuki...
Mais j'en dis pas plus Wink.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Dim 4 Sep - 22:51

Kakashi n'a pas de masque dans ton histoire ?
Et quelle âge à t'il dans ton histoire ? (Dans l'originale il a 26 ou 27 ans.)
Revenir en haut Aller en bas
Manoncamille
Admin en chef & fondatrice
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Lun 5 Sep - 8:57

Si, il a son masque. Et pour l'âge, les persos ont les même que dans le manga.

Tu peux me refaire un commentaire détaillé ?

Merci.

_________________



et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictiongirl.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   Lun 5 Sep - 10:57

Je vais d'abord lire le 8 ème que je croyais avoir lu.
Et je te redis ça.

Je vais quand-même te dire déjà ça...
Kakashi masi c'est ma sur son visage pour moi c'est comme si il n'a pas de tissus dessus, donc son masque. Voilà pourquoi j'ai crus.
Puis il y a aussi le faite qu'il parais plus vieux,
mais comment on peut voir ? Puisque qu'il à un masque.

mis appare ça l'histoire est bien. Smile
_______________________
Je vient de relire.
Et enfait je n'avais rien louper.

Je n'ai rien à ajouter pour le moment.
Jute continus, j'adore ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritière de Minato Namikaze (fic Naruto)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] Minato Namikaze - Yondaime Hokage
» [ Personnage ] Minato Namikaze
» [Printemps 2013] Planning
» Coéquipiers de Minato : le mystère...
» Rapport de force, Minato/Naruto.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I can believe in Japan and in Bleach...  :: Choses à part :: Coin des artistes :: Écrivains :: Fanfictions personnelles :: Fanfictions de Manoncamille-
Sauter vers: